AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 F1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Comment Schumi s'est décidé   Ven 5 Oct - 8:33

Michael Schumacher a affirmé que la signature de Lewis Hamilton chez Mercedes pour 2013 l'a aidé à prendre la décision de mettre un terme à sa carrière.

Schumacher a annoncé jeudi par communiqué qu'il arrêtait définitivement sa carrière de pilote en F1. Le septuple champion du monde a ensuite donné quelques détails supplémentaires aux reporters présents.

"Le moment clé est intervenu quand l'équipe a trouvé une option avec Lewis et cela m'a aidé à prendre ma décision", a-t-il déclaré. "Évidemment, cette décision aurait pu être prise plus tôt. J'étais concerné par les négociations mais je ne voulais pas me décider si je n'étais pas sûr de moi-même. Parfois dans la vie votre destin se développe par lui-même, et c'est ce qui s'est passé, sans regret ni acrimonie."

"La batterie atteint la zone rouge"

"J'ai toujours été informé par l'équipe alors je savais ce qu'il se passait et je suis assez heureux que les choses soient allées dans cette direction", a-t-il ajouté. "Si j'avais voulu rester, j'avais des possibilités, mais honnêtement, je n'ai pas pensé à cette éventualité."

"En fait, arrêter aujourd'hui ne me pose pas de problème, au contraire. J'ai tellement fait dans cette discipline que lorsque la batterie atteint la zone rouge, comme ce fut le cas la première fois (en 2006), et comme c'est le cas à nouveau aujourd'hui, alors que je suis encore plus vieux maintenant, j'avais atteint de dire stop. Il y a beaucoup d'autres choses merveilleuses que vous pouvez faire dans la vie ; je ne veux pas dire que je n'aimais pas ce que je faisais ici, mais je veux dire qu'il est temps de changer."

Alors que certaines rumeurs font état d'un poste dans l'encadrement d'une équipe comme possibilité, Schumacher n'a pas donné d'indications sur ce qu'il allait faire dans le futur. Il a souhaité simplement exprimer qu'il serait totalement concentré sur ses six dernières courses comme pilote de Formule 1.

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Retraite définitive pour Schumacher   Ven 5 Oct - 8:34

Michael Schumacher, le septuple champion du monde allemand, a annoncé jeudi sa retraite sportive à la fin de la saison 2012.

Après avoir quitté la F1 en 2006, il avait décidé de faire son come-back en 2010 chez Mercedes. Ce retour ne sera pas couronné de succès, avec un seul podium à ce jour en près de trois saisons. Peu pour l'homme aux 91 victoires en Formule 1.

Remplacé par Lewis Hamilton la saison prochaine, toujours indécis au lendemain de cette annonce, Schumacher a officialisé sa retraite - définitive cette fois - jeudi à Suzuka. Il a déclaré ne plus se sentir assez motivé pour continuer.

"J'ai décidé de prendre ma retraite de la Formule 1 à la fin de la saison, même si je suis toujours capable de me battre contre les meilleurs pilotes du monde. C'est quelque chose qui me remplit de fierté et c'est une des raisons pourquoi je n'ai jamais regretté mon retour", a déclaré le Kaiser. "Je peux être satisfait de mes performances et du fait que j'ai continuellement augmenté mon niveau au cours des trois dernières saisons. Mais vient un moment où il faut dire au revoir."

"J'ai beaucoup appris"

"Déjà ces dernières semaines et ces derniers mois, j'ai eu des doutes. Je ne savais pas si j'avais encore la motivation et l'énergie qui est nécessaire pour continuer", a-t-il avoué. "Ce n'est pas mon style de faire les choses quand je ne suis pas à 100 % convaincu. Avec cette décision d'aujourd'hui, je me sens libéré de ces doutes. Mon ambition n'est pas de simplement courir mais de me battre pour des victoires. Le plaisir de piloter est nourri par la compétitivité."

"J'ai dit à la fin de 2009 (au moment d'annoncer son retour, ndlr) que je voulais être jugé sur mes résultats, et c'est la raison pour laquelle j'ai reçu beaucoup de critiques lors des trois dernières années, critiques qui étaient en partie justifiées. Il ne fait aucun doute que nous n'avons pas atteint notre objectif de développer une voiture en mesure de se battre pour le Championnat au cours de cette période. Il ne fait aucun doute également que je ne suis pas un pilote qui offre des perspectives à long terme à quiconque. Il n'empêche que je suis toujours très fier de tout ce que j'ai réussi en Formule 1."

"Je suis toujours très fier de tout ce que j'ai réussi en Formule 1"
Michael Schumacher

"J'ai beaucoup appris au cours des six dernières années (soit depuis sa première retraite fin 2006, ndlr), et sur moi-même également, et j'en suis reconnaissant. Par exemple, on peut s'ouvrir tout en demeurant concentré. Que perdre peut être à la fois plus difficile et plus instructif que gagner ; j'avais parfois perdu cette notion lors des premières années. Qu'il faut apprécier d'être en mesure de faire ce qu'on aime. Qu'il faut vivre selon ses convictions. J'ai ouvert mes horizons et je suis en paix avec moi-même."

"Je voudrais dire merci à Daimler, Mercedes-Benz et à l'équipe pour sa confiance. Et je voudrais également dire merci à tous mes amis, mes partenaires et mes compagnons, qui pendant beaucoup d'années dans les sports mécaniques m'ont soutenu. Plus que tout, je voudrais dire merci à ma famille pour avoir toujours été à mes côtés, pour m'avoir donné la liberté de vivre mes convictions et pour avoir partagé mes joies."

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Schumacher laisse des fondations   Ven 5 Oct - 8:35

Michael Schumacher quittera non seulement la F1 à la fin de la saison, mais aussi des objectifs non complétés chez Mercedes. Norbert Haug le rassure, il a grandement contribué au futur de la Marque à l'étoile.

"Je souhaite vraiment remercier Michael pour tout ce qu'il a fait pour nous", a dit le vice-président de Mercedes Motorsport. "Nous nous connaissons depuis très longtemps car il a commencé sa carrière professionnelle dans notre Junior Team en Groupe C (…) et il est par la suite devenu le plus grand pilote au monde, toujours en train de gagner des courses et d'autres championnats (avec Benetton et Ferrari)."

"Nous étions des rivaux pendant cette période mais nous avions le rêve de travailler ensemble, et cette opportunité s'est présentée lorsque Brawn GP a gagné le championnat (2009) avec un moteur Mercedes. Vous connaissez la suite de l'histoire (Mercedes a acheté l'écurie Brawn avant d'entamer la saison 2010, ndlr)."

"Il a tout donné"

Pour Haug, travailler directement avec Schumacher au cours des trois dernières années a été la réalisation d'un rêve. Et si seulement il avait été un peu plus chanceux, le champion des saisons 1994, 1995, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004 et 2005 aurait pu signer cette 92e victoire qu'il souhaitait tant. Mais la saison n'est pas terminée...

"Ross (Brawn, le patron de l'équipe) a fait du beau travail en discutant avec Michael (pour le convaincre de revenir avec Mercedes) et notre projet était de construire quelque chose de bien. Nous n'avons pas encore accompli nos objectifs mais les fondations sont en place. Je dois vraiment remercier Michael du plus profond de mon cœur et je dis cela de la part de tout le monde chez Mercedes-Benz et Daimler."

"Il a tout donné, il ne s'est jamais plaint, il a été constructif", a ajouté Haug. "Je dois dire qu'un type qui est capable de signer la pole position à Monaco (en mai dernier), c'est un type qui est toujours très compétitif. C'est ce que j'admire, que Ross admire, que tout le monde dans l'équipe admire chez Michael. Il a beaucoup donné à l'équipe et je suis certain que ce sont des fondations très, très importantes pour notre avenir."

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: "Le plus grand pilote du siècle"   Ven 5 Oct - 8:36

Suite à l'annonce d'une retraite définitive pour le septuple champion Michael Schumacher, son ami Ross Brawn a été très élogieux à son égard, le décrivant comme "plus grand pilote du siècle."

Après une pause de trois ans ayant débuté fin 2006, Schumacher est sorti de sa première retraite en 2010 et s'est engagé pour trois ans auprès de l'écurie Mercedes, qui effectuait alors un retour en F1 à titre de constructeur.

Jeudi à Suzuka, l'Allemand a déclaré que le championnat 2012 serait son dernier et qu'il retirera son casque de pilote de Formule 1 à la conclusion de la saison, sa 19e au pinacle du sport automobile. Il sera remplacé par Lewis Hamilton l'an prochain.

Grande contribution

Brawn, qui a travaillé comme directeur technique avec Schumacher chez Benetton et Ferrari, et aujourd'hui comme patron de Mercedes, a joué un grand rôle dans les sept titres remportés par le Kaiser. Il l'a remercié pour sa contribution au projet Mercedes, mais aussi pour tous les succès futurs de l'équipe qui lui seront en partie redevables.

"Pour moi, il est le plus grand pilote du siècle", a-t-il déclaré. "J'ai été très privilégié de travailler avec Michael depuis ses débuts. Nous avons connu des périodes fantastiques, des périodes difficiles et aussi des périodes de très grande réussite. Michael a beaucoup apporté à l'équipe au cours de sa seconde carrière (en F1), des choses que le public ne voit pas, une énorme contribution en arrière-scène."

"Nous n'avons pas accompli ce que nous voulions accomplir ensemble et c'est frustrant, mais il aura contribué à tout ce que nous accomplirons à l'avenir", a souligné Brawn. "Alors pour moi, personnellement, il est le plus grand pilote de ce siècle."



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Alonso comprend Hamilton   Ven 5 Oct - 8:37

Fernando Alonso affirme que Lewis Hamilton a eu raison de quitter McLaren pour Mercedes "où il prendra davantage de plaisir."

"Je n'ai pas suivi toute l'actualité et toutes les réactions", a déclaré le pilote Ferrari. "Je sais que Hamilton a signé pour Mercedes et (Sergio) Pérez pour McLaren mais je ne sais pas ce qu'ils en ont dit et les réactions que cela a suscité."

"Évidemment c'est une surprise lorsque les grandes équipes changent de pilote parce que cela a beaucoup de répercussions. Mais je pense que pour Lewis c'est normal, c'est juste une étape dans votre carrière et, comme je l'ai dit alors que tout cela n'était que rumeurs, je pense que c'est un bon transfert."

Une longue liste

"De chez McLaren, (Alain) Prost est parti, (Ayrton) Senna est parti, je suis parti et maintenant Lewis ; et jusque-là, ça s'est bien passé", a poursuivi Alonso. "Cela fait quatorze ans maintenant que McLaren ne remporte pas le titre des Constructeurs, et la plupart du temps avec la meilleure voiture, alors je suis sûr que Lewis veut lui aussi gagner."

Pour Alonso, Hamilton sera un candidat au titre l'année prochaine. "Je pense qu'il a réussi de grandes choses avec McLaren", a déclaré l'Espagnol. "Il est une star de la Formule 1, il a gagné le titre de champion du monde, ce qui est le but de chacun d'entre nous, il a gagné des courses, il est considéré comme l'un des pilotes les plus talentueux et je crois que l'année prochaine il prendra encore plus de plaisir, il sera compétitif et je pense qu'à partir de l'année prochaine Mercedes, avec lui, sera clairement un candidat au titre."

"N'oublions pas que c'est une équipe de pointe avec à sa tête Ross Brawn et avec un constructeur important derrière elle."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Horner éborgne aussi Grosjean   Lun 8 Oct - 8:12

Christian Horner est très remonté après Romain Grosjean, qui a fait de Mark Webber sa nouvelle victime dimanche au départ du Grand Prix du Japon.

Après avoir naturellement la victoire de Sebastian Vettel ''sur une autre planète" aujourd'hui à Suzuka, e team principal de l'écurie Red Bull s'est étendu sur le cas Grosjean. Il ne l'a pas traité de ''cinglé'' comme l'Australien mais il se demande comment le Français peut faire les mêmes erreurs course après course sans en tirer les leçons.

"Nous avons le sentiment que Mark est passé à côté d'un résultat exceptionnel aujourd'hui", regrette Horner. "Une manœuvre incroyable de Grosjean a 'mis fin' à sa course dans le virage 2." Webber avait pu regagner son stand avant de repartir, avec un nouvel aileron avant et des nouveaux pneus, mais sa neuvième place à l'arrivée est loin de suffire à Christian Horner.

"Le plus grave, c'est que les incidents (provoqués par Grosjean) se répètent. Une erreur, ce n'est pas la fin du monde, mais le plus important est d'apprendre de ses erreurs. Sept en une saison, ça fait beaucoup. Mark (Webber) en est la victime aujourd'hui, il a sûrement perdu une place sur le podium."

"Il fait perdre des points à son écurie, qui se bat pour le titre constructeurs. Je ne pense pas que cela leur fait plaisir", a-t-il conclu. Et pourtant, Éric Boullier couvre une nouvelle fois les manquements de son pilote, qui a commis selon lui ''une petite erreur de jugement."



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Webber : ''Grosjean est un cinglé''   Lun 8 Oct - 8:13

Mark Webber a qualifié Romain Grosjean de ''cinglé du premier tour" après leur accrochage survenu dimanche au départ du Grand Prix du Japon.

À l'entrée du deuxième virage, Grosjean était concentré sur Pérez qui venait sur sa gauche, il n'a pas vu que Webber ralentissait devant lui. Cela s'est terminé par un tête-à-queue du pilote australien. Les commissaires ont infligé un stop and go de dix secondes au pilote Lotus, il abandonnera dans l'avant-dernier tour. Webber parvenait lui à remonter dans les points, avec une neuvième place à l'arrivée. Mais après la course, il a accusé Grosjean d'avoir ruiné sa journée.

"Je n'ai pas compris sur le coup mais les gars m'ont confirmé que c'était encore lui", a déclaré Webber. ''Tout le monde essaye de faire un bon résultat chaque week-end, lui veut arriver le plus vite possible au troisième virage. C'est frustrant, plusieurs pilotes ont été victimes de sa manœuvre, peut-être il a besoin encore de vacances", ajoute-t-il en sous-entendant que le Français devrait encore être sanctionné.

"Il a besoin de faire son auto-critique, c'était encore totalement sa faute. Combien d'erreurs pouvez vous faire ? Combien de fois peut-on faire la même erreur ? Je trouve tout cela assez embarrassant pour lui", a-t-il conclu.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Grosjean, la rechute   Lun 8 Oct - 8:13

Suspendu il y a un mois à Monza, Romain Grosjean s'est de nouveau rendu coupable d'une erreur qu'il a reconnue au départ du Grand Prix du Japon.

Le pilote Lotus a percuté Mark Webber après quelques hectomètres de course, dans le premier virage. "Un truc de fou", a commenté l'Australien qui avait déjà mis en garde son collègue ses derniers temps. Le Français, parti en deuxième ligne, a été sanctionné d'un arrêt au stand de 10 secondes qui lui a fait tout perdre. Il a ensuite abandonné en fin de course.

"C'est une erreur qui coûte cher"

"Après la sanction de Spa, je fais extrêmement attention dans les départs. Il y avait (Sergio) Pérez à ma gauche, j'ai pris un maximum de sécurité par rapport à lui pour ne pas le toucher. J'ai pris un maximum de précautions et je n'ai pas vu le différentiel de vitesse avec Webber."

"On est piégé par la situation. À ne pas vouloir faire d'erreur, faire trop attention à certaines choses et on se fait avoir par d'autres. C'est une erreur qui coûte cher et qui pique un peu."

"Il restait six courses je voulais absolument éviter les accidents dans les premiers tours... et je me fais piége"

"Je vais me concentrer sur la Corée, dans une semaine. On va essayer de faire un week-end parfait là-bas. Ça va effacer un peu le week-end japonais. Ce n'est pas la course à plus facile de l'année. Il restait six courses je voulais absolument éviter les accidents dans les premiers tours... et je me fais piéger. Quand on essaye absolument d'éviter quelque chose et qu'on tombe dans les pièges, ça fait encore plus mal. Maintenant je suis face au mur et à moi de trouver la solution pour le grimper."

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Grosjean, les critiques fusent   Lun 8 Oct - 8:15

À nouveau impliqué dans un incident en début de course, Romain Grosjean est en train de devenir la tête de Turc des Britanniques, qui se déchaînent sur ses bourdes à répétition.

Suspendu à Monza pour avoir été jugé responsable du carambolage de Spa, le 2 septembre, mais aussi pour une série de manoeuvres dangereuses, le champion GP2 s'est à nouveau mis en lumière, dans le mauvais sens du terme, à Suzuka, en percutant Mark Webber alors qu'il tentait de garder ses distances avec Sergio Pérez.

Webber furieux

Si les médias français sont plutôt compréhensifs avec leur compatriote, le regardant même parfois avec les yeux de Chimène, il n'en va pas de même sur le reste de la planète et notamment de l'autre côté de la Manche. Les Anglais ont toujours à portée de plume une boîte de boulets rouges réservée à leurs voisins, quel que soit le sport.

Sky Sports, diffuseur de la F1 en Grande-Bretagne, a ainsi compté "huit contacts dans le premier tour" cette saison pour Grosjean avant de donner la parole à ses détracteurs. Le premier d'entre eux n'est autre qui Webber. L'Australien avait prévenu le Français à son retour dans le peloton, la fatalité veut qu'il ait été dimanche la victime n°1 du pilote Lotus. Les deux hommes se sont expliqués, si l'on en croit Grosjean, qui s'est excusé, Webber a parlé d'un "truc de fou" produit par "un cinglé". Les mots sont forts, mais ce n'est que le début.

Les patrons d'écurie ne sont pas en reste. Christian Horner, qui règne sur les destinées de Red Bull, est dans le sillage de son pilote tandis que le Martin Withmarsh, le n°1 de McLaren, a parlé d'une "Classique à la Grosjean" pour décrire sa bévue du jour.

"Mark était assez lent dans le deuxième virage mais il était au diapason des deux voitures qui étaient devant lui", a ajouté Whitmarsh. "L'attention de Grosjean était clairement sur le fait de contenir la Sauber et il a oublié la voiture qui était devant lui. Mais ces choses n'arrivent pas au hasard, son jugement est clairement faux dans les combats rapproches." Les images vidéo de dimanche en rajoutent une couche. On y voit l'E20 percutant sans hésitation le flanc de la RB8, ce qui n'a pas laissé insensibles les anciens pilotes devenus consultants et parfois commissaires représentant les pilotes, comme Johnny Herbert.

"Je ne pense pas qu'il y ait de solution parce que ça continue"
Johnny Herbert

"Je ne pense pas qu'il y ait de solution parce que ça continue", déclare l'ancien pilote Stewart. "Ce qui m'ennuie en partie c'est qu'on laisse toujours la FIA régler cela. Pour moi, ce sont maintenant les pilote, le GPDA (Grand Prix drivers association, Association des pilotes de Grands Prix) qui doit le mettre à une table et lui parler franchement."

"Je pense que c'est aux pilotes, au GPDA, à son équipe de prendre des mesures", affirme Anthony Davidson. Pour le moment, Éric Boullier, le patron de Lotus, soutient encore son pilote dont il estime qu'il a progressé depuis Spa. Il reste que les erreurs pour l'instant sans autres conséquences qu'arithmétiques ou pécuniaires peuvent jouer sur la prolongation de Grosjean.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Räikkönen regrette son départ   Lun 8 Oct - 8:16

Kimi Räikkönen affirme que Fernando Alonso ne lu a pas laissé assez de place avant l'accrochage qui a coûté sa course au pilote Ferrari.

Räikkönen et Alonso se sont touchés à l'approche du premier virage, qui fut fatal au pilote Ferrari alors que son homologue de chez Lotus est allé au bout avec un aileron avant endommagé pour décrocher la 6e place.

"Ce n'est pas le résultat que j'espérais, mais malheureusement, nous n'étions pas assez performants aujourd'hui. Le départ était très tendu", a expliqué Iceman. "J'étais à côté de Fernando au départ et il a insisté à l'extérieur jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de place pour passer. J'ai perdu du temps là et par ailleurs, mon second pit stop n'était pas le meilleur. Donc dans l'ensemble, une course assez difficile. Le point positif c'est que j'ai pu marquer des points qui me permettent de garder le contact au Championnat. "


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Boullier indulgent avec Grosjean   Lun 8 Oct - 8:18

Après s'être exprimé à chaud, Romain Grosjean a répété à Mark Webber qu'il avait commis "une erreur idiote" sur laquelle Éric Boullier, son patron, semble passer l'éponge.

"C'était une erreur idiote", a déclaré Grosjean, dans le communiqué de Lotus, pour décrire son accrochage avec le pilote Red Bull dans les premiers mètres du Grand Prix du Japon, dimanche. "Mark est venu me voir après la course et, évidemment, il n'était pas content. Mais je lui ai présenté mes excuses et il faut passer à autre chose. Nous allons nous asseoir et tout bien analyser à nouveau avant la prochaine course pour savoir comment éviter ces problèmes."

Boullier : "Il a fait des progrès"

Grosjean a aussi levé le voile sur la raison de son abandon. "En fin de course, les pneus étaient presque morts et j'étais en dehors des points. Alors l'abandon n'était pas insensé. La journée n'a pas été bonne, mais il faut se projeter vers la Corée et une opportunité de s'amender", a-t-il dit.

"À l'évidence, cela ne n'est pas passé selon nos attentes", a ajouté Boullier. "Nous avons vu à Singapour, lors du retour de Romain, que les autres pilotes lui mettaient la pression au départ. Ici, c'était un peu mieux, mais il a commis une petite erreur de jugement entre sa vitesse - plus rapide - et celle de Mark."

"Je pense qu'il a fait des progrès, mais ce nouvel incident est malheureux. Quant à Kimi (Räikkönen, 6e), la performance de sa voiture était moins bonne qu'escomptée. En partant septième, nous avions des espoirs plus élevés. Mais si la performance n'est pas suffisante, cela ne se passe pas bien. Nous n'avons pas pu tout réunir pour rendre sa course meilleure et lui faire gagner d'autre position."

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Alonso pas du genre à abdiquer   Lun 8 Oct - 8:19

Fernando Alonso a perdu beaucoup de son avance dimanche au Japon. Contraint à l'abandon au premier virage, l'Espagnol a assisté au succès de Sebastian Vettel, désormais quatre points derrière lui au championnat.

Parti en tête-à-queue après un contact avec Kimi Räikkönen, le pilote Ferrari a dû renoncer pour la deuxième fois de la saison, après Spa. En Belgique, il avait été la victime collatérale de la manœuvre de Romain Grosjean, l'autre pilote Lotus. Malgré ce zéro et la démonstration de Vettel, qui apparaît comme le seul capable de battre Alonso, l'Espagnol reste confiant pour la fin de saison. Il reste cinq courses à disputer, cinq finales. Il semblerait qu'un des deux décrochera un troisième sacre. Vettel ou Alonso ? Réponse au plus tard au Brésil le 25 novembre prochain.

"Ce sera peut-être lui la prochaine fois"

"Cette fois, c'est moi qui abandonne, ce sera peut-être Vettel la prochaine fois", a déclaré Fernando Alonso. "Vous ne pouvez jamais savoir ce qui va se passer dans le sport automobile. Il reste cinq courses, c'est comme un mini-championnat, nous avons presque autant de points l'un et l'autre. Nous avons besoin de marquer un point de plus que l'autre à la fin, c'est ce que nous allons essayer de faire."

Alonso a ensuite écorné Kimi Räikkönen, troisième du championnat à 37 points de l'Espagnol. Le Finlandais est venu percuter l'arrière de la Ferrari, provoquant une crevaison sur la roue arrière gauche de la F2012.

''Je n'avais pas la place à droite, il y avait Button. Et à ma gauche, j'avais Kimi...Je n'ai pas compris pourquoi il n'a pas levé le pied, il n'y avait pas assez de place. Je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête, mais c'est arrivé, pas de chance pour nous", a-t-il ajouté avant de saluer la course ''parfaite'' de son coéquipier Felipe Massa, deuxième derrière Vettel à l'arrivée.



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Vettel en patron, Alonso au tapis   Lun 8 Oct - 8:21

Sebastian Vettel s'impose sans réelle opposition dimanche à Suzuka et revient à quatre points de Fernando Alonso au championnat. Felipe Massa termine deuxième devant le héros du jour pour tout le peuple japonais, Kamui Kobayashi, qui décroche à domicile le premier podium de sa carrière.

Il regrettait toujours d'avoir été sacré à Suzuka l'année passée sans gagner la course, il a rétabli les choses dimanche. Parti en pole, Sebastian Vettel survit à ce premier tour qui élimine Fernando Alonso, parti en tête-à-queue après un contact avec Kimi Räikkönen (6e). Le pilote Ferrari, leader du championnat, ne marque aucun point à Suzuka et voit Vettel revenir à seulement quatre longueurs avant les cinq dernières courses.

Ce n'est pas le seul incident de ce premier virage, et Romain Grosjean est encore dans le coup, comme d'habitude dirons-nous. Il prend un bon départ mais se retrouve trop vite au niveau de Mark Webber, parti lui aussi en tête-à-queue, touché par la Lotus. Cela provoque un embouteillage dans le peloton, les monoplaces de Webber et Grosjean sont endommagées mais celle de Nico Rosberg, coincée dans cet accrochage, ne repartira pas.

Kobayashi réalise ''son rêve''

Après le passage de la Voiture de Sécurité, Vettel commence déjà à s'envoler, on ne le reverra pas. Kamui Kobayashi se retrouve deuxième, devant Jenson Button et Felipe Massa. Le Brésilien a mieux géré son premier arrêt au stand, gagnant deux places et laissant Kobayashi et Button s'expliquer pour le podium jusqu'à la fin. Mais c'était le jour du pilote Sauber, qui réalise son "rêve", décrocher son premier podium en F1 chez lui au Japon. Son duel avec Button, il en sort vainqueur pour une demi-seconde. Il franchit la ligne d'arrivée devant un public nombreux en liesse.

Le chouchou de tout un peuple est acclamé par ses fans, près de 110 000 venus assister à cette course. Il s'accordera un tour d'honneur pour en profiter comme il se doit avant d'être acclamé à son apparition sur le podium, quelques secondes avant Vettel et Massa, plus habitués à ce protocole. Une bonne journée aussi pour le Brésilien, qui retrouve le podium après près de deux ans d'absence (c'était en Corée du Sud en 2010). Le pilote Ferrari, toujours pas confirmé chez la Scuderia pour 2013, a peut-être conservé son volant grâce à cette deuxième place. Il avait besoin d'une course comme celle-là pour se rassurer et faire (un peu) oublier les déboires de son leader.

Pérez encore trop vert, berezina pour les Français

Button termine donc quatrième, après avoir tout essayé derrière Kobayashi. Son futur-ex coéquipier, Lewis Hamilton finit cinquième. Il s'est frotté à son successeur, Sergio Pérez à deux reprises. Le Mexicain a commis une erreur de jeunesse lors de leur deuxième duel, il part à l'extérieur dans l'épingle. Trop à l'extérieur, il terminera sa course coincé dans les graviers. Il devra gommer ce genre de manœuvres la saison prochaine. Kimi Räikkönen termine sixième, devant Nico Hülkenberg, Pastor Maldonado, Webber et Daniel Ricciardo, 10e après avoir résisté en fin de course à Michael Schumacher, auteur quand même remontée depuis sa 23e place au départ.

Côté Français, c'est une course à oublier. Romain Grosjean a vu sa course terminée au premier virage. Il passera trois fois par son stand, dont une pour observer un stop and go infligé par les commissaires après le visionnage des images de son accrochage avec Webber. Il abandonnera finalement à deux tours de la fin, quelques minutes après Charles Pic. Jean-Éric Vergne sauve un peu l'honneur. À la limite du top 10 pendant toute la course, le pilote Toro Rosso termine 13e à 22 secondes de son coéquipier.

Nous avons vécu un tournant de la saison dimanche à Suzuka, avec Vettel vainqueur pour la deuxième fois consécutive après Singapour. Dans une semaine, en Corée du Sud, le double champion du monde pourrait prendre la tête du classement et se diriger vers un troisième sacre. Sauf si Alonso...




_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Déclarations des pilotes   Lun 8 Oct - 8:23

Suite au Grand Prix du Japon couru sur le circuit de Suzuka, 15e des 20 manches du championnat 2012, les pilotes commentent leurs performances.

Fidèle à son habitude, la manche japonaise s'avérera cruciale dans la course au titre. Sebastian Vettel s'est imposé de façon magistrale, profitant ainsi au maximum de l'abandon dans le premier virage de Fernando Alonso, qui conserve la tête du classement par quatre points seulement. Opération parfaite pour le pilote Red Bull.

Excellent résultat pour Felipe Massa, sur le podium pour la première fois depuis le GP de Corée 2010. De bon augure pour conserver son volant chez Ferrari l'an prochain, mais il faudra continuer sur cette voie et éviter les résultats en dents de scie.

Jour de rêve pour Kamui Kobayashi, qui a réussi son premier podium de F1 en carrière, et à domicile ! Le pilote Sauber a résisté à la pression constante de Jenson Button dans les derniers tours. Entendre la foule chanter son prénom dans les minutes précédent la cérémonie du podium, voilà un moment qu'il n'oubliera pas.

Les deux pilotes McLaren complètent le top 5 ; Lewis Hamilton regrette toutefois d'avoir choisi les mauvais réglages... Romain Grosjean a été à l'origine d'un 8e incident en 14 courses (en excluant sa suspension en Italie) et la grogne de ses victimes augmente ; bien qu'il soit talentueux et prometteur, il faut se demander quelle sera la réaction des patrons de l'écurie Lotus.

Belles performances, bonnes stratégies, incidents, erreurs et pénalités : le circuit de Suzuka a de nouveau été la scène d'un bon spectacle. Le résumé du Grand Prix du Japon est ici ; la galerie d'images du dimanche est ici ; le classement du championnat est ici.

Vainqueur - Sebastian Vettel, Red Bull : "Ce fut un week-end fantastique. Les qualifications étaient parfaites hier et encore aujourd'hui l'équilibre de la voiture était étonnant. Nous avons effectué peu d'ajustements lors de mes arrêts, tout semblait fonctionner à merveille. Je suis très heureux, les gars ont travaillé très fort et même si nous n'avions pas d'évolutions majeures ici, tout s'est néanmoins concrétisé et l'équilibre était parfait. C'est ce qui a fait la différence aujourd'hui. C'est dommage pour Alonso ; ce n'est pas quelque chose que vous souhaitez et la même chose pourrait nous arriver à la prochaine course. Nous avons vu qu'il y a beaucoup de hauts et de bas cette année et que les choses peuvent rapidement changer. Nous devons continuer à travailler fort et aborder chaque étape une à la fois."

2e - Felipe Massa, Ferrari : "Quelle course fantastique ! C'est super d'être de retour sur le podium après presque deux ans et je m'en sens vraiment exalté. Ces deux dernières années ont été dures pour moi ; parfois un million de choses vous traversent l'esprit, certaines mauvaises, mais enfin je peux être heureux ! Ce résultat est important d'un point de vue psychologique, mais aussi en ce qui concerne mon avenir, du moins je le pense ! C'est encore plus satisfaisant de renouer avec le podium ici, sur un circuit que j'aime tant et que je connais depuis le début de ma carrière. C'est parfois dans les moments difficiles que les meilleures choses arrivent. Les premières personnes que je souhaite remercier sont ma famille, mon épouse et mon fils. Cette course me motive encore davantage pour le reste de la saison."

"Je suis très désolé pour Fernando (Alonso) car je suis convaincu nous aurions été tous les deux sur le podium aujourd'hui. Après ce qui est arrivé hier pendant la Q2, je ne démarrais certainement pas d'une bonne position. J'ai fait un bon départ et je suis parvenu à traverser le chaos du premier virage sans être touché. J'ai alors immédiatement senti que j'avais un bon rythme et que je pouvais rester près de Button et Kobayashi. Grâce à une excellente stratégie, j'ai réussi à les dépasser lors de mon arrêt et j'ai tout de suite réalisé que même sur la gomme dure, mon rythme était compétitif. L'équipe a fait un excellent boulot et m'a donné une voiture compétitive. Le seul moment difficile du week-end, et pour lequel je n'ai toujours aucune explication, c'est ce mauvais second run en Q2. Il faut maintenant se concentrer immédiatement sur la prochaine course en Corée, car avec cinq courses à faire, tout est encore possible."

3e - Kamui Kobayashi, Sauber : "Je n'ai pas encore réalisé, c'est difficile à croire : j'ai réussi mon premier podium à Suzuka ! Ce fut une course fantastique. Nous avons travaillé très fort pour arriver à ce point après avoir manqué de rythme vendredi (lors des essais). L'écurie Sauber a accompli un excellent boulot et nous avons rebondi. Démarrer de la troisième place a certainement aidé, mais aussi les longs relais complétés vendredi car ils m'ont permis d'être en très grande confiance pour la course. L'équipe a construit une excellente voiture cette année, cela se voit par les podiums réalisés par mon coéquipier (Pérez). Je suis passé près de réussir à quelques reprises mais sans jamais avoir cette chance. Le fait d'avoir enfin réussi a une très grande importance pour moi. Peut-être que les choses seront plus faciles dorénavant. J'ai complété un très long dernier relais aujourd'hui tandis que Jenson (Button) a changé ses pneumatiques après moi. Mes pneus arrière étaient vraiment en très mauvais état vers la fin et j'avais beaucoup de survirage, mais il fallait néanmoins que je pousse fort pour défendre ma place sur le podium. Ce n'est que pendant le dernier tour, une fois que j'avais dépassé le meilleur endroit où tenter un dépassement, à la fin de la ligne droite, que je me suis permis de croire que je pouvais le retenir derrière moi. C'est alors que j'ai vu tous les gens lever leurs mains. Cela avait une grande importance pour moi et je tiens à remercier les fans japonais."

4e - Jenson Button, McLaren : "La 4e place n'est certainement pas un mauvais résultat, surtout que j'ai démarré de la 8e place. J'ai rejoint la 3e place pendant mon premier relais, mais avec le recul je dirais que c'était probablement une erreur d'effectuer mon premier arrêt aussi tôt. Kamui (Kobayashi) et moi avons été coincés derrière une Toro Rosso (lors du retour en piste) et cela nous a coûté du temps relativement à Felipe (Massa). Il a débuté la course sur un train de pneus neuf et cela fait une grosse différence, car vous pouvez rouler plus longtemps et maintenir votre vitesse, alors il a été en mesure de nous dépasser tous les deux lors des premiers arrêts. J'étais en mesure de pousser plus fort vers la fin et j'ai rattrapé Kamui, mais il gérait très bien ses pneus. Je pouvais me rapprocher de lui, mais la seule façon que je pouvais entrer dans la zone d'activation du DRS c'était en freinant très tardivement dans la chicane, et chaque fois que j'ai tenté la chose, j'ai bloqué les roues et suis sorti large. Malgré tout, ce résultat n'est pas trop mauvais. Nous avons marqué des points mais nous n'avions pas le rythme nécessaire pour viser la victoire aujourd'hui."

5e - Lewis Hamilton, McLaren : "Félicitations à Jenson (Button), il a bien piloté pendant tout le week-end. À nous deux, nous avons récolté de bons points pour l'équipe aujourd'hui. J'ai été très chanceux d'éviter les problèmes du départ. Plusieurs voitures ont quitté la piste alors j'ai veillé à franchir le chaos sans endommager ma voiture. J'ai poussé aussi fort que possible du début à la fin de la course. C'était plus difficile pendant le premier relais car j'avais beaucoup de sous-virage, mais après un certain temps la voiture répondait mieux. À partir de ce moment, le feeling était très bon et j'ai simplement continuer à pousser, mais il était déjà trop tard pour améliorer le résultat. Ce n'était tout simplement pas mon week-end. Avec de meilleures qualifications nous pourrons avoir de meilleurs résultats ; ce sera notre objectif en Corée du Sud la semaine prochaine. J'ai déjà hâte d'y être."

6e - Kimi Räikkönen, Lotus : "Ce n'est pas le résultat que j'espérais, mais malheureusement, nous n'étions pas assez performants aujourd'hui. Le départ était très tendu. J'étais à côté de Fernando (Alonso) au départ et il a insisté à l'extérieur jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de place pour passer. J'ai perdu du temps là et par ailleurs, mon second arrêt n'était pas le meilleur. Donc dans l'ensemble, une course assez difficile. Le point positif, c'est que j'ai pu marquer des points qui me permettent de garder le contact au championnat."

7e - Nico Hülkenberg, Force India : "Si vous m'aviez dit avant la course que je terminerais à la 7e place, j'aurais signé tout de suite. Je suis très heureux de ce résultat. J'ai effectué un excellent départ, doublé plusieurs voitures et évité les incidents du premier virage. J'étais déjà 8e à la fin du premier tour et j'avais un bon rythme. La voiture est demeurée compétitive jusqu'à la fin de la course. J'étais en mesure de prendre Lewis (Hamilton) et Kimi (Räikkönen) en chasse et leur mettre de la grosse pression. Ils se sont éloignés un peu vers la fin, alors je me suis assuré de rester devant Maldonado pendant les derniers tours. C'est donc une autre 7e place ; c'est un résultat bien mérité pour l'équipe au terme d'un week-end difficile pour les mécanos. Et ce sont six points importants pour le championnat."

8e - Pastor Maldonado, Williams : "Ce fut une bonne course pour moi. La voiture avait un excellent rythme et elle était très constante, mais doubler s'est avéré difficile, surtout vers la fin. J'avais l'impression d'être plus rapide que les voitures qui me devançaient, toutefois la nature de ce circuit fait en sorte qu'il est difficile de réduire l'écart. Nous sommes de retour dans les points et j'en suis content car cela nous donne confiance pour la prochaine course."

9e - Mark Webber, Red Bull : "Je n'ai pas encore vu ce qu'il s'est passé au départ, mais le fait que Grosjean m'a frappé a été confirmé. Nous essayons de nous battre pour de bons résultats chaque week-end et de telles choses n'aident pas. Alors oui, c'est frustrant car certains ténors ont connu une journée difficile aujourd'hui. Nous sommes passés à une stratégie à un arrêt après cela et j'ai continuellement poussé, je n'ai jamais baissé les bras et j'en ai retiré quelque chose. Terminer à huit secondes de la 5e place, après avoir reculé à un certain moment, sans oublier que la Voiture de Sécurité a été déployée avant que je puisse rattraper le peloton, c'est quelque chose. Je rebondirai en Corée."

10e - Daniel Ricciardo, Toro Rosso : "Ce fut une course animée. Juste après le départ, j'ai été un petit peu ralenti, mais ensuite j'ai pu retrouver de l'allant après avoir perdu une place par rapport à Hülkenberg. Après cela, avec l'incident qui a conditionné l'entrée en piste de la Voiture de Sécurité, je suis parvenu à gagner quelques places. J'ai vu Alonso en tête-à-queue juste devant moi et il a fallu agir vite, pas mal d'entre nous ont failli être pris dans cet accident. Je suis parvenu à contourner le danger et à passer Grosjean à l'entrée du troisième virage. À partir de ce moment-là, j'ai connu une course assez bonne, je suis resté avec Maldonado mais je ne pouvais pas le dépasser. Les deux derniers relais ont été bons, le premier m'a permis de me bagarrer avec Webber qui était sur une stratégie différente. À la fin, je contenais Michael (Schumacher) et j'ai été très fier de remporter cette bataille. C'est toujours plus difficile lorsque vous avez la voiture la plus lente dans un duel, mais avec de bons conseils venus du muret des stands sur l'utilisation du SREC pour me défendre dans la zone DRS, j'y suis parvenu. Notre travail collectif ne cesse de progresser et je suis très satisfait de la manière dont j'ai piloté sous la pression. Ce n'est pas tous les jours que vous avez un septuple champion du monde blotti sous votre aileron arrière et, étant donné qu'il ne lui reste que quelque courses à disputer, ce fut très chouette de pouvoir me battre avec lui. C'est quelque chose qui me restera !"

11e - Michael Schumacher : "J'ai des sentiments mitigés au terme de cette course ici au Japon. Bien sûr, c'est malheureux d'être si près de marquer des points et de ne pas y parvenir, surtout après une course qui s'est mieux déroulée que prévu. J'ai eu une belle et intéressante bataille avec Ricciardo pendant les derniers tours, mais je n'arrivais pas à le dépasser car la Toro Rosso était trop rapide sur les lignes droites. C'est pourquoi il faut dire que nous n'aurions pu obtenir beaucoup plus aujourd'hui. Maintenant, voyons comment les choses se passeront en Corée."

12e - Paul di Resta, Force India : "Une course assez exigeante pour moi. La situation a commencé à se détériorer dès le tour de chauffe lorsque j'ai eu un problème d'embrayage, alors je n'ai pas été très surpris d'effectuer un mauvais départ. À l'approche du premier virage, puisque j'étais pratiquement à l'arrière du peloton, j'ai pu éviter les ennuis et les accidents qui sont survenus devant moi. J'étais toujours coincé dans la circulation, donc je n'ai jamais pu véritablement démontrer le potentiel de la voiture. Les réglages étaient bons mais je n'ai pas vraiment trouvé la perfection pendant la course. J'espère renouer avec les points en Corée."

13e - Jean-Éric Vergne, Toro Rosso : "J'ai effectué un bon départ mais d'une manière générale, la course aurait pu être meilleure pour moi parce que j'ai perdu beaucoup de temps derrière Kovalainen dans le premier relais, car il était sur le pneumatique tendre et il avait une meilleure traction que moi en sortie de virage. Par ailleurs, au deuxième virage, je me suis retrouvé en face de Rosberg qui avait fait un tête-à-queue et j'ai dû freiner très fort. À ce moment-là, tout le monde est passé devant moi. Après cela, j'ai juste tout donné pour montrer ce que la voiture était en mesure de faire et j'ai évolué sur un rythme solide. Perdre trois places sur la grille de départ avec une pénalité ne m'a pas aidé, mais une fois encore, nous avons montré que nous pouvons être forts le dimanche en course. Nous étions plus rapides que les Force India et (la Williams de) Senna. Maintenant il ne me faut qu'attendre quelques jours pour tenter à nouveau ma chance en Corée, où je pilotais pour la première fois le vendredi matin pour Toro Rosso l'année dernière. Dans l'ensemble, ce fut un week-end où j'ai pris plaisir et je suis pressé, déjà, d'être présent ici sur cette piste l'année prochaine."

14e - Bruno Senna, Williams : "Le départ s'est bien passé et je suis parvenu à doubler deux voitures, malheureusement il y a eu un incident avec Rosberg dans le deuxième virage alors que je prenais l'intérieur. Ma course a été un peu compromise à partir de ce moment, mais j'avais toujours un bon rythme. La voiture était très compétitive et cela m'a permis de doubler plusieurs adversaires. De plus, les pneus réagissaient très bien. Nous nous dirigeons maintenant vers la Corée et nous tenterons de marquer des points là-bas."

15e - Heikki Kovalainen, Caterham : "Ma voiture était fantastique. J'ai évité tous les problèmes dans le premier virage et doublé Glock juste avant le déploiement de la Voiture de Sécurité. Je roulais à la 11e place, les choses se passaient très bien pendant le premier relais et la voiture était superbe. J'arrivais à contenir le peloton derrière moi et le taux d'usure des gommes tendres se portait bien. J'ai chaussé la gomme dure pour le deuxième relais et encore une fois, le taux d'usure était excellent. Nous avons même pensé adopter une stratégie à un seul arrêt, mais vers la fin mes pneumatiques étaient en fin de vie et j'ai dû passer par les stands à dix tours de l'arrivée. Ensuite, il fallait simplement s'assurer de rejoindre le drapeau à damiers en évitant tout problème."

16e - Timo Glock, Marussia : "Je suis très heureux de dire que ce fut une bonne course pour nous aujourd'hui. Le départ a été surprenant lorsque j'ai vu toutes ces voitures éparpillées sur la piste. Heikki (Kovalainen) les a bien évitées, j'étais juste derrière lui et j'ai pu le dépasser dans les esses. J'ai grimpé jusqu'à la 11e place mais je savais que cela n'allait pas durer parce que nous avions des difficultés au niveau de la traction dans le dernier virage et, évidemment, ils ont le SREC que nous n'avons pas. Heikki m'a repassé et j'ai continué à perdre du terrain dans ce virage après cela. Je perdais environ trois ou quatre dixièmes à chaque tour, et cela a permis aux autres, qui ont également un SREC, de me doubler."

"D'une manière plus générale, nous avions un bon rythme et nous avons été assez constants. Le comportement des pneumatiques était très bon avec la voiture et nous avons pu rester en piste assez longuement. Le premier arrêt s'est très bien déroulé, l'équipe a été la quatrième plus rapide de la course à ce niveau, c'est du superbe travail effectué par les mécanos. La récompense d'un labeur consenti chaque jour. Mon rythme était bon avec le pneumatique le plus tendre mais au dernier arrêt au stand j'ai mis un peu plus de temps à m'immobiliser car j'ai mal jugé l'adhérence. C'est une erreur de ma part et j'en suis désolé. J'ai pu ensuite combler un peu l'écart sur Heikki, alors notre stratégie était vraiment bien pensée. Nous étions assez proches, à environ quatre secondes à un moment de la course, mais les drapeaux bleus lui ont permis de reprendre l'avance. Cependant, être à huit secondes à la fin de la course, ce n'est pas mal ! Nous devons être contents je pense. Nous nous sommes bien battus et j'ai pris beaucoup de plaisir à piloter cette voiture. C'est génial d'avoir à nouveau une voiture constante. Nous continuons à aller de plus en plus vite à chaque course, alors nous allons continuer à travailler fort sur nos performances globales pour bien profiter de cette très positive dernière phase de la saison."

17e - Vitaly Petrov, Caterham : "Après le départ j'ai dû éviter les incidents dans le premier virage, cela s'est bien passé et j'ai rapidement trouvé un bon rythme. Mon premier arrêt s'est bien déroulé, mais mon SREC est ensuite tombé en panne et cela m'a évidemment fait perdre du temps. Aussi, j'avais un problème avec la radio et je n'ai pas entendu les avertissements concernant les drapeaux bleus, c'est pourquoi je me suis retrouvé avec une pénalité de passage par les stands. Vu ma position sur la grille de départ et mon problème de SREC, je pense que j'ai probablement tiré le maximum de la voiture aujourd'hui. Le week-end fut un peu difficile mais c'est plaisant de voir l'équipe travailler aussi fort pour nous faire progresser. Nous aurons une autre opportunité de continuer le combat la semaine prochaine en Corée."

18e - Pedro de la Rosa, HRT : "Cette course a été plutôt bonne, nous pourrions même dire que nous avons fait un pas en avant, bien qu'il reste encore beaucoup à faire. Le premier relais s'est bien passé, mais nous avons rencontré un problème lors du premier arrêt et cela m'a fait perdre beaucoup de temps. Vers la fin, mes chronos était très bons sur la gomme dure et nous étions dans le rythme. La voiture se comportait bien et nous nous sommes rapprochés de Pic et Petrov, ce qui est pour nous, sur un circuit comme celui-ci, assez fantastique."

*19e - Romain Grosjean, Lotus : "Depuis mon retour à Singapour (suite à sa suspension d'une course, ndlr), ma priorité a été de me montrer prudent au départ. Je surveillais Sergio (Pérez) sur ma gauche pour m'assurer qu'il n'y aurait pas de contact avec lui. Il y avait une grosse différence de vitesse entre Mark (Webber) et moi dans le premier virage, ce qui m'a surpris et je l'ai heurté. C'était une erreur idiote. Mark est venu me voir après la course et, évidemment, il n'était pas content. Mais je lui ai présenté mes excuses et il faut passer à autre chose. Nous allons nous asseoir et tout bien analyser à nouveau avant la prochaine course pour savoir comment éviter ces problèmes. En fin de course, les pneus étaient presque morts et j'étais en dehors des points. Alors l'abandon n'était pas insensé. La journée n'a pas été bonne, mais il faut se projeter vers la Corée et une opportunité de s'amender."

Abandons

Charles Pic, Marussia (moteur, 37e tour) : "Évidemment, c'est décevant pour moi d'avoir dû abandonner alors que nous revenions fort à ce moment de la course. Cela faisait également un moment que je n'avais pas dû mettre un terme prématuré à une course. Le départ a été difficile parce que nous avons dû éviter les escarmouches du premier virage. Ensuite, dans le premier relais, j'ai dû me battre pour trouver de l'adhérence avec le pneumatique le plus dur. Cela allait beaucoup mieux lorsque j'ai chaussé le pneumatique tendre pour le deuxième relais. La course se déroulait bien, j'étais derrière Timo (Glock) et devant Vitaly (Petrov) et Pedro (de la Rosa). Malheureusement, j'ai commis une erreur de jugement en arrivant au stand pour mon deuxième arrêt, je suis allé trop loin et j'ai perdu pas mal de temps. Peu après, j'ai dû m'arrêter en raison d'un problème avec le moteur. Dans l'ensemble ce fut un bon week-end et j'ai pris du plaisir à piloter pour la première fois sur ce circuit remarquablement technique. Je suis pressé maintenant de découvrir un autre circuit le week-end prochain (en Corée) et d'obtenir un meilleur résultat."

Narain Karthikeyan, HRT (plancher) : "J'ai fait un bon départ et doublé Pic pendant le premier tour. La voiture fonctionnait bien, elle avait un bon rythme, et après le premier arrêt j'étais devant Pedro et je menais une bonne course. Cependant, il y a eu un problème avec la voiture par la suite et, alors que je rentrais pour mon deuxième changement de pneus, l'équipe a décidé qu'il valait mieux arrêter par mesure de précaution. Il faut maintenant se concentrer sur la Corée et travailler en fonction de faire un autre pas en avant."

Sergio Pérez, Sauber (sortie de piste, 35e tour) : "Je suis très désolé pour l'équipe. Cela s'est bien passé lorsque j'ai doublé Lewis Hamilton pour la première fois sur le 6e tour, mais cela n'a pas été le cas lors de ma tentative suivante. Lewis a pris l'intérieur (du virage) très tardivement et le seul espace qu'il me restait alors était à l'extérieur. Mais il s'agit clairement de mon erreur. De plus, ma course avait mal débuté, j'ai perdu quelques places lorsque Romain Grojean a provoqué un chaos."

Fernando Alonso, Ferrari (accrochage, 1er tour) : "Nous avons été très malchanceux aujourd'hui. Terminer une course ainsi, dès le tout premier virage, c'est vraiment dommage. Le contact de Räikkönen a provoqué une crevaison du pneu arrière gauche et ma course a immédiatement pris fin. Malheureusement, ce sont des choses qui arrivent lorsque vous démarrez du centre du peloton. Mis à part les performances de la voiture, les circonstances peuvent jouer un rôle important. Nous l'avons vu avec la course de Felipe (Massa) : il a démarré de la 10e place, mais il a fait une course parfaite et s'est battu contre les meilleures voitures. De toute évidence, ce résultat a pratiquement effacé l'avantage que je détenais auparavant (dans le classement des pilotes), mais si on m'avait dit au début de la saison que je me retrouverais dans cette situation à cinq courses de la fin, j'aurais signé avec plaisir ! Il est également évident que nous devons travailler fort sur le développement de la voiture. Je ne suis pas inquiet, mais nous devons réagir à la progression de nos adversaires. Nous débutons maintenant une sorte de mini-championnat sur cinq Grands Prix. L'objectif sera de toujours marquer au moins un point de plus que tous les autres. Ce qui nous est arrivé aujourd'hui pourrait arriver à d'autres la prochaine fois. La roue tourne et c'est ça la course."

Nico Rosberg, Mercedes (accrochage, 1er tour) : "J'ai effectué un bon départ mais malheureusement ma course s'est terminée très rapidement aujourd'hui. Grosjean a percuté Webber dans le premier virage et cela a mené à mon accident. Je commençais à freiner quand Senna m'a frappé par derrière, ce qui a détruit un de mes pneus arrière et j'ai dû abandonner. C'est dommage car j'étais très à l'aise dans la voiture pendant le tour de chauffe et j'étais confiant de marquer des points. J'espère connaître un meilleur week-end en Corée."

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Boullier accuse… les autres   Mar 9 Oct - 8:15

S'il reconnaît que Romain Grosjean doit éviter d'être impliqué dans les incidents du début de course, le patron de l'écurie Lotus Éric Boullier avoue que les autres pilotes en profitent bien.

Cible de nombreuses critiques après son contact avec Mark Webber, dimanche au Japon, Grosjean serait d'autant plus mis sous pression par ses collègues lors des départs, selon Boullier, qui s'est confié à Autosport.

"Si vous regardez le départ (au Japon), vous voyez qu'il ne change pas (de ligne) et c'est quelque chose que nous avions décidé", a-t-il déclaré. "Si vous commencez sur le côté droit de la piste, vous y restez."

Chaud pour lui à Singapour

"À Singapour, cela a été chaud pour lui, pas à cause de lui mais à cause des autres pilotes qui savaient qu'il était sous pression et ils s'attendaient à ce qu'il ne prenne pas de risque. Alors ici je lui ai dit de ne pas faire de même et d'essayer de ne pas trop se rapprocher", continue Boullier. "Il a vu Pérez qui se rapprochait, il a essayé de se tenir à distance et il a peut-être mal jugé la vitesse de Webber."

Grosjean "a suffisamment de talent pour réussir en Formule 1", Boullier en est convaincu. "Si vous regardez toute sa carrière, vous vous apercevez qu'il a été un pilote un peu chaud jusqu'à ce qu'il soit mis en confiance, mais en Formule 1, la patience n'a pas vraiment droit de cité, pas autant que dans les catégories de jeunes."

"À Spa, nous avons vu un accident spectaculaire qui aurait pu être dramatique, et personne ne peut accepter cela", conclut Boullier, qui avait parfaitement compris que Grosjean soit le premier pilote suspendu pour un Grand Prix depuis 1994, suite au carambolage du départ en Belgique.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Kobayashi, vrai pilote de F1   Mar 9 Oct - 8:17

Fort de son premier podium en carrière, dimanche à Suzuka, Kamui Kobayashi est maintenant devenu à ses yeux un véritable pilote de Formule 1.

Le pilote Sauber avait entamé le week-end du Grand Prix du Japon déterminé à grimper sur une des marches du podium devant son public à domicile. Il a bien géré sa course et a su résister à la pression que lui imposait Jenson Button, dont la McLaren était chaussée de gommes moins usées, pendant les derniers tours.

Troisième à l'arrivée, c'est sous les applaudissements enthousiastes de la foule, qui le réclamait par son prénom, que Kobayashi a finalement goûté au traditionnel champagne. Il n'a pas encore tout à fait absorbé l'événement.

"Je n'arrive pas à l'exprimer avec des mots", a-t-il déclaré dans un communiqué de son équipe. "C'était fantastique de voir tous ces gens de mon pays si pleins d'émotion et heureux. Ils m'ont tant donné et je n'oublierai jamais ce moment. Je veux remercier tous les fans japonais pour le merveilleux soutien qu'ils donnent à l'écurie Sauber et à moi-même."

Un podium très significatif

Et pourquoi le natif d'Amagasaki était-il si confiant de réussir ce week-end ? "Premièrement, j'avais une grande confiance dans l'équipe. Deuxièmement, je savais que nous avions une voiture rapide. Troisièmement, il était clair pour moi que le circuit de Suzuka était l'occasion parfaite."

"J'ai eu quelques doutes vendredi mais je suis redevenu positif samedi. Après le tour de formation, j'avais réellement le sentiment que tout se passerait bien cette fois. J'ai eu d'autres opportunités de bien faire plus tôt cette saison, mais chaque fois j'ai été frappé par la malchance. Cette fois je savais que le potentiel était bon et tout s'est bien passé."

"Sans cette photo, c'est un peu comme si vous n'y aviez jamais été"
Kamui Kobayashi

Après avoir retenu Button jusque dans les derniers mètres, "je me suis instantanément détendu lorsque toute la pression est tombée", a-t-il rapporté. "Il n'y a aucun doute, ce fut une course très importante pour ma carrière", a ajouté le Japonais, même si aucune décision n'a été prise par Sauber concernant la prolongation de son contrat.

Kobayashi a également souligné toute l'importance que détient ce premier podium au niveau personnel : "J'ai toujours pensé que si vous vouliez un jour vous considérer comme ayant été un pilote de Formule 1, vous deviez avoir grimpé sur le podium au moins une fois. Sans cette photo (pour le prouver), c'est un peu comme si vous n'y aviez jamais été (en F1). Alors cela signifie beaucoup pour moi."

Rien ne change pour Kobayashi

Son premier podium en F1, qui plus est devant son public, dimanche à Suzuka, ne va pas précipiter la décision de Sauber de conserver ou non Kamui Kobayashi, si l'on en croit la directrice générale Monisha Kaltenborn.

Les choix de Sauber en matière de pilotes pour 2013 sont très attendus après l'annonce du départ de Sergio Pérez pour McLaren la saison prochaine. L'avenir de Kobayashi n'est pas assuré malgré ses performances.

Rien ne presse

"Nous avons déjà indiqué que nous ne prendrions aucune décision sur la base de cette course et de ce résultat en particulier", a déclaré Kaltenborn. "Nous le connaissons très bien et nous connaissons ses qualités. Il nous a beaucoup aidés en ce qui concerne le développement de la voiture. Son podium, c'est fantastique pour lui et il le mérite."

"Bien sûr, nous sommes en train d'observer divers pilotes et nous sommes en train d'évaluer cela de manière interne, alors nous n'allons pas nous presser pour prendre quelque décision que ce soit. Il nous reste encore assez de temps cette saison", a-t-elle poursuivi.

Selon la rumeur, Nico Hülkenberg, Sébastien Buemi et Jaime Alguersuari seraient parmi les candidats observés par l'écurie suisse.





_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Di Montezemolo mobilise   Mer 10 Oct - 8:16

Le président de Ferrari Luca di Montezemolo affirme qu'il s'attend à ce que les ingénieurs de l'équipe produisent "un énorme effort" pour faire progresser la voiture sur la fin de la saison.

Fernando Alonso a vu son avance au Championnat se réduire à quatre points, dimanche, après son abandon à Suzuka. Pire peut-être, malgré la deuxième place de Felipe Massa, la monolace Red Bull semble de retour à un très bon niveau pour cette fin d'exercice.

"C'est dans des moments tels que celui-là que je veux voir l'équipe Ferrari que je connais ; une équipe qui est concentrée et qui garde son sang-froid", a déclaré di Montezemolo sur le site Internet de Ferrari. "Je vais parler à Fernando au téléphone pour lui transmettre de la motivation avant les cinq dernières courses, comme j'espère que toute l'équipe le fera."

"La deuxième place de Felipe a également été très importante dans cette dernière partie de la saison. Sa contribution est d'autant plus vitale. Je m'attends un effort énorme de la part de nos ingénieurs qui ont déjà montré qu'ils étaient capables de faire cela. Nous sommes parfaitement conscients que ce championnat peut encore rester entre nos mains."

La roue tourne

Di Montezemolo a également égratigné le pilote Lotus Kimi Räikkönen, qui s'est accroché avec Alonso au départ à Suzuka, mais aussi son coéquipier qui avait précédemment provoqué un carambolage en Belgique.

"Nous savons que nous pouvons compter sur le pilote en forme du moment et il y a que des erreurs des autres, à Spa et à nouveau à Suzuka, qui peuvent l'empêcher de creuser l'écart sur ses rivaux. N'oublions pas cela, mais ces deux accidents ont coûté une trentaine de points à Fernando et encore, c'est une estimation basse. En sport, comme dans la vie, la roue tourne et il ne faut pas oublier cela. Ces derniers temps elle n'a pas tourné en notre faveur, mais cela peut encore changer."



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: De Villota va parler   Mer 10 Oct - 8:17

Grièvement blessée en juillet dernier sur l'aérodrome de Duxford (Grande-Bretagne), lors d'une séance d'essais privés, l'ex-pilote Marussia Maria de Villota va prendre pour la première fois la parole, jeudi midi à Madrid.

La pilote espagnole, qui a perdu l'oeil droit dans l'accident, tiendra sa première conférence de presse depuis les faits au Conseil des Sports, en compagnie du président de la Fédération espagnole des sports automobiles, Carlos Gracia.

De Villota doit notamment donner sa version des faits et indiquer si elle entend ou non poursuivre sa carrière.

Il y a quelques semaines, après une enquête interne, Marussia, qui a depuis nommé Max Chilton à la place de de Villota, s'était dégagée de toute responsabilité dans l'accident. Une position sur laquelle la pilote et ses conseils sont pour l'instant restés silencieux.

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Maldonado est ouvert aux offres   Mer 10 Oct - 8:18

Les rumeurs entourant le marché des pilotes étaient déjà nombreuses, voilà que Pastor Maldonado se dit ouvert à l'idée de quitter l'écurie Williams à la fin du championnat.

Le Vénézuélien a débuté en Formule 1 au sein de l'équipe britannique en 2011 et a remporté sa première victoire lors du Grand Prix d'Espagne en mai dernier. Il apporte une manne importante grâce à son sponsor, la pétrolière nationale vénézuélienne PDVSA, et cela revêt également une certaine importance pour Williams.

La première option de Maldonado est de continuer avec son écurie actuelle l'année prochaine, mais ses plans pourraient changer si on lui présente une meilleure offre ailleurs. "Il y a des possibilités pour rejoindre d'autres équipes", a-t-il commenté, tel que rapporté par Sky Sports. "Mais il est encore trop tôt."

"(Williams) confirme habituellement ses pilotes à la fin de la saison, mais nous négocions déjà. C'est une bonne famille et je m'y sens bien, ils sont satisfaits de moi, mais nous savons qu'en Formule 1 tout peut changer d'une journée à l'autre."

"Tant que les autres équipes n'auront pas confirmé leurs pilotes, on ne peut jamais savoir", a ajouté Maldonado.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Stewart répète son offre   Mer 10 Oct - 8:20

En juillet dernier, Jackie Stewart a proposé ses services de coaching à Romain Grosjean. Trois mois plus tard, le triple champion du monde tend la main à nouveau.

Le talent de Grosjean est très prometteur ; il a grimpé sur le podium à Bahreïn, au Canada et en Hongrie. Toutefois, le pilote Lotus retient également l'attention pour ses multiples accrochages dans les premières minutes des Grands Prix. Suspendu le temps d'une course pour avoir provoqué un carambolage en Belgique, le Français a encore attiré la colère de certains pilotes dimanche au départ du GP du Japon.

Stewart reconnaît l'"énorme potentiel" de Grosjean, mais souhaite l'aider car "d'autres accidents pourraient mettre en péril ses chances de piloter pour Lotus l'an prochain, sans parler des meilleures écuries de pointe."

"C'est sa première saison entière en F1 et il est suffisamment rapide pour gagner des courses", a estimé l'Écossais dont les propos ont été rapportés par BBC Sport. "Je pense d'ailleurs qu'il était en mesure de remporter un ou deux Grands Prix cette année. Mais pour le moment son potentiel est éclipsé par ses nombreux accidents."

"Lorsque le moment viendra..."

L'été dernier, Grosjean avait poliment décliné l'offre de Stewart, qui agit à titre d'ambassadeur pour la firme Genii Capital, propriétaire de l'écurie Lotus.

"Il avait déjà eu quelques accidents, alors je pensais être en mesure de l'aider à les éviter dans le futur", a expliqué le champion des saisons 1969, 1971 et 1973. Mais il dit comprendre les raisons de son refus : "La saison était très occupée, il était sur le point de partir en voyage de noces, il sentait que son entourage l'aidait. Lorsque le moment viendra et qu'il sera intéressé, je serai toujours là pour lui."

"Pour une raison que j'ignore, les pilotes de course pensent qu'ils n'ont pas besoin d'un coach"
Jackie Stewart

"Pour une raison que j'ignore, les pilotes de course pensent qu'ils n'ont pas besoin d'un coach", a observé Stewart. "Avoir le talent et l'habileté de gagner des courses peut être enivrant. Tous les grands pilotes ont un très bon niveau de concentration, ils savent quoi faire. C'est très rare que vous les voyez impliqués dans des accidents."

"L'esprit doit maîtriser vos habiletés naturelles", a-t-il ajouté. "Je l'ai déjà fait et j'ai eu très, très peu d'accidents au cours de ma carrière. Je sais que pour terminer premier, il faut premièrement terminer. Vous ne remportez jamais la course dans le premier virage, mais vous pouvez très souvent la perdre à cet endroit."

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Les doutes de Villota   Jeu 11 Oct - 8:18

Dans sa première interview donnée depuis son grave accident survenu en juillet dernier en Grande-Bretagne, l'ancienne pilote d'essais Marussia, Maria de Villota, se pose des questions sur son avenir.

Alors qu'elle doit s'exprimer devant l'ensemble de la presse jeudi à Madrid, la pilote espagnol, qui a perdu un œil dans l'accident, a déjà parlé au magazine Hola. "Je me demande maintenant si mon avenir est d'être pilote de course ou si je dois faire quelque chose d'autre de ma vie. Je ne me suis pas encore décidée", a-t-elle déclaré. "Je ne sais pas si l'on continuera à me donner une licence. Je sais qu'aux États-Unis il y a des pilotes qui ont perdu un œil. Ce qui est vrai c'est que vous n'avez plus le sens de la profondeur parce que ce sont les deux yeux qui vous donne une vision stéréoscopique."

"Dans la peau d'une pilote"

"Nous voulons tout savoir si on peut tirer des leçons de ce qu'il s'est passé, de manière à éviter des accidents de cette sorte dans le futur. Mon intention c'est d'aider à faire progresser la sécurité, en particulier lors de ces tests aérodynamiques, parce que sur les circuits, tout est sécurisé, mais pas dans ce type de journée d'essais."

De Villota a fait part de ses remerciements pour tous les encouragements qu'elle a reçus, venus de toutes parts. "Je me suis sentie respectée et appréciée par mes collègues et par tout le monde des sports mécaniques", a-t-elle déclaré. "J'ai déjà réalisé mes rêves car je suis parvenue à être pilote de Formule 1. Je suis pilote et j'ai le sentiment d'être dans la peau d'une pilote."

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Honda se penche sur son retour   Jeu 11 Oct - 8:20

Honda pense à un retour en F1 après quatre ans d'absence. Mais la catégorie reine sera la dernière étape pour la marque japonaise.

Dans une conjoncture mondiale difficile, Honda s'est retiré de la Formule 1 à la fin de la saison 2008. Le directeur de la Recherche et du Développement du géant asiatique, Yoshiharu Yamamoto, a affirmé aujourd'hui dans le magazine Autocar que la firme examine les futures réglementations, notamment l'arrivée du V6 turbo, qui seront mises en place pour savoir si un retour est possible.

"Sur un plan personnel, j'aime la compétition, mais il y a beaucoup de choses à prendre en compte quand vous êtes en F1, c'est le plus haut niveau du sport automobile. Cela demande un engagement fort. Mais il est vrai que nous suivons la F1 et nous espérons y participer à nouveau un jour."

"Je ne pense pas que nous pouvons revenir bientôt, mais Ies nouvelles règles peuvent potentiellement nous plaire. Je suis les règles et s'il y a une opportunité qui se présente, ce serait bien de revenir."

Honda va redécouvrir la course dans le Championnat du Monde des Voitures de Tourisme (WTCC), une première étape. "Pour moi - pas pour Honda - je pense que la première chose à faire est de gagner en WTCC. Seulement ensuite, nous pourrons penser à voir plus haut", a conclu Yamamoto.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Button construit McLaren autour de lui   Jeu 11 Oct - 8:22

Jenson Button travaille actuellement pour construire l'écurie McLaren autour de lui en 2013. Le Britannique, à Woking depuis 2010, espère être le leader incontesté dans son équipe la saison prochaine.

Champion du monde en 2009 chez Brawn, Button était arrivé l'année suivante pour faire équipe avec Lewis Hamilton. Il aura un nouvel équipier en 2013, en la personne de Sergio Pérez, après le départ d'Hamilton chez Mercedes.

Malgré tout le talent et l'avenir annoncé brillant du pilote mexicain, Jenson Button, 32 ans, sera le n°1 chez McLaren, après avoir été, selon certains, un ''faire-valoir'' pour Hamilton. Il espère vivre la même situation qu'en 2009, année de son sacre. Et celle que vit actuellement Fernando Alonso chez la Scuderia Ferrari. Et sans Lewis Hamilton dans le garage, ce sera peut-être plus facile.

Il (Alonso) a su construire l'équipe autour de lui, j'ai fait la même chose chez Brawn, cela commence à se faire ici chez McLaren", a-t-il déclaré dans la presse brésilienne. ''Je ne ferai pas de commentaires, mais c'est une personne (Hamilton) en moins devant moi."

Button reconnaît sans le dire vraiment que McLaren a offert plus de chances à son coéquipier pendant ces trois saisons, avec des exemples pour 2012. Depuis l'Australie, Button compte une pole position contre quatre (cinq si on ajoute celle qui lui a été retirée à Barcelone) pour Hamilton.

"Cette année, j'ai un bon rythme de course, c'est mon point fort. Je pense que personne n'est meilleur que moi dans ce domaine. Mais les qualifications sont plus difficiles pour moi. Je suis plus souvent deuxième, j'espère que je pourrai être premier l'année prochaine."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: De Villota, sa nouvelle chance   Ven 12 Oct - 8:13

Lors de sa première conférence de presse depuis le terrible accident qui lui a coûté l'œil droit en juillet, Maria de Villota dit avoir compris que la vie lui a donné une seconde chance.

La pilote espagnole est entrée en collision avec un camion alors qu'elle effectuait des essais pour l'écurie Marussia en Angleterre. Très gravement blessée à la tête, les médecins ont craint pour sa vie ; un coma artificiel et plusieurs opérations ont été nécessaires pour la sauver.

Elle se porte mieux aujourd'hui mais les séquelles physiques sont multiples. En plus de l'œil perdu, de Villota porte des cicatrices sur le crâne et au visage, et ses sens de l'odorat et du goût ont disparu. D'autres chirurgies sont planifiées pour l'aider dans sa récupération.

Elle a raconté sa colère et sa tristesse lorsque les spécialistes l'ont réveillé à l'hôpital : "Un des chirurgiens m'a dit 'Maria, nous t'avons sauvé la vie' (…) Cela a été difficile, mais nous sommes heureux d'avoir sauvé ta vie. Mais nous devons t'apprendre que tu as perdu un œil'. Sur le coup, je lui ai demandé 'Avez-vous besoin de vos deux mains pour opérer ?' Il m'a répondu oui. Je lui ai dit 'Je suis une pilote de Formule 1 et j'ai besoin de mes deux yeux'."

Toujours un rôle à jouer

"Mais ensuite vous réalisez que c'est quelque chose qui n'a aucun précédent. Vous vous sentez mieux et vous réalisez que vous voyez mieux qu'auparavant", a affirmé de Villota, qui s'est présentée avec un couvre-œil et une chevelure courte. "Avant l'accident, je ne voyais que la Formule 1, être dans la voiture, courir. Je ne voyais pas ce qui est vraiment important dans la vie."

"Cet œil (que j'ai perdu) m'a permis de retrouver mon chemin. J'ai une nouvelle opportunité et je vais la vivre à 100 %", a-t-elle ajouté, en soulignant qu'elle avait reçu suffisamment de soutien et d'amour "pour cette vie et la prochaine."

Moins d'un mois avant son accident, la FIA a nommé de Villota ambassadrice de la commission Women in Motorsport dont le mandat est de promouvoir la participation des femmes à différents échelons du sport automobile. Elle se sent toujours pilote et entend continuer à jouer un rôle dans les sports motorisés, une fois complètement rétablie, mais pour le moment "je ne sais pas encore ce que je ferai."

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Kobayashi cherche un sponsor   Ven 12 Oct - 8:13

Pour continuer sa carrière en Formule 1 l'an prochain, que ce soit avec l'écurie Sauber ou une autre, Kamui Kobayashi dit avoir besoin d'un sponsor. C'est la duré réalité du contexte économique actuel du paddock.

Le Japonais a signé son premier podium en carrière dimanche dernier à Suzuka. Il est un des seuls pilotes à évoluer au sein d'une équipe de milieu de plateau ou de fond de grille sans aucun soutien financier. Toutefois, son volant chez Sauber n'est pas garanti et l'équipe ne commente pas sur la composition de son duo de titulaires pour 2013.

"C'est sûr qu'un sponsor serait utile pour l'an prochain, mais pour le moment j'en ai aucun", a dit Kobayashi. "C'est très étrange d'avoir à en trouver un pour piloter dans une autre équipe ou même celle-ci. L'argent est un facteur très important actuellement, mais je ne souhaite qu'être un pilote de haut niveau dans une écurie de pointe. Je veux demeurer en Formule 1, j'en rêve depuis que je suis petit."

"Un pilote ne devrait avoir qu'à penser à la voiture, et à ce qu'il peut faire dans la voiture, car c'est son boulot. Mais c'est compliqué de nos jours avec tous ces sponsors et combien ils peuvent apporter. C'est ainsi qu'un pilote doit penser. Je vais tenter de rester en Formule 1 l'an prochain ; pour le reste de cette saison, je vais montrer tout ce que je peux accomplir en Formule 1."

Incertitude

Si Kobayashi perd son volant de titulaire et ne peut s'en trouver un autre par manque de soutien financier, il blâmera le contexte : "Si cela se passe ainsi nous devrons dire 'C'est la Formule 1'."

Mais pourquoi les grandes entreprises japonaises ne s'intéressent-elles pas à la catégorie reine, pourtant très populaire au pays ? "Si un constructeur japonais n'est pas en Formule 1, cela devient difficile", a expliqué Kobayashi. "Les manufacturiers automobiles comptent parmi les plus grandes entreprises, alors lorsque Toyota était en F1, elle avait le soutien de Panasonic. Mais (cette compagnie) a quitté avec Toyota."

Et si jamais Honda décidait de revenir en 2014 ou plus tard, lorsque le moteur V6 turbo sera la norme ? "J'en serais très heureux, mais il faudra voir si je suis encore ici."

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Grosjean, Webber passe l'éponge   Ven 12 Oct - 8:15

Mark Webber a déclaré qu'il avait accepté les excuses de Romain Grosjean pour l'accrochage qui a eu lieu entre eux dimanche dernier à Suzuka.

Les deux hommes étaient aujourd'hui réunis devant la presse à l'occasion de la conférence d'avant-Grand Prix, à Yeongam en Corée. Après l'avoir traité de "

"Mark est venu me voir et je comprenais entièrement sa colère", a dit Grosjean. "Tout ce que je pouvais faire était m'excuser. Je suis très conscient des risques au moment du départ et je travaille pour améliorer un grand nombre de choses mais cela ne se passe pas d'un jour sur l'autre. C'est un processus qui est en cours. J'ai dit que j'étais très désolé. Je ne suis pas stupide, je connais les risques. J'espère que l'histoire ne se répétera pas, je ferai attention à ne pas focaliser sur la mauvaise cible."

Webber a été bref sur le sujet. "Oui, je suis allé voir Romain. Nous avons discuté et c'est tout", a commenté le pilote Red Bull.

Ecclestone le mettrait ''en réserve''

Les incidents à répétition du pilote Lotus - celui du Japon a été son septième accrochage dans le premier tour - sont arrivés jusqu'aux oreilles de

Bernie Ecclestone, le président de la FOM (Formula One Management). "Peut-être que Lotus devrait lui faire passer des tests", a déclaré le dirigeant britannique dans la presse anglaise.

"C'est pour moi un pilote très rapide mais qui semble avoir du mal à distinguer ce qu'il se passe autour de lui. Beaucoup de choses dans lesquelles il a été impliquées cette saison pourraient révéler un problème avec sa vision périphérique. Si cela ne tenait qu'à moi, je le mettrais en réserve pour un Grand Prix et je lui ferais passer des tests sur sa vision pour contrôler qu'elle est correcte."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: McLaren, pas de Twittergate   Ven 12 Oct - 8:16

McLaren veut couper court à toute polémique après le malentendu sur Twitter entre Lewis Hamilton et Jenson Button.

Le n°2 de l'équipe, Jonathan Neale, a tenu à rassurer tout le monde. "Lewis s'est déjà entretenu avec Jenson à Mokpo. Il n'y a pas de préoccupation à ce sujet. Quant à Twitter, c'est une part importante dans le marketing et les informations mais cela véhicule ses propres problèmes alors il faut faire le dos rond. Lewis a corrigé l'erreur et en a parlé à Jenson. Au sein de l'équipe, c'est du passé."

Button désabusé

Un peu plus tôt dans la saison, avant qu'il n'annonce son départ vers Mercedes la saison prochaine, Hamilton avait déjà attiré l'attention avec l'un de ses tweets, où il reproduisait des relevés télémétriques confidentiels pour expliquer que ses réglages étaient responsables de sa lenteur par rapport à son coéquipier.

"Peut-être que Twitter et moi, on ne s'entend pas si bien", a déclaré Hamilton. "Donc je ne sais pas ce que je vais faire. J'aime cet outil parce qu'il permet de partager beaucoup de choses avec les fans, mais la ligne est fine et plusieurs personnes peuvent se tromper (dans son utilisation). J'en fais partie, je vais tenter de m'améliorer."

Button estime que ce cas, qui venait du fait qu'il ne suivait pas Hamilton sur Twitter alors qu'il suit Sergio Pérez, a été grossi à tort. "Il y a des millions de personnes à suivre sur Twitter", a-t-il dit. "Lui (Hamilton), je le vois tous les week-ends. Je voulais suivre Pérez parce que cela me permettait de lui souhaiter le bienvenue. Que l'on parle de cela avant un Grand Prix, c'est pour moi incroyable."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Métal Furax

avatar

Messages : 975
Date d'inscription : 29/08/2010
Age : 33
Localisation : Villemur sur Tarn

MessageSujet: Re: F1   Dim 14 Oct - 12:03

Vettel au pouvoir


L’Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) a remporté le Grand Prix de Corée du Sud, 16e manche du Championnat du monde de Formule 1, devant son coéquipier australien Mark Webber (Red Bull) et l’Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), sur le circuit de Yeongam, au sud de Séoul.

Cette 4e victoire de la saison pour Vettel, et la 3e d’affilée après Singapour et Suzuka, permet au double champion du monde en titre de passer en tête du championnat, avec six points d’avance sur Alonso. C’est aussi la 25e de sa carrière en F1, à 25 ans, assortie du premier doublé des Red Bull en 2012.

Parti en première ligne, Vettel est passé en tête dès le premier tour, en doublant Webber parti en pole position, puis n’a jamais pu être rattrapé. Il a terminé avec huit secondes d’avance sur son coéquipier, levant un peu le pied en fin de course sur les conseils de son équipe, par radio, à cause d’un pneu avant droit qui rendait l’âme.

Petite info sur les français :Grojean arrive a finir une course et termine a une honorable 7 eme place et a souligné la belle perf de Vergne qui termine juste derriere Grojean a la 8 eme place[img][/img]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Vergne réussit sa ''meilleure course''   Lun 15 Oct - 8:38

Jean-Éric Vergne et Daniel Ricciardo ont apporté six points à l'écurie Toro Rosso, dimanche en Corée. Meilleur résultat, décroché en Belgique, égalé cette saison.

Comme à Spa, le Français a terminé devant son coéquipier, à la huitième position. Il égale aussi son meilleur classement de la saison, et donc de sa carrière. Le rookie est passé au travers des accrochages du premier tour, entre Button, Kobayashi et Rosberg. Avec son coéquipier, ils ont réalisé une excellente course. Vergne a finalement pris le meilleur sur Ricciardo en fin de course, alors à la lutte avec Lewis Hamilton.

''Je suis très heureux aujourd'hui, c'est la meilleure course de ma carrière. La voiture était excellente, les pneus se sont très peu dégradés", a commenté Vergne. "Je n'ai pas pris de risques au départ, je me suis bien bagarré avec Pérez dans les premiers tours, ensuite avec Di Resta et Hamilton. Daniel et moi avions des stratégies différentes, mais les deux ont été efficaces."

"À la fin, on m'a dit qu'il (Ricciardo) avait un problème, mais au final, huitième et neuvième, c'est un résultat fantastique pour l'équipe. Tout le monde a bossé dur ce week-end pour faire progresser la voiture. Et nous progressons, cela s'est vu sur cette piste qui nous convient bien."

Ricciardo, c'était parfait...sauf les 10 derniers tours

Dimanche, Vergne a fini la course avec la meilleure vitesse de pointe (324km/h), devant son coéquipier. Ricciardo était un peu déçu par sa fin de course, mais sa voiture ne lui a pas permis de faire mieux. Heureusement que derrière lui, Lewis Hamilton n'a pas eu plus de chance. Il pourra se consoler avec la remontée du jour. Pénalisé de cinq places après un changement de boîte de vitesses, il partait de la 21e place.

''J'ai pris un bon départ, j'ai gagné deux places dans le premier tour'', se souvient-il. "Après, j'ai trouvé un excellent rythme, j'ai rattrapé les voitures de devant une par une. JEV était devant mais j'ai réussi à le suivre. Pendant le second relais, nous avons doublé d'autres pilotes, comme Schumacher."

"Mon dernier relais en tendres était le meilleur, jusqu'aux dix derniers tours. Je suis parti tout droit au virage 3, j'ai pensé à un problème de suspension mais j'ai ensuite réalisé que je partais sur la gauche à chaque freinage. Je bloquais beaucoup les roues avant, cela me coûté la huitième place, mais au moins, je l'ai laissée à mon coéquipier."

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Kobayashi fait son mea culpa   Lun 15 Oct - 8:40

Kamui Kobayashi s'est excusé auprès de Jenson Button et Nico Rosberg après le Grand Prix de Corée. Le Japonais, héros de la course précédente à Suzuka, a percuté ces deux pilotes au départ dimanche à Yeongam.

Il avait évité de se retrouver au milieu de l'accrochage entre Romain Grosjean et Mark Webber la semaine dernière au Japon, cette fois, c'est lui-même qui l'a provoqué. Jenson Button n'a pas été tendre avec lui dans ses déclarations, le traitant ''d'idiot''. Il avait pu en parler avec Rosberg à leur retour vers les stands. Kamui Kobayashi fait profil bas mais revient sur cet incident.

"J'ai pris un bon départ, mais soudainement nous étions quatre de front à l'approche du virage 3. J'avais Nico (Rosberg) à ma droite, Jenson (Button) et Sergio (Pérez) à ma gauche", a expliqué le pilote Sauber.

"Quelqu'un a touché mes pneus arrière et j'ai perdu le contrôle de la voiture. J'ai freiné mais je n'ai pas pu éviter l'accident. Je suis vraiment désolé d'avoir ruiné la course de quelqu'un d'autre, ce n'était certainement pas mon intention. Je n'avais nulle part où aller, mais je crois que c'était ma faute. C'est une course à oublier."

Pérez perd les points au stand

Son coéquipier Sergio Pérez était en lice pour les points, mais un arrêt au stand mal négocié lui coûte cher. Le Mexicain termine 11e, à quatre dixièmes de Lewis Hamilton, 10e de la course.

"Mon premier relais était bon, malgré un léger sous-virage, après le départ pendant lequel j'ai endommagé l'avant de ma voiture. Malheureusement, il y a eu un problème lors de mon arrêt et je n'ai pas pu revenir. Je suis ressorti derrière un peloton. C'est là que la course nous a échappé'', déclare le futur pilote McLaren.

"Mais jusqu'à la fin, nous avions des chances de marquer un point. J'ai dépassé Paul (Di Resta), Lewis (Hamilton) a eu un problème vers la fin, mais je ne suis pas parvenu à le rattraper. Je pense que dans un jour parfait, nous aurions pu terminer sixième."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Grosjean a assuré l'essentiel   Lun 15 Oct - 8:41

Romain Grosjean, septième du Grand Prix de Corée, était surtout satisfait d'avoir vécu un Grand Prix sans encombre.

"Evidemment, j'étais un peu nerveux au départ", a déclaré le pilote Lotus qui a été suspendu pour avoir été jugé responsable d'un accrochage au départ en Belgique et qui était encore impliqué dans un incident au Japon, il y a une semaine. "Mais nous avons fait de gros efforts cette semaine pour comprendre certaines choses et cela a certainement aidé."

"Une course propre"

"Le départ n'a pas été des plus faciles et j'ai évité les actions risquées", a ajouté le Français. "Mais ensuite, cela s'est passé assez normalement. J'ai eu un peu de mal avec le dernier train de pneus, qui a grainé dès le début."

"Aussi mon dernier relais n'a pas été très performant. J'aurais peut-être pu terminer un rang plus haut - je pense connaitre maintenant tous les détails de la Force India après avoir passé autant de temps à me bagarrer avec Nico (Hülkenberg), mais je suis content d'avoir franchi la ligne d'arrivée après une course propre."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Boullier : ''Grosjean va rester''   Lun 15 Oct - 8:42

Romain Grosjean a-t-il sauvé sa place aujourd'hui lors du Grand Prix de Corée ? Éric Boullier a déclaré après la course que le Franco-Suisse allait rester dans l'écurie Lotus en 2013.

Malgré ses problèmes au départ, Grosjean réussit une première saison (complète) plutôt correcte, il est huitième du championnat avec 88 points, à cinq longueurs de Nico Rosberg. Mais nous nous rappellerons surtout de ses huit incidents, notamment celui de Spa, pour lequel il avait été suspendu et le dernier en date à Suzuka, qui lui ont valu le quolibet de ''cinglé du premier tour". Selon l'expression utilisée par Mark Webber après leur accrochage au Japon.

Éric Boullier n'a jamais cessé d'avoir confiance en son pilote et protégé, il veut le conserver l'année prochaine, il ne reste qu'à signer les papiers.

"Nous l'avons rassuré sur son avenir, il va rester avec nous, mais je ne peux pas m'engager aujourd'hui. Mais il sait que nous sommes derrière lui. Nous en avons parlé en interne, le contrat est prêt et a été approuvé par le conseil d'administration", a-t-il déclaré sur la BBC. "Mais il est toujours surveillé par la FIA, nous officialiserons donc cette décision en temps et en heure."

Le champion GP2 2011 était encore sous la menace d'une suspension en Corée. Un des commissaires de la Fédération Internationale l'avait averti qu'il manquerait la prochaine course s'il provoquait un incident sur le circuit de Yeongam. Mais tout s'est bien passé, il a assuré, peut-être trop. Il sera bien au départ dans deux semaines en Inde.



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Massa bien parti pour 2013   Lun 15 Oct - 8:43

Le patron de Ferrari Stefano Domenicali donné de l'espoir à Felipe Massa en vue d'une prolongation pour 2013.

Le contrat du Brésilien se termine à la fin de l'année, comme à l'issue de chaque saison, depuis qu'il est dominé par Fernando Alonso, son renouvellement ne va pas sans interrogation.

Toutefois, la quatrième place du vice-champion 2008 à Yeongam, dimanche, et son podium, une semaine plus tôt à Suzuka pourrait avoir fait la décision.

"Je pense qu'il ne fait aucun doute qu'il comprend mieux maintenant la voiture, qu'il comprend mieux les pneumatiques et il y a également le fait que Felipe est un pilote très, très fort parce que sans cela nous aurions déjà pris une décision différente", a déclaré Domenicali à Autosport.

"Je pense que ce sera maintenant très bientôt. Nous attendons le bon moment."
Felipe Massa

"J'ai le sentiment maintenant que Felipe contrôle la compréhension des pneumatiques et de la voiture, et qu'il se trouve au niveau où nous l'attendions", a-t-il continué. "Très rapidement, vous allez savoir quelle est notre position concernant son cas"

"Lorsque vous avez l'accord des deux parties, alors vous pouvez être sûr de votre futur", a déclaré le Pauliste. "Je pense que ce sera maintenant très bientôt. Nous attendons le bon moment."



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Fernando Alonso satisfait   Lun 15 Oct - 8:45

Même s'il a perdu le commandement du Championnat du monde des Pilotes au profit de Sebastian Vettel, vainqueur à Yeongam, Fernando Alonso est satisfait de terminer à la troisième place du Grand Prix de Corée, derrière les deux Red Bull.

En devançant son coéquipier, Felipe Massa, le pilote espagnol permet à Ferrari de prendre la deuxième place du classement des Constructeurs.

"Difficiles à battre"

"Nous devons nous satisfaire de la performance d'aujourd'hui", a déclaré le double champion du monde. "La troisième place et la quatrième, derrière les Red Bull, qui sont difficiles à battre, ce n'est pas si mal."

"C'est une belle journée pour l'équipe, pour moi et pour Felipe, et nous avons dépassé McLaren dans le classement du Championnat du monde des Constructeurs. Alors on peut dire que l'on va dans la bonne direction", a-t-il continué. "Il fallait finir cette course aujourd'hui après l'abandon que nous avons connu à Suzuka. Il y avait beaucoup de questions avant cette course mais finir sur le podium est un soulagement. Nous avons perdu la tête du Championnat mais c'est encore très serré et il y avait de choses à faire pour nous."

"Nous sommes honnêtes avec nous-mêmes et nous savons que nous n'avons pas le rythme suffisant en course. Je ne sais pas pourquoi, mais en termes de performances nous sommes pas où nous devrions en maître et où nous voudrions en être. Mais il reste 100 points à distribuer. Les choses semblent s'améliorer un peu pour nous et nous avons encore une chance sur les quatre dernières courses."

"Ce dont nous avons besoin maintenant c'est de franchir quelques étapes en termes de compétitivité pour revenir au niveau de Red Bull."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Webber regrette son départ   Lun 15 Oct - 8:46

Pour Mark Webber, c'est dans les premiers mètres que le poleman a perdu ses chances de victoire en Corée. Une deuxième place, derrière son coéquipier Sebastian Vettel le console.

"Le départ a été loin d'être sensationnel, il va falloir que je le revoie mais la mise en action n'a vraiment pas été terrible", a déclaré Webber. "Le premier virage n'est pas facile alors je me suis dit, OK, ne prenons pas trop de risques à cet endroit. Ensuite, j'ai été dans l'aspiration de Sebastian et on était vraiment au coude à coude dans la deuxième ligne droite. J'ai essayé de faire du mieux que je pouvais."

De la déception

Webber a ensuite révélé que, comme son coéquipier, il avait été la proie de soucis avec ses pneumatiques. "Cela a été la principale préoccupation après le départ", a-t-il avoué. "Il fallait surveiller le pneumatique avant droit à la fin de chaque relais. Il était difficile de prendre soin de cette gomme en particulier alors les deux premiers relais ont été assez compliqués pour moi", a-t-il remarqué.

"Le dernier, ensuite, a été beaucoup plus heureux. Seb a très bien piloté, et c'est un grand jour pour l'équipe, les gars ont réussi un superbe travail. Bien sûr, je suis déçu mais je suis heureux de réussir un bon résultat d'un autre côté."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Vettel poursuit son sans-faute asiatique   Lun 15 Oct - 8:47

Sebastian Vettel s'est imposé dimanche en Corée, sa troisième victoire consécutive, après Singapour et Suzuka. Il en profite pour prendre la tête du championnat, avec six points d'avance sur Fernando Alonso.

La coursé était déjà terminée au premier virage. Mark Webber, poleman samedi, manque un peu son départ, Vettel s'engouffre dans la brèche. L'Allemand boucle ensuite les 55 tours en tête, il nous a sorti une course à la Vettel. Il s'est vite mis à l'abri et a contrôlé toute la course. Le double champion du monde en titre regrettera peut-être de n'avoir pas pu attaquer jusqu'au bout, mais dans son stand, on était très inquiet pour ses pneus.

Mark Webber termine second, pour assurer à Red Bull le premier doublé de la saison. L'écurie autrichienne s'échappe en tête du classement constructeurs, avec 77 points d'avance sur Ferrari et 83 sur McLaren. Chez les pilotes, Vettel reprend les commandes devant Alonso, troisième à l'arrivée. L'Espagnol doit se contenter de ce podium, malgré un rythme supposé meilleur sur la F2012. Il accuse un retard de six points avant les quatre dernières épreuves de la saison. Son coéquipier Felipe Massa a réussi une excellente course. Il prend la quatrième place, il aurait pu viser bien mieux en étant régulièrement plus rapide qu'Alonso, mais le leader de la Scuderia, c'est justement Alonso.

Deux Français dans les points

Red Bull et Ferrari ont assuré en Corée, McLaren est en faillite. Jenson Button a été mis hors-course dans le premier tour, non pas par Sebastian Vettel, 7e à l'arrivée, mais par Kamui Kobayashi, qui a aussi éliminé Nico Rosberg en même temps. Lewis Hamilton termine à une anonyme 10e place, ennuyé pendant toute la course par sa barre anti-roulis, et donc ses pneus et l'équilibre de sa monoplace. McLaren ressort de ce week-end cauchemar avec un seul point et voit Ferrari lui passer devant (290 contre 284) au championnat constructeurs. Et pour couronner le tout, alors qu'il se battait avec les Toro Rosso en fin de course, un bout de moquette artificielle fixée sur le côté de la piste est venu se mettre dans ses pontons.

Les deux pilotes Toro Rosso ont donc terminé dans les points, Jean-Éric Vergne à la huitième place devant Daniel Ricciardo. Le Français a pris le meilleur sur son équipier dans les derniers tours après avoir résisté longtemps à Hamilton, mais l'Australien a réussi une superbe performance en passant de la 21e place sur la grille. Avec Grosjean, septième derrière Kimi Räikkönen et Nico Hülkenberg qu'il n'aura jamais réussi à doubler, cela nous donne deux Français dans le top 10 en Corée, la première fois cette saison.

Grosjean n'a pas résisté à Hülkenberg au départ, mais au moins il l'a assuré, c'était le plus important aujourd'hui, il devra recommencer dans deux semaines en Inde. Le troisième Français, Charles Pic n'a bien sûr pas marqué de points, mais il a terminé ce Grand Prix, 19e à un tour de son coéquipier Timo Glock.

Sebastian Vettel a repris la tête du championnat, qu'il avait laissée à Fernando Alonso après le Grand Prix de Monaco. Il reste quatre courses à disputer, six points d'écart entre les deux pilotes. On se dirige vers une fin de saison absolument passionnante.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Hülk aurait signé chez Sauber   Mer 17 Oct - 8:33

Nico Hülkenberg est tout proche de rejoindre l'écurie Sauber en 2013, ce serait même déjà fait d'après la presse allemande.

Le pilote Force India, sixième dimanche en Corée, devrait rejoindre l'équipe suisse et remplacer Sergio Pérez, qui sera chez Mclaren la saison prochaine. Selon Auto Motor und Sport, l'ancien pilote Williams aurait déjà signé un contrat avec Sauber. Il faisait partie des candidats au remplacement de Felipe Massa chez Ferrari, mais le Brésilien devrait rester, grâce à ses deux dernières courses, au Japon (2e) et en Corée (4e).

Son manager Timo Gans n'a pas voulu faire de commentaires. ''Je ne peux pas confirmer ou démentir cette information. Les contrats sont habituellement officialisés par les équipes elles-mêmes, je ne veux pas en parler avant", a-t-il déclaré à l'agence de presse allemande SID.

Si l'annonce de Hülkenberg est imminente, le nom du deuxième pilote reste à déterminer. Kamui Kobayashi a réussi début octobre à monter sur son premier podium, chez lui au Japon, mais le Japonais manque de sponsors. Esteban Gutierrez, soutenu par le géant des télécommunications mexicain Telmex, n'est pas prêt d'en manquer. La décision sera prise par la nouvelle patronne de l'écurie, Monisha Kaltenborn.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Hamilton soutient Alonso pour le titre   Mer 17 Oct - 8:34

Lewis Hamilton affirme que Fernando Alonso mérite le titre de champion du monde en 2012.

Après s'être lui-même écarté de la course au titre même si mathématiquement il peut encore espérer, Hamilton a fait part de ses préférences pour les quatre courses qu'il reste à disputer.

Il espère un podium

"J'ai le sentiment que Fernando l'aura mérité sur l'ensemble de l'année", a déclaré Hamilton. "Son équipe n'a pas commis une seule erreur. Il n'a pas toujours été le plus rapide mais il a toujours été mêlé à la lutte de la victoire. Il a piloté comme un champion, comme le champion qu'il est, et j'ai le sentiment d'avoir déjà à faire à un triple champion du monde. Red Bull a eu davantage de haut et de bas mais cette équipe a aussi réalisé un superbe travail. Ils ont remporté les trois dernières courses."

Hamilton a par ailleurs déclaré qui continuerait à être pleinement motivé pour mener une McLaren au succès même s'il a signé pour trois ans avec Mercedes à partir de la saison 2013. "Je n'ai jamais été perturbé cette année", a-t-il déclaré. "Je suis toujours à 100 % dans cette équipe et ce sera le cas jusqu'à la dernière minute. Les gens vont continuer de dire qu'il y a de l'orage dans l'air entre Jenson et moi mais, honnêtement, il n'y a aucun problème entre nous."

"J'ai fait partie de cette équipe pendant tant d'années... Il y a entre nous une superbe relation. Je pense que je suis apprécié autant que j'apprécie l'équipe. J'espère récolter un podium dans ces quatre dernières courses mêmes si nous n'avons pas été assez rapides en Corée."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Alonso se moque des rumeurs   Mer 17 Oct - 8:35

Fernando Alonso a accueilli avec satisfaction la prolongation de l'entente entre Felipe Massa et la Scuderia Ferrari.

Après une longue période d'hésitation, ce qui a encouragé de nombreuses spéculations au cours de la saison, Ferrari a annoncé mardi que son pilote brésilien sera aux commandes d'une monoplace rouge en 2013. Il s'agira de sa 8e année comme titulaire au sein de l'équipe italienne.

Au cours des mois précédant cette confirmation, plusieurs pilotes ont été mentionnés comme potentiels candidats pour le volant de Massa, dont Sergio Pérez, Heikki Kovalainen, Nico Hülkenberg, Adrian Sutil et Mark Webber entre autres. Seul ce dernier a confirmé des discussions.

Alonso, qui a milité pour la reconduction de son coéquipier des trois dernières années, a donné son appréciation des rumeurs qui ont entouré le cas Massa depuis le début de l'année.

"Après huit coéquipiers différents, Felipe reste et c'est un autre exemple de ce que je dis toujours : ne croyez rien de ce que vous lisez, à moins que ce soit officiel", a écrit le double champion sur Twitter. "Je suis très heureux d'avoir une autre année avec Felipe comme coéquipier. Je suis certain que nous sommes la meilleure équipe !"


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Massa confirmé pour 2013   Mer 17 Oct - 8:36

Felipe Massa a signé pour un an de plus et restera chez Ferrari pour la durée du championnat 2013.

"La Scuderia Ferrari annonce qu'elle a renouvelé son contrat avec son pilote Felipe Massa jusqu'à la fin de la saison 2013. Le duo de pilotes de la Scuderia pour l'année prochaine sera donc composé de Fernando Alonso et du susmentionné Felipe Massa", confirme un court communiqué.

Cette annonce intervient après une réunion tenue à Maranello aujourd'hui entre le président de Ferrari, Luca di Montezemolo, et Massa. Le pilote brésilien restera donc une huitième année au sein de la Scuderia et sera associé à Fernando Alonso pour une quatrième saison.

L'avenir de Massa chez Ferrari était incertain après un début de saison raté. De bons résultats en cette fin de saison et notamment une deuxième place au Japon auront inversé la tendance.

"Nous renouvelons notre contrat pour 2013", a twitté Massa. "J'en suis heureux et motivé comme jamais. Merci à tous mes supporteurs."

"Ferrari est ma famille de course"

"Je suis très heureux d'être arrivé à cette entente", a déclaré Massa dans un deuxième communiqué de l'équipe. "Ferrari est ma famille de course. Tout au long de ma carrière en Formule 1, j'ai toujours piloté des voitures propulsées par des moteurs construits à Maranello (Sauber et Ferrari, ndlr) ; je ne peux m'imaginer piloter une voiture propulsée par quoi que ce soit d'autre !"

"D'abord et avant tout, je veux remercier le président di Montezemolo et Stefano Domenicali, qui ont confiance en moi et qui m'ont toujours soutenu, même dans les plus difficiles moments. L'équipe et tous les fans peuvent être asurés que je ferai tout en mon pouvoir pour aider la Scuderia à atteindre ses objectifs l'année prochaine."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Ferrari s'explique sur Massa   Ven 19 Oct - 8:35

Après avoir confirmé la prolongation du contrat de Felipe Massa pour une autre année, la Scuderia Ferrari a senti le besoin d'expliquer son choix davantage. Le ton utilisé est direct.

Dans un billet intitulé 'Les raisons derrière la décision' et publié sur le site officiel de Ferrari, l'auteur anonyme précise que le choix de conserver le pilote brésilien en 2013 "a été soigneusement évalué et n'était pas tout simplement évident."

"(Ce choix) n'était pas inévitable par manque de solutions alternatives, ni a-t-il été guidé par les préférences de son coéquipier actuel (Fernando Alonso), car seule Ferrari choisit ses pilotes. Plusieurs ont cogné à la porte de Maranello, certains ont été considérés, mais à la fin il s'agissait d'une conclusion logique : il n'y a personne de mieux que Felipe pour fournir ici et maintenant de la vitesse, du talent et de l'habileté, et ce dans les meilleurs intérêts de l'équipe. La carrière du Brésilien démontre ses qualités."

"L'harmonie règne au sein de l'équipe, qui est unie et demeure solidaire même dans les plus difficiles moments", souligne l'auteur. "Les supporters de Ferrari le savent : certaines décisions sont prises uniquement et exclusivement pour le bien de Ferrari. Le reste n'est que bavardage inutile."



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: "Plusieurs options" pour Williams   Ven 19 Oct - 8:35

En prévision du championnat 2013, l'écurie Williams dit avoir plusieurs candidats à considérer pour ses deux postes de titulaires.

Ni Pastor Maldonado ni Bruno Senna n'ont de contrat pour l'année prochaine. Le cas du Vénézuélien semble plus solide puisqu'il profite du soutien d'un généreux sponsor, mais rien n'est sûr. Quant au Brésilien, l'équipe sait qu'elle ne lui a pas fait de faveurs en limitant son temps de piste le vendredi.

Parmi les candidats pour 2013, le pilote de réserve Valtteri Bottas ne cache pas ses ambitions. Les rumeurs font état de possibles contacts avec Jaime Alguersuari, Adrian Sutil et Sébastien Buemi, mais comme on peut s'y attendre, les spéculations vont bon train en cette fin de saison.

Le directeur général de Williams, Toto Wolff, a cependant confirmé à ESPNF1 que l'équipe considère différents pilotes pour l'année prochaine : "Nous regardons plusieurs options actuellement et ce n'est pas facile."

Dans l'intérêt de l'écurie

"Ce sont des décisions très difficiles. Nous travaillons avec ces gars depuis longtemps et cela a une grande influence sur nos choix. Il faut évaluer les options sur les courts et longs termes. Parfois la meilleure option sur le court terme ne l'est pas sur le long terme."

Maldonado et Senna ont encore quatre Grands Prix pour faire leurs preuves, mais Wolff a précisé que l'équipe connaît déjà très bien les capacités de ses deux titulaires actuels : "De bonnes performances aideront toujours et le dernier résultat compte pour beaucoup, mais nous avons déjà jugé. Pour nous, il s'agit de regarder toutes les options possibles dans le meilleur intérêt de l'équipe."

Notons que Wolff est l'agent du réserviste Bottas, mais le mois dernier il affirmait éviter les conflits d'intérêt en laissant d'autres gérer la carrière du Finlandais. Son épouse Susie Wolff est pilote de développement chez Williams.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Report pour le GP d'Amérique ?   Ven 19 Oct - 8:37

Selon la presse américaine, une annonce officielle confirmera vendredi que le Grand Prix d'Amérique, prévu pour l'été 2013 au New Jersey, sera reporté d'un an.

Le Jersey Journal rapporte que les maires des villes de Weehawken et West New York, que traversera le futur circuit urbain de Port Imperial, ont révélé que les promoteurs de la course accusent des retards au niveau de la réfection des routes mais aussi dans l'obtention de permis municipaux.

Sur le calendrier 2013 publié par la FIA fin septembre, seul le GP d'Amérique demeurait à être confirmé. Bernie Ecclestone, le grand patron de la F1, avait précédemment soulevé des doutes. Il y a deux semaines, le promoteur Leo Hindery se montrait confiant et parlait de délais au niveau des infrastructures.

Le maire de Weehawken a déclaré que les organisateurs de la course confirmeront vendredi le retrait de leur manche du calendrier 2013. Il est probable que ces derniers tenteront de déplacer l'édition inaugurale du GP d'Amérique à l'été 2014.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Schumacher ne regrette rien   Lun 22 Oct - 9:03

Michael Schumacher affirme avoir sa part de responsabilité dans l'échec relatif de l'écurie Mercedes et rappelle qu'il quittera la F1 soulagé à la fin de la saison.

S'exprimant dimanche dans le journal allemand Die Welt, le pilote Mercedes, 43 ans, 91 victoires et 7 titres de champion, respire la sérénité au moment d'aborder ses quatre denières courses. L'échec des trois dernières années l'a changé, en bien. Voici ses mots.

Son retour en 2010 - "Je voulais poursuivre ma passion et réussir. La base était bonne à l'époque : une équipe qui venait de remporter le Championnat (Brawn GP, rachetée par Mercedes). Tout avait l'air bon. Nous avons pensé que nous pourrions aller de l'avant. En fin de compte, ce n'était pas possible, nous le savons maintenant. Néanmoins, ce fut beaucoup de plaisir (...) Je sentais qu'après ma carrière chez Ferrari mes batteries se rechargeaient. Le sentiment de ne plus penser en permanence à travailler m'a régénéré. Mais depuis que je suis de retour, l'énergie disparaît peu à peu."

Les critiques - "Vous apprenez à composer avec cela et à en jouer. Lors de ma conférence de presse à Suzuka, où j'ai annoncé ma retraite, je voulais vraiment venir avec une canne, comme un clin d'oeil à toutes les questions. On a dit que j'avais besoin de lunettes, que je souffrais de cécité nocturne et ainsi de suite. Sérieusement, je ne pouvais qu'en rire. Mes yeux fonctionnent parfaitement. Les trois dernières années ont été extrêmes à l'égard des nombreuses défaites que j'ai subies. Nous étions sous un flux massif de critiques. Cela permet de développer une vision plus large des choses. À mes yeux, ça aide, cela apporte un plus général. Cela m'a aussi aidé à développer ma personnalité."

"Une saison de Formule 1 prend beaucoup d'énergie. Vous devez consentir d'énormes efforts pour être constamment en mesure de donner 100%"

L'adrénaline - "Nous, les pilotes, ne sommes pas constamment à la recherche d'adrénaline. Bien sûr, la course automobile nous permet d'atteindre nos limites, comme les joueurs de football et d'autres sportifs. Mais nous conservons le contrôle permanent. Bien sûr, il y a des moments exceptionnels où l'adrénaline est là. Parfois, quelque chose ne va pas sur la voiture ou dans un dépassement dangereux. Dans mon accident à Silverstone (jambe cassée en 1999), par exemple, il y a eu une décharge d'adrénaline parce que je ne pouvais plus contrôler la situation. Mais ce n'est pas ce que nous cherchons, nous essayons de faire la symbiose parfaite entre l'homme et la voiture. Cela nous donne un sentiment de bonheur."

Des regrets ? - "Ma mission est vraiment finie, donc je peux revenir à la période heureuse de ma vie que j'ai apprécié après ma première retraite. Je peux maintenant quitter la Formule 1 la tête haute. Après 2006, j'ai fait plein de choses. J'ai hâte de passer du temps avec ma famille. Combien de fois ma femme m'a demandé de l'accompagner à une compétition équestre et s'est heurtée à un refus car je courais. Cela me préoccupe de plus en plus ces derniers temps. Le pilote dépend de la voiture. Si ça n'a pas fonctionné comme prévu, c'est autant de ma faute que de celle de l'équipe."

"Une saison de Formule 1 prend beaucoup d'énergie. Vous devez consentir d'énormes efforts pour être constamment en mesure de donner 100%. L'esprit est à la F1 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Vous pensez constamment à la façon de rendre votre voiture encore plus rapide. Conduire le week-end est presque la partie la plus agréable. Je suis impatient que ce soit fini."

"Si ça n'a pas fonctionné comme prévu, c'est autant de ma faute que de celle de l'équipe"
Michael Schumacher

Les quatre dernières courses - "Il serait présomptueux de croire que la voiture va s'améliorer parce que j'ai annoncé ma retraite. Nous ne sommes pas au mieux pour jouer les premiers rôles. J'espère que cela va changer au cours des quatre prochaines courses. Mais c'est plus un espoir qu'une affirmation claire. (La dernière course, au Brésil, le 25 novembre) ce sera une course spéciale pour moi. Ce sera différent de 2006. À cette époque, j'avais une voiture pour gagner avec moi, alors je me suis battu pour le titre. Ce n'est pas le cas cette année, ce qui recadre mes attentes."

L'argent amassé au cours de ces années - "Je suis critique et responsable à ce sujet. L'argent m'a apporté indépendance et liberté pour ma famille, pour l'avenir. J'ai connu des temps difficiles étant jeune, avec mes parents. Les hivers étaient rudes, nous ne pouvions pas louer des karts car il y avait de la neige sur la piste. Alors tout ce qui m'est arrivé par la suite, j'ai pu l'apprécier, comme la liberté d'avoir aidé des gens. Je dépense toujours mon argent pour des choses de qualité. Je ne le jette pas par les fenêtres."



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: "J'ai été mon pire ennemi"   Lun 22 Oct - 9:04

Romain Grosjean reconnaît qu'il a parfois lui-même été son plus grand obstacle à surmonter lors de certains Grands Prix.

Le pilote Lotus a signé de bons résultats et grimpé sur le podium à trois reprises jusqu'à maintenant cette saison, mais il s'est attiré de nombreuses critiques en raison de ses incidents à répétition lors des premières minutes suivant le départ, si ce n'est lors des premières secondes.

Le carambolage qu'il a provoqué en Belgique lui a valu une suspension d'une course ; cela a pesé lourd sur sa conscience et mené à une grande réflexion. Mais un autre accrochage survenu lors du premier tour au Japon, celui-ci impliquant la Red Bull de Mark Webber, a de nouveau relancé le débat. Grosjean a ensuite mené une bonne course en Corée et rallié la 7e place sans problème.

"L'équipe et moi avons travaillé fort pour comprendre certaines choses et cela a clairement aidé", a déclaré le Français. "Le départ (en Corée) n'était pas des plus faciles. Il y a eu un contact derrière moi dans le virage 3 et j'ai dû entamer une manœuvre d'évasion. Mais par la suite la course s'est bien déroulée et je pouvais pousser à mon rythme. J'ai parfois été mon pire ennemi cette saison, mais j'espère que nous pouvons maintenant tourner la page et progresser."

Direction Buddh

Malgré ses multiples aléas du premier tour, la rapidité de Grosjean est reconnue dans le paddock. 8e dans le classement des pilotes à 5 points du pilote Mercedes Nico Rosberg, il pourrait le devancer le week-end prochain à la conclusion du Grand Prix d'Inde. Comme pilote de réserve de Lotus, il avait découvert le circuit de Buddh l'an dernier lors de l'édition inaugurale ; cette fois, Grosjean se battra en piste.

"Le circuit est très impressionnant", a-t-il dit. "Le tracé semble très intéressant. On y trouve des virages lents mais aussi des sections à haute vitesse. Je suis sûr que piloter sur ce circuit sera merveilleux. Je suis pressé d'y être pour découvrir ses secrets et les ajouter à mon portfolio !"


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: D8 favorite en France ?   Mar 23 Oct - 8:09

Selon la presse dominicale, ''sauf revirement de situation'', la chaîne D8 diffusera la F1 en France à partir de l'année prochaine à la place du groupe TF1.

L'ancienne Direct 8, passée du le giron du groupe Bolloré à Canal + il y a quelques semaines, pourrait mettre aux commentaires le très vocal Alexandre Delpérier si l'on en croit le Journal du Dimanche qui annonce : " Bernie Ecclestone, grand argentier de la F1, vient de se heurter au refus de TF1 d'augmenter son offre (un peu moins de 40 millions d'euros), inférieure à celle de Canal +".

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: L'adieu de Hamilton à Woking   Mer 24 Oct - 8:26

Avant de prendre la route pour les quatre dernières courses de la saison, en Inde, à Abou Dabi, aux États-Unis et au Brésil, Lewis Hamilton a tenu à réunir tous les membres de l'équipe McLaren pour leur faire ses adieux avant de rejoindre Mercedes à partir de la saison prochaine.

La presse britannique raconte une scène très émouvante au cours de laquelle celui qui a été repéré par Ron Dennis alors qu'il n'était qu'un pré-adolescent a tenu à rendre hommage à tous ceux qui ont fait de lui un champion du monde (en 2008) est l'un des pilotes les plus brillants de sa génération.

Faire de la Mercedes une McLaren

"Je suis extrêmement fier d'avoir travaillé pour McLaren pendant aussi longtemps", a déclaré celui qui a passé 14 ans en ces murs, dans des propos repris par le Sun. "Je me rappelle de la première journée que j'ai passée dans l'ancienne usine de McLaren, lorsque j'avais 13 ans. J'ai passé la moitié de ma vie chez McLaren. L'équipe, les voitures, les lieux, les personnes, tout cela restera à jamais très particulier pour moi."

"Il est clair que les installations de Mercedes ne sont pas aussi spectaculaires que le MTC (McLaren Technology Center). Le défi de rejoindre Mercedes, c'est pour moi de prendre une voiture qui ne gagne pas de manière régulière et de la faire gagner comme une McLaren. J'espère réussir mais McLaren restera à jamais dans mon coeur."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: "Nous devons attaquer"   Mer 24 Oct - 8:27

Alors que la Formule 1 se prépare pour les quatre dernières courses du championnat 2012, le concepteur en chef de Ferrari, Nicholas Tombazis, explique l'approche adoptée par son équipe alors qu'elle se bat pour le titre des constructeurs tandis que Fernando Alonso vise celui des pilotes.

Développement incessant : "Nous nous battons toujours pour le championnat, alors nous devons poursuivre le développement de la voiture. Puisque nous n'avons pas l'avantage actuellement, que ce soit au niveau des performances ou des points, nous ne pouvons nous permettre d'adopter une attitude défensive. Pour ces quatre (dernières) courses, nous devons attaquer mais aussi avoir une approche agressive en ce qui concerne le développement de la voiture, apporter des évolutions lors de chaque course, réduire l'écart, nous battre pour des victoires et si tout va bien gagner les titres."

Le bilan de la saison : "Je dirais que j'ai des sentiments mitigés pour ce qui est du développement de la voiture au cours de cette année, mais dans l'ensemble nous pouvons être satisfaits car nous sommes toujours dans la course au titre. Pendant une certaine période, notre développement était meilleur que ceux de nos rivaux et cela nous a permis de compenser pour un très mauvais début de saison ; nous pouvons également être satisfaits de cela. Cependant, au cours des dernières manches, notre progression n'a pas été à la hauteur de nos attentes et plusieurs composantes qui devaient améliorer la compétitivité de notre voiture n'ont pas eu l'effet voulu. La conséquence, c'est que nous sommes derrière nos rivaux. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a eu aucune progression, mais nous nous attendions à plus."

"Cela ne veut pas dire qu'il n'y a eu aucune progression, mais nous nous attendions à plus"
Nicholas Tombazis

Les soucis de soufflerie : "Le problème concernant la corrélation des données entre la soufflerie et la piste a été un des éléments qui a ralenti notre progression. La soufflerie ne peut être qu'un modèle de ce que sont les choses dans la réalité et ne peut jamais être entièrement représentative. Les données recueillies dans la soufflerie ne correspondaient pas à 100 % aux données que nous récoltions sur la piste. Nous avons eu quelques mauvaises surprises lors des dernières courses après avoir apporté certaines améliorations à la voiture, alors nous avons immédiatement cherché à régler cela et à comprendre où les choses se sont détraquées. Nous avons mené des tests aérodynamiques avant de quitter pour l'Inde (ce week-end) et nous avons effectué des tests de contrôle sur nos dernières améliorations pour vraiment comprendre où se situait le problème. Les réponses que nous avons obtenues sont très intéressantes et nous pensons que cela nous permettra de bien récupérer suite aux problèmes rencontrés. Alors notre objectif pour le GP d'Inde est de regagner le terrain perdu."

Adaptabilité de la F2012 : "Deux (des quatre derniers Grands Prix) requièrent des appuis maximum et les deux autres un peu moins, mais néanmoins beaucoup. Il n'y aura que des différences minimes d'une course à l'autre en termes de configuration aérodynamique, alors je ne m'attends pas à des problèmes en ce qui concerne l'adaptabilité de notre voiture. Notre objectif est d'installer sur la voiture tous les développements testés dans la soufflerie, dans un délai aussi court que possible, et voir comment elles fonctionnent, confirmer la performance qu'ils peuvent apporter et nous assurer de ne pas revivre les problèmes rencontrés précédemment. De cette façon, lors de chaque course, nous espérons nous rapprocher de ceux qui nous devancent et être en position de nous battre pour des victoires."

Préparer 2014 : "Nous sommes chanceux car les règlements demeureront essentiellement les mêmes l'année prochaine, ce qui signifie que nous pouvons continuer à développer la voiture de cette année sans compromettre celle de 2013. Le développement aérodynamique effectué sur la voiture actuelle pourrait être bénéfique pour la prochaine. Nous pouvons continuer à améliorer les points faibles de la voiture de cette année en sachant que cela nous aidera pour l'année prochaine, bien que les éléments de base de la monoplace 2013 sont déjà déterminés, c'est-à-dire le châssis, la boîte de vitesses, la configuration mécanique, la suspension et la résistance structurelle. La voiture est déjà en production. Cependant, en ce qui concerne l'ensemble aérodynamique, il y a encore beaucoup de travail à faire à ce niveau. Dès que nous aurons conclu la saison 2012 suite à ces quatre dernières courses, c'est alors que nous serons 100 % concentrés sur la prochaine voiture."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Prodrive intéressée par Cosworth   Jeu 25 Oct - 8:27

La société britannique Prodrive, dirigée par David Richards, pourrait se porter candidate dans les prochains jours pour racheter le motoriste Cosworth.

Cosworth, qui fournit cette saison les écuries HRT et Marussia, s'est mis en vente la semaine dernière. Richards, ancien patron de BAR et de Benetton, avait été tout proche d'avoir sa propre écurie en 2008, un projet qui n'avait pas abouti, pas plus que sa candidature en 2010.

Le grand patron de Prodrive lorgne maintenant le rachat de Cosworth, propriété actuellement de Gerry Forsythe et Kevin Kalkhoven.

"Nous commençons à jeter un œil sur Cosworth, mais je pense que le prix de vente est un peu surévalué. J'ai compris qu'ils ne possédaient pas les droits sur leur marque et qu'ils seraient sûrement en dehors de la F1 d'ici un an. Malgré tout, cela vaut le coup de réfléchir", a-t-il avoué dans le Daily Mail.

Il se murmure que Cosworth pourrait quitter la F1 fin 2013 avant l'apparition du moteur V6 turbo et réinvestir dans le secteur de l'aérospatiale et de la défense. Mais le motoriste n'a pas encore commenté les affirmations du journal britannique.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Ferrari veut une soufflerie au top   Jeu 25 Oct - 8:28

Ferrari s'est donné pour objectif de faire progresser sa soufflerie après une nouvelle série de soucis dans la corrélation des données recueillies par cet outil et les observations en course.

Pour la deuxième fois en deux ans Ferrari a dû à la fois utiliser la soufflerie de Toyota et recalibrer la sienne à Maranello. Pour le concepteur en chef Nikolas Tombazis (qui s'est exprimé sur dautres sujets par ailleurs), c'était une décision nécessaire.

"Nous avons pris la décision d'effectuer des modifications significatives en ce qui concerne notre soufflerie pour la moderniser et pour en faire un outil ultramoderne", a-t-il déclaré. "En comparaison de celle de certains de nos adversaires, la nôtre est aujourd'hui datée et de ce fait, dans certains secteurs, elle n'est plus dans le coup."

Ne pas tout jeter

"Le travail va comprendre une fermeture temporaire de notre soufflerie, ici, à Maranello et pendant cette période de plusieurs mois nous allons utiliser une soufflerie externe, de manière à pouvoir poursuivre notre programme de développement sans interruption", a-t-il ajouté. "Dans un monde idéal nous ne devrions compter que sur une seule soufflerie. Cependant, quand nous avons des doutes sur l'un des outils que nous utilisons, il est toujours utile de pouvoir compter sur un outil témoin pour comparer nos résultats."

"Cela peut venir d'un problème d'échelle, parce que le modèle utilisé dans notre soufflerie est plus petit que la taille réelle. La manière dont l'aérodynamique fonctionne sur une Formule 1 moderne est hyper compliquée, cela se base sur les interactions venant de plusieurs facteurs et sur de tout petits détails", précise Tombazis. "Par conséquent, l'erreur arrive facilement. En outre, la corrélation entre le terrain et la soufflerie n'est pas quelque chose de binaire. On ne peut pas s'attendre à ce qu'une soufflerie donne des résultats parfaits dans tous les domaines. Nous avons eu des problèmes dans certains secteurs, mais cela ne veut pas dire que tout notre travail en soufflerie doit être à supprimer."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: F1   

Revenir en haut Aller en bas
 
F1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Racing Project :: Réservés aux Visiteurs :: Sport mécanique-
Sauter vers: