AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 F1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant
AuteurMessage
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Button inquiet pour les fans   Mer 30 Mai - 8:47

Jenson Button craint que la nature très imprévisible du championnat 2012 fasse en sorte que les fans de Formule 1 trouvent la saison "un peu bizarre."

Un nouveau record a été établi le week-end dernier à Monaco, lorsque Mark Webber est devenu le sixième pilote différent en six courses consécutives à remporter un Grand Prix. Le championnat des pilotes est très serré puisque le top 6 du classement actuel couvre une plage de 25 points seulement, soit l'équivalent d'une victoire. Et le potentiel existe pour que d'autres pilotes signent à leur tour une première victoire cette saison.

Pour Button, ce haut niveau de compétitivité pourrait avoir un effet pervers. "Les gens sont de toute évidence très enthousiasmés de voir autant de vainqueurs différents, ce qui est excellent pour les fans et pour la discipline", a dit le champion 2009, tel que rapporté par Metro. "Mais viendra peut-être un temps où les gens se diront 'alors n'importe qui peut gagner un Grand Prix'?"

"Je pense que les fans trouvent cela un peu bizarre maintenant. Je ne sais pas si ce sera le cas, mais j'espère qu'une hiérarchie va émerger au cours des prochaines courses et que nous aurons une meilleure idée des équipes et des pilotes qu'il faudra battre pour remporter le championnat."

Période "frustrante"

Les récents déboires de Button, vainqueur en Australie, mais qui n'a marqué que deux points au cours des trois dernières épreuves, ont d'ailleurs contribué au climat imprévisible de la saison. Mais le pilote McLaren est optimiste, il va rebondir. Il se fie à l'expérience des autres.

"Nous trouverons des solutions. La question, c'est de savoir si nous y parviendrons à temps"
Jenson Button

"Vous pourriez dire que je manque de constance mais (Pastor) Maldonado n'a pas récolté de points pendant quatre courses et il a une victoire en Espagne, alors tout est possible", a-t-il déclaré. Quant à sa situation actuelle, qu'il considère "terrible", il se montre philosophe en rappelant que "ce sont des choses qui arrivent, il faut juste les surmonter."

"C'est certainement ma plus frustrante période avec McLaren, qui est une équipe fantastique. Je ne sais pas où mon rythme et les sensations que j'ai dans la voiture ont disparu au cours des trois dernières épreuves. C'est difficile, mais ce n'est rien que nous ne pourrons résoudre. Nous trouverons des solutions. La question, c'est de savoir si nous y parviendrons à temps."



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Vettel veut s'établir chez Red Bull   Jeu 31 Mai - 8:35

Sebastian Vettel a déclaré qu'il était "difficile" pour lui de se voir défendre les couleurs d'une autre écurie que Red Bull au cours de sa carrière.

Au cours du week-end passé à Monaco, la rumeur a ajouté le nom du double champion du monde en titre à la liste des pilotes qui pourraient un jour rejoindre Ferrari. Les échos dans le paddock faisaient état d'un pré-contrat qui le verrait vêtu de rouge à partir de la saison 2014. Mais le principal intéressé se dit peu enclin à changer d'équipe.

"Pendant toute ma carrière ou presque, j'ai porté un casque Red Bull", a dit Vettel à Autosport. "C'est difficile de m'imaginer en train de mener un autre style de vie, je suis très habitué à celui-ci. Ce serait comme avoir 18 ou 19 ans et quitter le domicile familial. Je suis très heureux là où je suis et je n'ai pas envie d'aller ailleurs."

Une clause pour 2014

Si Vettel changeait d'idée, il ne pourrait en théorie rejoindre une autre équipe avant la saison 2015 puisque 2014 fait partie de son contrat actuel avec Red Bull. Mais Helmut Marko, le conseiller en sports mécaniques de la marque, a révélé au Bild que son protégé pourrait en fait quitter plus tôt si certains objectifs ne sont pas atteints.

"2013 est fixé", a-t-il dit. "Pour 2014 il y a une clause liée aux performances, autant pour lui que pour l'équipe. Cela dépendra des classements du prochain championnat. Si Vettel et Red Bull perdent du terrain dans le championnat des pilotes ou celui des constructeurs, il pourrait partir (à la fin de 2013)."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Webber n'a pas aidé Vettel   Jeu 31 Mai - 8:37

Mark Webber a rejeté toute spéculation à l'effet qu'il aurait tenté de donner un coup de main à son coéquipier Sebastian Vettel pendant le Grand Prix de Monaco, dimanche. Un tel plan aurait été très imprudent.

Alors que le groupe de tête entamait ses arrêts aux stands, Vettel continuait son très long premier relais sur la gomme tendre. De retour en piste, le rythme de Webber était plus lent que celui de l'autre pilote Red Bull. La théorie, c'est qu'il tentait de retenir les voitures qui le pourchassaient, laissant ainsi Vettel gagner du terrain. Ce n'était aucunement le cas, clame le vainqueur de la course.

"Après la course, des gens disaient que j'avais retenu Nico (Rosberg), Fernando (Alonso) et Lewis Hamilton dans le but de permettre à mon coéquipier Sebastian Vettel de gagner des places", a écrit Webber dans sa chronique pour la BBC. "C'est complètement ridicule. On ne peut tout simplement pas se permettre de telles largesses à Monaco."

Un plan inexistant

"Ultimement, Seb a dû changer son train de pneumatiques car il se détériorait et nous commencions à être plus rapides. Mais si ses gommes avaient tenu le coup, il aurait été en mesure de viser la victoire", a élaboré l'Australien. "Mais j'avais beaucoup d'avance sur lui. Si j'avais voulu l'aider à s'imposer dans le groupe de tête, j'aurais pu ralentir et cela aurait d'ailleurs été mieux pour l'équipe. Mais cela ne faisait tout simplement pas partie des plans."

"On se fait toujours avoir si on tente d'être trop fantaisistes. Alors mieux vaut ne pas essayer"
Mark Webber

Déjà que les voitures formant le groupe de tête se suivaient de très près, tenter de ralentir le rythme des adversaires aurait été périlleux, a expliqué Webber : "Le danger d'un tel plan, c'est que vous vous exposez à une pression encore plus grande de la part des pilotes qui vous suivent, soit Nico et Fernando dans ce cas-ci. De plus, l'arrêt de Seb aurait pu mal se passer et tout le plan aurait été anéanti. On se fait toujours avoir si on tente d'être trop fantaisistes. Alors mieux vaut ne pas essayer."

Webber a gagné l'épreuve, mais la 4e place de Vettel demeure néanmoins un résultat positif : le duo Red Bull est actuellement à égalité de points dans le classement des pilotes, à trois points seulement du leader Alonso.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Incendie chez Williams   Jeu 31 Mai - 8:39

Ecclestone blâme le SREC

L'écurie Williams a déjà affirmé que son SREC n'était aucunement responsable de l'incendie survenu dans son garage à Barcelone, mais Bernie Ecclestone tente néanmoins de lui faire porter le blâme.

Suite à la victoire de l'écurie britannique en Espagne, il y a un peu plus de deux semaines, les flammes ont envahi le lieu de travail de l'équipe et détruit 90 % de l'équipement. Une enquête est en cours pour déterminer l'origine du drame, mais le jour de l'incendie, des rumeurs impliquaient le SREC (Système de récupération de l'énergie cinétique). Williams a par la suite éliminé cette possibilité.

Mais cela ne semble pas suffisant pour Ecclestone, un fervent opposant à l'utilisation de technologies 'vertes' en Formule 1, qui ne s'est pas empêché de remettre en cause les conclusions de Williams : "Je pense que l'incendie a beaucoup à faire avec le truc d'énergie cinétique."

Le SREC accumule l'énergie cinétique des freinages et l'emmagasine dans une série de batteries. En appuyant sur un bouton, le pilote profite d'un surplus de puissance de 80 chevaux qui lui permet de se défendre, d'attaquer ou de gagner du terrain sur les lignes droites. La FIA encourage l'utilisation de cette technologie et les manufacturiers automobiles voient le potentiel pour les voitures de série. Mais pour Ecclestone, tout cela n'a rien à voir avec le sport.

"Des foutaises"

"Cet appareil n'aurait jamais du être introduit (en F1). C'est un secret dispendieux puisque personne n'en sait quoi que ce soit. Le public ne sait même pas de quoi il s'agit et il s'en fout", a opiné le président de Formula One Management. "Vous pourriez vous débarrasser du SREC et cela ne changerait rien aux courses."

Selon Ecclestone, si les équipes tiennent à réduire leurs émissions polluantes, elles n'ont qu'à "réduire la taille de leurs motorhomes, cela nécessiterait moins de camions pour les transporter."

Quant à la tendance irréversible vers l'utilisation de technologies plus respectueuses de l'environnement en F1, "cela ne me dérange pas si les équipes veulent maintenir tout cela pour leurs sponsors et pour leur image, mais elles ne devraient pas raconter des foutaises."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Webber agacé en conférence de presse   Ven 8 Juin - 8:57

Mark Webber a insisté jeudi en conférence de presse sur le fait que Red Bull devait changer son fond plat, même si la FIA n'avait pas interdit les trous dans celui-ci. Mais l'Australien s'est agacé face aux journalistes suggérant qu'il avait gagné à Monaco dans une voiture non conforme.

La FIA avait initialement autorisé ce procédé, mais McLaren, Ferrari et Mercedes étaient montés au créneau après Monaco, course remportée par le Grand Mark. Webber a précisé que cette interdiction n'avait pas gêné Red Bull, le fond plat allait être modifié de toute façon.

"Du point de vue du pilotage, nous sommes très optimistes, ce changement ne fera aucune différence. Vous n'allez pas nous croire, mais nous avions prévu des changements pour Valence (pour le Grand Prix d'Europe).

''La voiture était légale !''

Webber a ensuite rejeté avec fermeté les questions sur les victoires de Sebastian Vettel (au Bahreïn) et la sienne possiblement entâchées par ce fond plat.

"J'accepte beaucoup de choses, des critiques sur mon pilotage, mais là, je n'accepte pas. Pour être honnête, cela me fait perdre mon calme, la voiture a passé tous les contrôles après chaque course, après Bahreïn, après Monaco, et maintenant la règle a été clarifiée. La voiture était légale pour la première partie de la saison, maintenant, la règle a changé, c'est un nouveau départ", a-t-il insisté.

''Confiants, mais pas trop"

La page fond plat tournée, Webber s'est étendu sur le Canada, les premiers essais libres commencent vendredi. L'Australien s'attend à être performant ce week-end sur le circuit Gilles Villeneuve.

"L'équipe est compétitive ici depuis trois ou quatre ans, mais la victoire ne nous a jamais souris. Seb (Vettel) était très proche, mais il a perdu sa concentration en fin de course, Jenson (Button) en avait profité. En regardant notre début de saison, nous avons toutes les chances de bien faire ici. L'année dernière, à Spa et à Monza, nous étions à l'aise sur des pistes avec peu d'appuis. Nous sommes arrivés confiants, mais pas trop. Nous savons que la concurrence sera rude."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Vettel "surpris" par les stratégies   Lun 11 Juin - 8:45

En pole position sur la grille de départ au Canada, quatrième à l'arrivée, Sebastian Vettel n'a pas utilisé la meilleure stratégie ce dimanche à Montréal et s'est dit "surpris de celle employée par Lewis Hamilton.

"Quand vous employé des stratégies pendant la course, vous ne savez pas quel sera le résultat final," a déclaré le double champion du monde en titre. "Lorsque Lewis (Hamilton) a décidé de rentrer au stand alors qu'il menait la course, je pense que cela nous a surpris avec Fernando (Alonso) car les pneumatiques se comportaient vraiment bien, ce qui ne fut plus le cas quelques tours plus tard. Bien entendu, j'espérais récupérer la première place devant Lewis mais ce n'était pas al bonne manière alors nous avons décidé de faire un seon passage au stand."

Cependant, Vettel soutient la stratégie de son écurie Red Bull qui lui a permis de passer Fernando Alonso lors de l'ultime boucle sur le circuit Gilles-Villeneuve.

"Nous avons perdu le podium mais je pense cependant que nous avons pris la bonne décision. Au moment de l'arrêt je pointais à quatre secondes de la Ferrari et j'ai finalement pu m'en débarrasser au dernier tour. Je pense que c'était un bon week-end pour nous. Nous avons affiché de la régularité et si nous continuons dans cette voie, nous pourrons franchir une nouvelle marche à Valence," a conclu Vettel qui accuse trois points de retard au classement des pilotes sur le Britannique nouveau leader.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Fernando Alonso fier de sa course   Lun 11 Juin - 8:46

Fernando Alonso est fier d'avoir visé la victoire jusqu'au bout dans le Grand Prix du Canada après avoir utilisé une stratégie risquée pour garder la tête devant le vainqueur final Lewis Hamilton.

En tête de la course suite au deuxième arrêt du Britannique, l'Espagnol a finalement vu ses gommes se dégrader subitement les dix derniers tours avant de chuter en cinquième positions mais a néanmoins qu'il n'avait "aucuns regrets".

"Je suis fier que nous nous soyons battus pour la victoire," a affirmé l'Asturien. "Nous avons jeté la pièce en l'air mais malheureusement cela n'a pas fonctionné. Nous voulions la victoire car nous n'étions pas heureux avec la seconde place. Mais en fin de course, les pneumatiques m'ont lâché, il y avait quelques tours de trop et ce n'était plus le moment de s'arrêter."

Alonso a ajouté qu'il n'aurait pas eu la moindre chance de battre Hamilton s'il s'était arrêté au même moment et a admis que Ferrari gardait un œil sur Sebastian Vettel qui a finalement pris le meilleur après être passé par son stand à huit tours de drapeau à damiers.

"Lewis était plus rapide que nous, nous n'avions aucun intérêt à passer par les stands en même temps. Bien sûr, nous aurions pu terminé un peu plus haut mais la victoire était l'objectif et c'était la seule manière. Cela n'a pas marché," a conclu Alonso qui cède le leadership au vainqueur du jour côté classement des pilotes.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Massa en colère après lui   Lun 11 Juin - 8:47

Felipe Massa a terminé dixième du Grand Prix du Canada, mais il était énervé après la course. Parti 6e sur la grille, un tête-à-queue précoce lui a fait perdre beaucoup de terrain dans les premiers tours.

Le Brésilien était alors plus rapide que Nico Rosberg, mais cette volte le fait rétrograder à la douzième place. Ses pneus étaient endommagés, il a été obligé de changer sa stratégie, toute sa course en a été chamboulée.

"Je m'en veux après cette erreur dans le virage 1. J'ai perdu le contact avec le groupe de tête, mes pneus ont commencé à beaucoup vibrer, j'ai dû m'arrêter plus tôt. J'ai essayé de faire un deuxième run plus long et de ne plus repasser par mon stand, mais cela n'a pas été le cas."

"Continuer dans cette direction"

Le pilote Ferrari a repensé à sa course, notamment la deuxième partie, il aurait pu gagner seulement une position avec une meilleure stratégie, mais le potentiel de la F2012 est encourageant.

"Avancer un peu le dernier stop aurait pu me faire ressortir devant Kobayashi, mais ça n'aurait pas tout changé. Je suis déçu, nous étions compétitifs, nous nous battons avec les meilleurs, ce qui n'était pas le cas il y a quelques courses. La dixième place ne reflète pas notre potentiel. Maintenant, il est important de continuer dans cette direction. Nous progressons dans tous les domaines, cela va nous donner plus de confiance pour le reste de la saison."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Webber contrarié par son moteur   Lun 11 Juin - 8:49

Le Grand Prix du Canada de Mark Webber a été contrarié par un problème de moteur sur sa Red Bull RB8. Incapable de suivre le rythme des trois pilotes de tête, l'Australien a finalement vu Romain Grosjean, Sergio Pérez et Nico Rosberg lui passer devant pour finir en septième position.

"Je savais que ce serait serré aujourd'hui mais pas à ce point," a déclaré le Grand Mark. "Lors des dix premiers tours, j'ai rencontré un petit problème avec le moteur mais j'ai pu ensuite trouver mon rythme. C'est difficile de trouver la bonne cadence ici : si vous poussez trop fort vous dégradez les pneumatiques et si vous attendez vous vous retrouvez derrière tout le monde. Je pense que nous étions rapides aujourd'hui et c'est bien de finir dans les points. Nous aurions pu opter pour une autre stratégie mais c'est facile de le dire à la fin de la course. J'ai connu des journées plus compliquées."

Christian Horner, le patron de l'écurie Red Bull a confirmé les problèmes mécaniques de son pilote et a également mis en évidence la forte dégradation des pneumatiques qui l'a bloqué dans le trafic.

"Mark a rencontré un problème de retard à l'allumage en début de course et a ensuite trouvé le bon rythme," a déclaré Horner. "Nous étions lourds sur les pneumatiques. C'était une course tactique, difficile mais au final nous sauvons de précieux points."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Nico Rosberg : "Une course mitigée"   Lun 11 Juin - 8:50

Alors qu'il visait le podium après avoir décroché la quatrième place sur la grille au volant de sa MGP W03 lors de la qualification du Grand Prix du Canada, Nico Rosberg n'a pu atteindre son objectif et se contente d'une sixième place.

"La 6ème place est un résultat correct aujourd'hui, c'est important pour l'équipe et moi de continuer à marquer des points sur les deux tableaux et de maintenir notre constance. La course a été mitigée pour moi, il était difficile de trouver le bon rythme, particulièrement au départ et ensuite parce que nous avons dû courir dans le trafic," a expliqué l'Allemand alors que son compatriote et coéquipier Michael Schumacher a été contraint d'abandonner pour la cinquième fois en sept courses cette saison.

"Cela aurait pu être un meilleur week-end mais nous avons besoin de trouver encore un peu de performance pour nous battre avec les cadors. Nous progressons bien et nous comprenons de mieux en mieux les pneumatiques," a conclu le vainqueur du Grand Prix de Chine.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Räikkönen partait de trop loin   Lun 11 Juin - 8:51

Kimi Räikkönen pense que sa position sur la grille de départ a limité ses possibilités après s'être classé huitième du Grand Prix du Canada malgré une stratégie à un arrêt.

Alors que son équipier, Romain Grosjean, s'est classé deuxième à Montréal après avoir affiché un excellent rythme sur le tracé de l'île Notre-Dame, le Finlandais a pour sa part gagné quatre places en course mais a déclaré que son DRS l'avait empêché de faire une meilleure performance.

Il veut être "mieux placé" sur la grille

"La Lotus E20 se comportait un peu mieux pendant la course que lors des qualifications," a déclaré Iceman. "J'ai l'impression d'être resté bloqué dans le trafic un bon moment. La zone de DRS n'est pas très longue et c'est toujours une bataille compliquée. Cependant nous marquons encore des points ce qui est très bien dans cette saison si spéciale."

"Les qualifications n'étaient pas parfaites, nous avions beaucoup de travail à accomplir. Ce serait plus simple de terminer devant si ma position lors du départ était meilleure. C'est ce que nous tenterons de faire le prochain Grand Prix," a conclu Räikkönen, sixième au classement des pilotes.

Cependant, Alan Permane a déclaré que son pilote avait fait une bonne course pour un retour à Montréal : "Nous avons utilisé la stratégie inverse de Romain pour Kimi. Il est parti sur les gommes tendres et a gagné quatre places en course, ce qui prouve qu'il est vraiment compétitif. Nous avons eu deux très bons pilotes aujourd'hui, c'est très bien de rebondir de la sorte après Monaco."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Sergio Pérez ne s'y attendait pas   Lun 11 Juin - 8:52

Quinzième sur la grille de départ au Canada, troisième sous le drapeau à damiers, Sergio Pérez a signé son deuxième podium de la saison après sa seconde place en Malaisie et a admis qu'il était loin de s'y attendre.

Utilisant parfaitement la stratégie à un arrêt après 41 tours de piste sur le même train de pneumatiques, Pérez a pu remonter le trafic petit à petit avant de terminer comme un véritable boulet de canon pour passer Sebastian Vettel et Fernando Alonso à quelques tours du but.

"Pour être honnête le podium est la dernière chose à laquelle je pensais en m'élançant de la quinzième place sur la grille. Le premier relais s'est bien passé, le premier arrêt encore mieux ce qui m'a permis d'effectuer un excellent deuxième relais," a déclaré le Mexicain à l'issue de sa course. "J'ai bien géré les possibilités de dépassements, et la dégradation des pneus n'était pas forte sur la Sauber, j'ai donc pu trouver un bon rythme pour revenir sur la tête de la course."

Incapable d'accrocher le moindre point depuis sa deuxième place à Sepang lors de la deuxième levée de la saison, Pérez s'est tout d'abord montré heureux pour son écurie : "C'est un grand résultat pour l'équipe. C'est génial d'être sur le podium. Je n'avais pas eu de chance à Monaco et à Barcelone, alors revenir et monter sur la troisième marche est excellent pour l'équipe entière".


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Grosjean ''n'avait pas réalisé''   Lun 11 Juin - 8:54

Romain Grosjean a terminé le Grand Prix du Canada en trombe dimanche, il prend la deuxième place de la course remportée par Lewis Hamilton. Il a profité de la dégradation subite des pneus de Fernando Alonso pour décrocher son meilleur résultat de la saison.

Le Franco-Suisse a tenté de boucler les 70 tours avec un seul arrêt, sa Lotus E20 l'a bien aidé dans ce choix. En fin de course, ses gommes lui permettent beaucoup plus vite qu'Alonso, en souffrance. Il a grimpé sur la deuxième marche du podium, une belle surprise pour lui, après avoir terminé troisième au Bahreïn et quatrième en Espagne. Il ne lui manque vraiment plus que la victoire.

''Une voiture magnifique"

"Nous avions pensé à une stratégie à un seul arrêt. La voiture a été magnifique. Je me suis battu longtemps avec Mark (Webber) et Nico (Rosberg) mais je ne savais pas ce qu'ils allaient faire. Quand Mark est rentré (pour son deuxième arrêt), je n'ai pas réalisé que j'étais troisième mais mes pneus étaient encore frais. Et puis j'ai doublé Fernando (Alonso) qui avait vraiment ralenti, je me retrouvais second."

"C'était une course complètement folle, l'équipe a réussi un travail fantastique, elle m'a donné une voiture aussi à l'aise avec ses pneus. Nous savions que nous serions meilleurs aujourd'hui avec la chaleur, c'est un résultat fantastique."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Hamilton ''s'est amusé à chaque minute''   Lun 11 Juin - 8:55

Lewis Hamilton a décroché une magnifique victoire dimanche à Montréal. Il a fait preuve d'une patience exemplaire, sa McLaren était de toute façon plus rapide en fin de course.

Déjà en début de course, le pilote britannique avait attendu la première salve de changements de pneus pour prendre les commandes du Grand Prix. McLaren n'a pas été irréprochable, il a manqué de caler lors de son deuxième stop, mais c'est passé. Il devient le nouveau leader du championnat, avec deux points d'avance sur Fernando Alonso. Hamilton a apprécié ces 70 tours couverts sur le circuit Gilles Villeneuve, malgré les passages au stand assurés de justesse.

"Je savais que cette course serait très difficile. Je me suis amusé à chaque minute, je n'ai jamais douté que je pouvais gagner. Je pensais que Sebastian (Vettel) et Fernando (Alonso) allaient baisser le rythme, ils partaient sur un seul arrêt, j'ai décidé d'attaquer jusqu'au bout. Nous avons eu deux problèmes au stand, c'est peut-être de ma faute, mais ces arrêts ont été fantastiques", se réjouit le vainqueur.

"J'ai gagné pour la première fois ici il y a cinq ans, mais je me sens toujours aussi bien. Je suis extrêmement fier de l'équipe. c'est un sentiment merveilleux d'être finalement sur la plus haute marche du podium, c'est sûrement une de mes meilleures courses depuis très longtemps."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Hamilton a pensé à partir   Lun 11 Juin - 8:57

Lewis Hamilton ne voulait pas parler de son avenir, mais il l'a fait. Le pilote McLaren a avoué avoir déjà songé à quitter son équipe actuelle, celle qui l'a quasiment engagé alors qu'il était encore enfant.

Il a dû faire ses preuves dans les catégories inférieures mais Ron Dennis l'a financé depuis toujours. Il l'a titularisé chez McLaren, une écurie qu'il arrêté de diriger en 2009, en 2007, Hamilton prouvait vite son talent, il décrochait sa première victoire au Canada, il y a exactement cinq ans, le 10 juin 2007, pour son sixième départ. L'année suivante, il devenait champion du monde.

En fin de contrat à la fin de l'année 2012, le Britannique réfléchit à ses différentes options, McLaren souhaite pourtant le conserver.

"J'ai pensé à partir. Qui sait ce qui va se passer ? En tout cas, je ne suis pas pressé. J'ai un contrat qui court jusqu'à la fin de la saison et un travail à faire. Mais à un moment donné, mon staff devra se réunir et commencer à en parler. Je suis très heureux aujourd'hui, donc je pense que les discussions seront assez rapides", a déclaré le champion du monde 2008 dans les colonnes du London's Evening Standard.

''Je ne rêve pas de Ferrari"

S'il venait à quitter l'écurie de Woking, il ne pourrait pas se contenter d'une équipe de ''seconde zone''. Pour un pilote avec un tel standing et un palmarès bien rempli, nous ne comprendrions pas le voir signer ailleurs que chez Ferrari, Red Bull ou Mercedes.

"Sebastian Vettel a dit rêver de piloter un jour chez Ferrari ou Mercedes, deux écuries avec une grande tradition. Personnellement, je ne rêve pas de Ferrari, même si c'est une grande marque qui dessine de magnifiques voitures. Je court déjà pour une grande marque, la McLaren est la meilleure voiture du moment, la pus belle du plateau, l'équipe a une belle histoire", a ajouté Hamilton, qui rejette Ferrari, mais qui ne dit rien sur Mercedes et encore moins sur Red Bull.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Lewis Hamilton reçu sept sur sept   Lun 11 Juin - 8:58

Au terme d'un Grand Prix du Canada géré d'une main de maître, Lewis Hamilton est devenu le septième vainqueur en autant de courses cette saison. Le Britannique a devancé Romain Grosjean, auteur d'une fin de course tonitruante et Sergio Pérez, dont la stratégie à un arrêt a fait des merveilles.

Deuxième à la sortie du premier virage après un départ très propre, le pilote McLaren prenait le meilleur sur Sebastian Vettel à la suite des premiers arrêts au stand. Dans le coup lui aussi, Fernando Alonso se montrait opportuniste pour passer ses deux concurrents à la sortie de la voie des stands. Mais avec l'aide de son DRS, Hamilton se débarrassait de l'Asturien avant de passer une deuxième fois par son stand avant tout le monde.

Stratégie gagnante pour le compagnon de Nicole Sherzinger qui, plus rapide de deux secondes au tour, voyait les gommes de ses adversaires s'effondrer avant de passer sans aucunes difficultés l'Allemand puis l'Espagnol.

Massa anime les dix premiers tours
Survolté au Québec après sa sixième place en principauté de Monaco, Felipe Massa se débarrassait très vite de Nico Rosberg avant de se rapprocher de la Red Bull RB8 de Mark Webber. Poussant un peu trop fort sur sa Ferrari F2012, le Brésilien partait en tête-à-queue avant de se retrouver en douzième position et d'être contraint d'observer son arrêt plus tôt que prévu et décroche finalement le point de la dixième place derrière Kamui Kobayashi et Kimi Räikkönen sur une stratégie à un arrêt.

Quinzième sur la grille de départ mais également dans l'optique de ne faire qu'un seul passage à son stand durant la course, Sergio Pérez a réalisé un véritable coup de génie ce dimanche à Montréal. Terminant le Grand Prix sur des gommes plus rapides de trois secondes au tour que tous ses adversaires, le Mexicain remontait le trafic à vitesse grand V pour s'emparer de la troisième marche sur le podium à deux tours de l'arrivée après une manœuvre facile sur un Alonso en véritable détresse avec ses pneumatiques et qui terminera finalement cinquième après avoir longtemps tenu la seconde place.

Grosjean décroche la deuxième place
Romain Grosjean a de son côté bien caché son jeu ! Alors que le Français semblait parti sur une course à deux arrêts, il n'en aura finalement effectué qu'un seul. Gérant parfaitement l'état de ses gommes, le pilote Lotus se retrouvait dans une position idéale à dix tours du but et tirait le meilleur parti de ses Pirelli pour se défaire de Nico Rosberg, Mark Webber, Sebastian Vettel et Fernando Alonso et signer sa meilleure course en carrière. Un temps devant son équipier, Kimi Räikkönen termine finalement en huitième position malgré un long premier relais.

Les deux grandes déceptions du week-end se nomment Jenson Button et Michael Schumacher. Incapable de surmonter les problèmes rencontrés sur sa MP4-27, le champion du monde 2009 aura vécu un véritable calvaire sur l'île Notre-Dame alors que le Kaiser à la lutte pour entrer dans le Top 10 a encore été contraint à l'abandon en raison d'un problème de DRS sur la MGP W03.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Hamilton répond à Maldonado   Lun 25 Juin - 8:36

Lewis Hamilton a répondu avec calme aux accusations de Pastor Maldonado, suite à leur accident lors du Grand Prix d'Europe.

Sa place sur le podium de Valence perdue, le Vénézuélien avait blâmé le Britannique pour la collision de fin de course, à deux tours de l'arrivée. Mais c'est bien lui qui a été pénalisé par les commissaires.

La Williams de Maldonado était alors plus rapide que la McLaren de Hamilton, à l'agonie avec ses pneus arrière. La troisième place lui tendait les bras, il a tenté de dépasser dans le virage 12, mais il est parti un peu large. Il est monté sur le vibreur et a percuté Hamilton. L'ex-meneur du championnat a terminé dans le mur et ne pouvait continuer. Évidemment furieux dans sa voiture alors qu'il rouait son volant de coups de poing, Hamilton a calmé le jeu devant les journalistes.

"Je ne me souviens pas de tout, juste d'avoir fini dans le mur. C'est la course ! Vous devez juste oublier et repartir. Je vais me tourner vers Silverstone. Je félicite Fernando (Alonso) pour sa victoire, il a fait un super boulot aujourd'hui. C'est difficile aujourd'hui, mais nous avons beaucoup d'autres courses."

"Mes pneus étaient morts, je ne sais où j'aurais fini. C'était comme si j'avais des pneus plats à l'arrière. Mais vous ne pouvez pas laisser passer quelqu'un, vous vous battez pour votre position, peu importe laquelle", a-t-il ajouté.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Schumacher retrouve le podium   Lun 25 Juin - 8:37

Ce n'est pas la plus haute marche mais c'est déjà une petite victoire pour Michael Schumacher. Troisième sous le drapeau à damiers du Grand Prix d'Europe, l'Allemand a retrouvé la saveur du podium pour la première fois depuis son retour en F1, il y a près de deux ans et six mois.

Le septuple champion du monde, 43 ans, n'est toutefois pas le plus vieux pilote de l'Histoire à monter sur un podium : l'éternel Jack Brabham l'a fait à 44 ans en 1970.

"Je ne pensais pas au podium ! En fin de course, j'ai demandé aux gars à quelle place je me situais et ils m'ont répondu 'troisième'. Je n'y croyais pas," a déclaré le Kaiser, ému. Il avait d'ailleurs la gorge serrée alors qu'il venait de franchir la ligne d'arrivée et remerciait Mercedes pour cet accomplissement. "Ce sont ces moments que vous appréciez profondément et c'est juste un sentiment merveilleux d'être de retour après une si longue période."

"Je suis ici pour cela"

"Nous étions tous très proches et finalement la course s'est terminée de manière spectaculaire sur une piste (circuit urbain de Valence) où il est difficile de dépasser. Cependant, la course était vraiment excitante en raison des différentes stratégies, j'avais la bonne aujourd'hui puisque je termine sur le podium" a ajouté Schumacher, qui est monté sur le podium pour la 155e fois de sa carrière en F1.

Profitant de l'abandon de Lewis Hamilton après une touchette avec Pastor Maldonado, Schumacher a réussi à maintenir Mark Webber, Nico Hulkenberg et son coéquipier Nico Rosberg derrière lui.

"Je suis ici pour cela, pour vivre des courses excitantes et avoir l'occasion de terminer sur le podium comme aujourd'hui, avec cette très belle troisième place qui était inattendue. Nous avons pu gérer les pneus qui sont restés en bon état jusqu'à la fin," a-t-il conclu, ravi.



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Grosjean voulait entendre la Marseillaise   Lun 25 Juin - 8:38

Romain Grosjean a affirmé qu'il avait tout pour remporter le Grand Prix d'Europe dimanche à Valence, mais il a dû abandonner à 17 tours de la fin.

Le pilote Lotus était deuxième derrière le futur vainqueur de la course, Fernando Alonso, quand sa E20 a soudain ralenti à cause d'une défaillance de son alternateur. C'est le quatrième abandon du Français cette année, mais le premier sur problème technique. Très dommage pour lui, car il pensait pouvoir doubler Alonso dans les derniers tours de la course et signer sa première victoire en F1.

"Je savais que nous étions plus rapides que la Ferrari. D'habitude, la dégradation de nos pneus est moins rapide, je pouvais patienter jusqu'à ce qu'il (Alonso) commence à souffrir. C'était le plan, nous aurions pu entendre la Marseillaise aujourd'hui", regrette Grosjean.

Malgré cette déception, il retient beaucoup de positif de ce week-end passé à Valence. Grosjean est sûr que son jour va enfin venir : "Nous avons pris un bon départ, nous avions une bonne stratégie. Nous avons attaqué comme il fallait. Nous étions à deux doigts de notre première victoire de la saison. Mais je suis persuadé que nous réussirons encore de bonnes performances."

Son coéquipier Kimi Räikkönen espérait lui aussi la victoire, il s'est consolé avec une néanmoins belle deuxième place.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Maldonado pénalisé après la course   Lun 25 Juin - 8:40

Pastor Maldonado a été pénalisé par les commissaires, il a été reconnu coupable d'avoir provoqué la collision avec Lewis Hamilton à deux tours de la fin du Grand Prix d'Europe. Il perd le bénéfice de sa dixième place à l'arrivée.

Le pilote Williams, alors 4e, revenait très fort sur le Britannique, en délicatesse avec ses pneus arrière. Il apparaissait certain que le Vénézuélien allait grimper sur le podium, son deuxième de la saison, son deuxième en Espagne après sa victoire à Barcelone. Mais il perdait patience derrière Hamilton et avait semblé forcer le passage.

La McLaren du champion du monde 2008 terminait dans le mur à l'extérieur du virage 13. Maldonado préfèrait blâmer Hamilton. ''Il a essayé de me sortir de la piste. Il n'a pas laissé la porte ouverte, nous sommes arrivés de front dans le virage. J'ai sauté sur le vibreur, je ne pouvais pas éviter la collision", s'était-il défendu.

Sur le coup, Hamilton doit abandonner. Maldonado termine dixième dans une Williams endommagée. "Je ne sais pas pourquoi il a fait ça. Il souffrait beaucoup avec ses pneus, il était en grande difficulté, et moi j'étais sur un bon rythme. Il a été trop agressif", accusait le pilote Williams.

Mais cela n'a pas suffi à convaincre les commissaires qui ont étudié cet incident. Il écope de vingt secondes de pénalité et perd le point de la 10e place pour se retrouver 12e. Son coéquipier Bruno Senna récupère la 10e place, Williams n'aura pas tout perdu.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Kobayashi pénalisé à Silverstone   Lun 25 Juin - 8:41

Impliqué dans deux accrochages différents au cours du GP d'Europe, Kamui Kobayashi sera pénalisé au départ du prochain Grand Prix, celui de Grande-Bretagne à Silverstone.

Blanchi suite au premier incident avec Bruno Senna (Williams), le Japonais a été jugé responsable de celui qui l'a opposé à Felipe Massa (Ferrari) et s'est vu infliger cinq places de pénalité sur la grille de la neuvième manche du Championnat 2012.

Il réussit son envol

"Quelle course aujourd'hui, cependant je suis vraiment déçu. J'ai pris un bon départ depuis la septième place et j'ai gagné deux positions avant de passer Pastor Maldonado. J'étais alors quatrième et la course s'annonçait plus qu'intéressante," a déclaré le pilote Sauber au sujet de son début de course. "Puis j'ai eu un problème avec la roue avant gauche suite à mon premier arrêt."

"Au 20e tour, je suivais Räikkönen en train de passer Bruno Senna à l'intérieur. Il me restait le mur et nulle part où aller lorsqu'on s'est touchés," a expliqué Kobayashi avant de revenir sur son incident de course majeur avec un autre brésilien. "Lorsque la course est repartie après l'intervention de la Voiture de Sécurité, j'étais aux prises avec Felipe Massa. Nos voitures se sont touchées et les dégâts étaient trop importants pour continuer."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Räikkönen souhaitait la victoire   Lun 25 Juin - 8:42

Deuxième au terme d'une course folle à Valence, lors du Grand Prix d'Europe, Kimi Räikkönen s'est dit déçu de son meilleur résultat de la saison et pense que sa Lotus avait le rythme pour s'imposer.

Citée comme favorite avant le déplacement en Espagne, l'équipe du Finlandais n'est pas passée loin de frapper un gros coup ce week-end. En 2e place à une vingtaine de tours de l'arrivée, son coéquipier Romain Grosjean était contraint à l'abandon. Légèrement oublié ces derniers temps en raison des bonnes performances du pilote français, 'Iceman' allait se rappeler au bon souvenir de tous pour décrocher son troisième podium de l'année.

"Je pense que tout le monde avait des pneus usés sur la fin de course. J'en avais assez pour dépasser Hamilton mais pas assez pour la victoire," a déclaré le champion du monde 2007, qui ne se contentera pas d'une seconde place déjà acquise à Bahreïn un peu plus tôt dans l'année.

"J'ai pris un bon départ mais j'ai été bloqué derrière Maldonado et j'ai perdu du temps. Néanmoins j'ai pu remonter le trafic, me battre dur et dépasser sur cette piste. Mais la seconde place n'est pas ce que nous souhaitions," a conclu Räikkönen.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Déclarations des pilotes   Lun 25 Juin - 8:44

Suite au Grand Prix d'Europe à Valence, huitième manche du championnat 2012, les pilotes commentent leurs performances.

On ne s'y attendait pas sur ce circuit, mais nous avons eu droit à une course phénoménale pendant laquelle la composition du podium n'a cessé de changer. Rebondissements, surprises, pannes et accidents, larmes de joie et de frustration. Cette épreuve à Valence confirme de nouveau que ce championnat 2012 est totalement imprévisible.

Fernando Alonso, très ému devant son public à domicile qui l'acclamait, est devenu le premier pilote à gagner deux courses cette année. Derrière le pilote Ferrari, Kimi Räikkönen a souligné le grand potentiel de Lotus. Et que dire de Michael Schumacher, la gorge serrée, remerciant Mercedes pour sa première présence sur le podium depuis son retour en 2010.

Ces émotions heureuses contrastent avec celles de Sebastian Vettel et Lewis Hamilton, visiblement furieux après leurs abandons. Le premier, alors que la victoire semblait acquise, sur un rare problème moteur. Le deuxième, suite à un accrochage, voyait ses précieux points se dissiper. En fait, tout le peloton a eu sa part d'incidents, notamment les pilotes Caterham et Toro Rosso, qui voulaient se battre ce week-end et qui l'ont fait un peu trop littéralement avec leurs monoplaces.

Mais on retiendra que Valence a été le théâtre de grandes performances et d'une superbe course aujourd'hui. Le résumé du Grand Prix d'Europe est ici; la galerie d'images du dimanche est ici ; le classement du championnat est ici.

Vainqueur - Fernando Alonso, Ferrari : "Cette journée sera inoubliable pour moi, je n'arrive pas à trouver les bons mots pour exprimer mes sentiments ! Gagner dans mon pays est une émotion indescriptible. Je me souviens toujours de ma victoire à Barcelone en 2006 (avec Renault) et gagner aujourd'hui à Valence avec cette équipe fantastique, c'est incroyable, surtout que nous traversons actuellement une période très difficile en Espagne. C'est bien que le sport puisse faire sourire les gens. Quant au fait que j'ai garé ma voiture (en bordure de piste) pendant le tour d'honneur, je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais c'est arrivé au bon moment car j'étais devant des gradins et j'ai pu fêter avec les fans ! Le sport donne toujours les mêmes leçons : il y a des hauts et des bas et les choses peuvent changer rapidement. Hier nous ne sommes pas parvenus à rejoindre la période Q3 (des qualifications) et aujourd'hui nous avons gagné. Cela signifie qu'il ne faut jamais abandonner, et ce jusqu'au drapeau à damiers."

"Au départ, ce n'était pas facile de gagner des places alors j'ai tenté de retarder mon freinage au maximum dans le virage 4. Ensuite j'ai commencé à me battre pour remonter le peloton ; après la Voiture de Sécurité, j'ai commencé à croire qu'un podium était possible. J'ai attaqué Grosjean et je suis parvenu à le dépasser, mais je m'inquiétais d'avoir subi des dommages lors de notre contact. Après deux ou trois virages j'ai compris que tout allait bien et je me suis senti mieux. Lorsque j'ai hérité de la tête de l'épreuve après l'abandon de Vettel, nous espérions tous que les pneus tiendraient le coup jusqu'à la fin. Je parlais avec mon ingénieur, qui m'a informé que j'avais le même rythme que mes poursuivants. À la fin mes pneus étaient pratiquement morts, mais contrairement au Canada, les autres pilotes étaient dans la même situation que moi."

C'était émouvant d'être sur le podium avec (mon ingénieur de course) Andrea Stella, car il a aussi travaillé avec Michael (Schumacher) et Kimi (Räikkönen). Nous pouvons célébrer de la meilleure façon qui soit cette victoire totalement inattendue, vu notre position de départ. Mais cela confirme le fait qu'il reste encore beaucoup de travail à faire, et il faut le reconnaître, autant pour nous que pour nos fans. Nous allons tout faire pour gagner ce championnat mais nous n'avons toujours pas la plus rapide des voitures. Il faut travailler fort et accomplir cet objectif le plus rapidement possible."

2e - Kimi Räikkönen, Lotus : "La deuxième place, c'est bien, mais c'était la victoire que je voulais. Nous n'étions pas assez performants pour aller la chercher aujourd'hui. J'ai pris un bon départ, mais j'ai été bloqué par Pastor (Maldonado) au premier virage et j'ai perdu quelques places. J'ai pu faire une bonne remontée et je me suis bien battu contre certains, dépassant et me faisant dépasser. Je n'ai pas pu faire monter les pneus en température assez rapidement après la Voiture de Sécurité car j'ai commis une petite erreur à la relance. Mais en retrouvant une bonne cadence, j'ai pu revenir. C'était vraiment serré aujourd'hui, mais la victoire était hors de portée."

3e - Michael Schumacher, Mercedes : "Wow, je n'ai jamais pensé une seule seconde pendant la course que j'allais rejoindre le podium aujourd'hui, alors quel résultat merveilleux ! C'est enfin arrivé ! Me retrouver de façon aussi inattendue sur le podium, après avoir attendu si longtemps, j'en suis vraiment très heureux. Je pense que c'était la meilleure réponse à donner à toutes les personnes qui doutaient de notre travail. Il fallait améliorer la voiture, nous battre en piste et ne jamais abandonner car tout peut arriver. Un grand merci à toute l'équipe et à tous ceux qui ont continué à croire que nous allions remonter sur le podium. C'est cela, un travail d'équipe. J'ai une pensée spéciale pour mes mécanos et mes ingénieurs qui ont fait un boulot fantastique ce week-end suite à quelques courses difficiles cette année. Je n'ai jamais pensé que le podium était possible, même pas la à fin de la course car j'étais plutôt occupé pendant les derniers tours et j'avais perdu la notion d'où j'étais situé dans le classement. Lorsque j'ai franchi la ligne d'arrivée, j'ai demandé où j'étais et on m'a répondu 'Troisième, sur le podium !' C'était un de ces moments que vous appréciez profondément comme pilote. Nous avions failli réussir à quelques reprises par le passé, mais c'est merveilleux que cela se concrétise lors d'une course aussi spectaculaire que celle-ci, grâce à une bonne stratégie et avec beaucoup de dépassements sur un circuit qui offre habituellement peu d'opportunités."

4e - Mark Webber, Red Bull : "Je suis très heureux de ce résultat. Évidemment, ce fut un week-end difficile jusqu'à aujourd'hui, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. À mi-parcours je n'étais pas très content car je ne savais vraiment pas ce qu'il se passait. Mais il y a eu un peu d'attrition à l'avant, la stratégie a bien fonctionné et nous avons récolté de bons points. Ce fut une journée folle, mais j'ai marqué des points alors je suis heureux."

5e - Nico Hülkenberg, Force India : "C'est un excellent résultat pour tout le monde dans l'équipe et pour moi personnellement. La 5e place, c'est un grand accomplissement après une très longue et difficile course. La stratégie à deux arrêts a bien fonctionné, mais le dernier relais était très long et vers la fin c'était devenu très difficile de retenir les voitures qui me poursuivaient sur des pneus moins usées. La course a été chaotique par moments, mais aussi très divertissante et je suis heureux d'avoir signé un aussi bon résultat pour l'équipe. Nous avons été un peu chanceux car des voitures ont abandonné, mais nous étions bien placés pour en profiter alors je suis très satisfait de cette journée."

6e - Nico Rosberg, Mercedes : "Ce fut une course réellement excitante. Mon premier tour était mauvais et j'ai perdu des places, ensuite la Voiture de Sécurité a été déployée à un mauvais moment pour moi. À la relance je me disais que j'allais terminer la course hors des points car j'avais des pneus usés, peu d'adhérence, et c'était très difficile de se défendre. Nous avions planifié une stratégie à un arrêt, mais nous l'avons converti à deux arrêts. Merci à nos stratèges car j'avais des pneus frais alors que tous les autres pilotes étaient en difficulté. J'étais à la 12e place lors du 47e tour et 6e à l'arrivée (57e tour), alors cette approche a clairement fonctionné. Nous sommes très heureux d'avoir accompli ce résultat d'équipe, avec nos deux voitures dans le top 6 à la conclusion d'une course aussi chaotique. Le podium est un excellent résultat pour Michael (Schumacher) et je suis heureux d'avoir encore marqué de bons points."

7e - Paul di Resta, Force India : "Notre stratégie à un arrêt était très agressive, en fait nous sommes les seuls à avoir réussi à la faire fonctionner. Bien entendu, lorsque vous n'arrêtez qu'une seule fois vous ne voulez pas vraiment que la Voiture de Sécurité entre en piste ; cela a certainement affecté ma course et m'a coûté quelques places. Mais lorsqu'on voit comment l'épreuve s'est déroulée, on ne peut être trop déçu de terminer 7e et en plus, c'est vraiment très bien d'avoir nos deux voitures dans les points. Dans l'ensemble, notre rythme de course relatif était très bon, mais c'était difficile de maintenir la performance des pneumatiques vers la fin car je me battais contre la voiture pendant les derniers tours. Il y a eu de l'attrition devant, mais nous étions déjà bien placés pour aller chercher des points."

8e - Jenson Button, McLaren : "Ce fut une course vraiment difficile à comprendre. J'ai effectué un mauvais départ, j'ai été coincé au virage 1 et j'ai dû lever le pied pour éviter de frapper Fernando (Alonso) mais aussi pour ne pas frapper le mur dans le virage 2. Je ne pense pas que nous ayons fait un mauvais travail en termes de stratégie car la voiture se comportait bien et s'améliorait pendant la course, mais lorsque la Voiture de Sécurité a été déployée, je pense que d'autres pilotes ont été chanceux de tomber dans une meilleure stratégie. Il faut dire aussi qu'aujourd'hui, nous n'avons pas été chanceux. Pour terminer, d'énormes félicitations pour Fernando, il a fait un excellent boulot. Espérons que nous puissions en faire autant lors de notre Grand Prix à domicile dans deux semaines !"

9e - Sergio Pérez, Sauber : "Ce fut une course difficile aujourd'hui. Nous avons pris de gros risques avec notre stratégie et vers la fin la dégradation des pneus était énorme. On pourrait dire que marquer deux points ce n'est pas mauvais comme résultat lorsque vous partez de la 15e place, mais le plus important maintenant c'est d'améliorer nos performances lors des qualifications. Cela faisait deux courses de suite que j'étais 15e sur la grille ; je pourrais accomplir beaucoup plus avec une meilleure position de départ."

*10e - Pastor Maldonado, Williams : "Ce fut une course malchanceuse pour nous car le podium était vraiment à notre portée. J'étais en difficulté au début de la course mais vers la fin j'ai réussi à passer Lewis (Hamilton), cependant il est revenu sur moi. J'ai sauté sur les vibreurs mais il n'y avait rien à faire pour éviter le contact. J'étais en train d'effectuer un très bon tour pour conclure une très bonne course. La voiture se comportait bien, nous avions un bon rythme."

*11e - Bruno Senna, Williams : "Je suis déçu car nous avions un bon rythme aujourd'hui. La stratégie était difficile mais fonctionnait bien pour nous. Toutefois, après avoir perdu du temps sur une crevaison et suite à la pénalité de passage par les stands, il aurait été difficile de marquer des points dans une course comme celle-là. Mais le positif, c'est que la gestion des gommes se portait bien alors nous étions compétitifs. Maintenait il faut tourner la page et en tirer les leçons."

12e - Daniel Ricciardo, Toro Rosso : "Le résultat de cette course est décevant. Je pense avoir bien piloté et l'équipe méritait mieux. Mais avec l'exception de mon résultat, ce fut vraiment une très bonne course. Mon départ s'est bien effectué, j'ai doublé deux voitures, mais le premier tour était un peu chaotique. J'ai tenté de dépasser quelques voitures sur l'intérieur, mais Pérez m'a doublé par l'extérieur. Mon premier relais s'est très bien déroulé car je gardais le contact avec nos rivaux, et le deuxième relais était lui aussi plutôt bon. La Voiture de Sécurité n'a pas joué en notre faveur. Après mon deuxième arrêt, alors que je poussais très fort pour rallier l'arrivée, je suis tombé sur Petrov qui roulait très lentement. J'ai essayé de le contourner mais il s'est défendu en sortant un peu trop large, alors j'ai tenté de revenir sur la trajectoire. Je lui ai laissé de la place mais nous nous sommes néanmoins touchés, peut-être parce que sa manœuvre était un peu trop agressive. Quoi qu'il en soit, cela a ruiné mes chances de terminer dans les points. Mais il y a tout de même du positif à retirer de cette course, même si cela ne paraît pas vraiment vu de l'extérieur."

13e - Vitaly Petrov, Caterham : "Je suis très satisfait de la façon dont la course s'est déroulée. J'ai réussi un très bon départ et j'étais juste derrière Heikki (Kovalainen) après le premier virage. J'ai été très prudent à cet endroit car je ne voulais pas commettre d'erreur. Ensuite, c'était une question de bien gérer les gommes et de suivre les instructions de mon ingénieur. Je veux remercier les gars pour le boulot fantastique qu'ils ont accompli pendant les arrêts, en particulier lorsque je suis revenu au stand pour changer mon aileron avant tard dans la course."

14e - Heikki Kovalainen, Caterham : "Ce n'était pas le meilleur de mes départs cette année, mais j'arrivais à maintenir le même rythme que Webber et Ricciardo pendant les premiers tours. Malheureusement un problème avec le SREC est vite apparu alors ma cadence été affectée pendant toute la course. Nous avions choisi une stratégie à deux arrêts, alors pendant le premier relais je prenais soin de mes pneumatiques. Mon arrêt s'est bien passé et mon rythme était toujours bon, mais c'est alors que Vergne a commis ce qu'il me semble être une erreur de débutant. Il m'a frappé et j'ai dû revenir au stand pour changer mon museau. À partir de ce moment je ne faisais que tenter de compléter la course, mais mes gommes étaient en fin de vie à cinq ou six tours de l'arrivée. Malgré tout cela, décrocher les 13e et 14e places est un bon résultat pour l'équipe. Nous avons connu un très bon week-end ici et nous pouvons maintenant espérer faire mieux lors de la prochaine course, alors nous quittons Valence sur une note positive."

15e - Charles Pic, Marussia : "Je n'étais pas particulièrement heureux après les qualifications mais mon sentiment est différent aujourd'hui, je suis heureux pour toute l'équipe et pour moi-même. La stratégie employée a parfaitement fonctionné, je suis heureux de voir que nous nous sommes rapprochés des Caterham et que nous avons remis les HRT derrière nous. Alors ma course a été plaisante et j'ai pu accomplir le boulot qu'il fallait faire ici. J'aimerais remercier toute l'équipe pour tous leurs gros efforts de ce week-end et ceux d'aujourd'hui en particulier, car nous sommes tous parvenus ensemble à obtenir le meilleur résultat possible. Ce fut une période frustrante, mais je pense que nous pouvons maintenant nous pencher sur notre course à domicile en Grande-Bretagne dans deux semaines, avec un peu plus de confiance et avec les deux voitures, et peut-être avec des améliorations aussi."

16e - Felipe Massa, Ferrari : "Que voulez-vous que je dise, rien ne s'est passé correctement aujourd'hui ! Dès le huitième tour j'ai senti que quelque chose n'allait pas à l'arrière. Après la course l'équipe a découvert des dommages qui avaient complètement ruinés l'équilibre et les appuis de la voiture. Je suis passé d'attaquer une Force India à perdre une seconde au tour ! Je suis très déçu car j'avais un bon rythme et je gardais le contact avec le groupe qui incluait Fernando (Alonso). Et il y a aussi cette collision avec Kobayashi ; tout espoir de marquer des points s'est alors évaporé. Je suis heureux pour Fernando qui a mené une course fantastique jusqu'à la victoire, mais il y a aussi de l'amertume car cette journée aurait pu être très bonne pour nous deux."

17e - Pedro de la Rosa, HRT : "La vérité, c'est que j'ai tout donné pendant cette course, je me suis vidé, alors j'en suis satisfait. Ce fut une très longue épreuve et vers la fin, alors que j'étais en plein combat, mes pneus arrière sont morts et tout ce que je pouvais faire c'était de tenir bon jusqu'à la fin. Pour être franc, je me serais passé des sept derniers tours. Il s'agissait d'une course de survie typique pendant laquelle les voitures souffrant le plus de la dégradation des gommes se retrouvent avec rien, mais nous savions à l'avance que ce serait difficile. Le côté positif, c'est que nous avons maintenu un bon rythme et que les freins ont tenu le coup. Peut-être aurais-je dû être un peu plus conservateur lorsque j'avais Pic derrière moi, mais j'ai préféré prendre des risques. Si les pneus avaient duré plus longtemps, alors super, et sinon, alors super aussi. Je suis satisfait car pendant tout le week-end, nous avons bien travaillé devant nos fans. Ils méritent le meilleur et je pense qu'il voient bien que nous nous battons à chaque course pour nous améliorer. Je ne peux que les remercier pour leur soutien."

18e - Narain Karthikeyan, HRT : "Mon départ s'est bien déroulé et je suis parvenu à garder ma place. Ce fut une grosse bataille pendant les 15 premiers tours. Notre voiture se comportait très bien sur les lignes droites, mais la dégradation des pneus arrière a un effet sur les performances. J'étais derrière Pic après mon arrêt mais ce n'était pas facile de rester en piste, alors je n'étais pas en mesure de le rattraper. Le dernier relais sur les pneus medium s'est bien passé, mais il a été affecté par ma pénalité de passage par les stands vu un excès de vitesse lors de mon arrêt. Sans cela, peut-être aurais-je pu faire mieux comme résultat, mais le plus important c'est que nous avons réussi à rallier l'arrivée dans des conditions très difficiles."

**19e - Lewis Hamilton, McLaren : "Grandes félicitations à Fernando (Alonso), il a fait un excellent boulot aujourd'hui en remontant le peloton après avoir démarré de la 11e place. Nous avons perdu des points aujourd'hui, mais heureusement, deux autres pilotes qui se battaient à l'avant n'en ont pas marqué non plus, alors ce n'est pas la fin du monde. Ça ne fait que rendre les choses un peu plus difficiles. Aujourd'hui, ce n'était qu'une mauvaise journée. Mais c'est la course et je me tourne déjà vers le prochain Grand Prix (Grande-Bretagne), soit ma course à domicile à Silverstone."


Abandons

Romain Grosjean, Lotus (alternateur, 41e tour) : "La voiture a perdu de la puissance et s'est arrêtée. Je ne pouvais même plus contacter mes ingénieurs, la radio était hors service. Jusqu'à ce moment, la course avait été presque parfaite. J'avais pris un bon départ et nous étions sur la bonne stratégie. Je pense que je n'étais pas loin de ma première victoire. Le point positif du week-end est que je me suis battu en tête de la course et que la performance était là. Sebastian (Vettel) était très fort et je ne sais pas si j'aurais pu le rattraper. Quand il a connu son problème, j'étais deuxième derrière Fernando (Alonso) et là j'ai pensé que je pouvais lutter pour la victoire parce que je savais que la dégradation de mes pneus serait moins forte que la sienne. Malheureusement, le sort en a décidé autrement…"

Sebastian Vettel, Red Bull (alternateur, 34e tour) : "Pour le moment l'origine du problème n'est pas tout à fait clair. Je n'arrivais plus à accélérer, le moteur s'est éteint et je ne pouvais rien faire : c'était terminé. Ce qui est fait est fait. Jusqu'à ce moment il était évident que nous étions forts, j'étais très à l'aise dans la voiture et j'avais un bon rythme. Nous étions très rapides aujourd'hui et je me sentais bien. Au moment de la relance après la Voiture de Sécurité tout allait bien, mais nous ne sommes pas sûrs de la nature exacte du problème alors nous allons nous pencher là-dessus."

***Kamui Kobayashi, Sauber (accident, 34e tour) : "Quelle course aujourd'hui ! Toutefois, je suis très déçu. J'ai effectué un très bon départ de la 7e place, j'ai immédiatement gagné deux positions et ensuite j'ai doublé Pastor Maldonado pendant le premier tour. J'étais alors 4e et c'était prometteur. Mais lors de mon premier arrêt, au 14e tour, il y a eu un problème avec ma roue avant gauche. Ensuite j'étais 11e mais j'avais toujours de bonnes chances. Pendant le 20e tour je suivais Kimi Räikkönen qui doublait Bruno Senna, et ensuite j'ai attaqué sur l'intérieur de Senna. Il y avait le mur de l'autre côté alors je n'avais nulle part où aller lorsque nous nous sommes touchés. J'ai dû passer par les stands pour changer mon museau. Plus tard, lorsque la course a été relancée après le déploiement de la Voiture de Sécurité, je me battais contre Felipe Massa. Nos voitures se sont touchées et cette fois, les dommages étaient trop importants pour continuer."

****Jean-Éric Vergne, Toro Rosso (accident, 27e tour) : "C'est vraiment dommage de ne pas avoir terminé cette course car après avoir débuté sur la gomme medium, mon rythme s'améliorait sur la gomme tendre. De plus, c'est mon premier abandon cette saison. Pour ce qui est de l'incident avec Heikki (Kovalainen), je sentais que j'avais l'avantage au moment où je tournais dans le virage, mais il y a eu collision et son aileron avant a touché ma roue arrière (droite). Le plancher était trop endommagé et il s'est avéré impossible de changer la roue, alors je ne pouvais continuer. Il s'agit simplement d'un incident de course."

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Alonso remplit de joie tout un pays   Lun 25 Juin - 8:46

Fernando Alonso, très ému sur le podium, a offert à toute l'Espagne une victoire incroyable lors du Grand Prix d'Europe disputé sur le circuit urbain de Valence. Il est le premier à décrocher deux victoires en 2012 et s'impose devant deux autres anciens champions du monde, Kimi Räikkönen et Michael Schumacher ; ce dernier remonte sur la boîte pour la première fois depuis près de six ans.

Et pourtant, le début de course laisse présager d'une démonstration de Sebastian Vettel. Le pilote Red Bull, parti en pole, se balade en tête. Il enchaine les meilleurs tours comme à la parade et se construit un matelas confortable d'une vingtaine de secondes sur Lewis Hamilton et Romain Grosjean, alors à la lutte pour la deuxième place. Mais la Voiture de sécurité Sntre en piste, le tournant de la course.

Au 28e tour, Jean-Éric Vergne (Toro Rosso) et Heikki Kovalainen (Caterham) s'accrochent, laissant beaucoup de débris sur la piste. Neutralisée pendant cinq tours, la course permet aux pilotes de s'arrêter. C'est un défilé dans les stands, le grand perdant s'appelle une nouvelle fois Hamilton. Troisième avant l'arrivée de la Voiture de Sécurité, les mécaniciens de McLaren lui ruinent une nouvelle fois sa course. Il perd presque dix secondes et deux places, il ressortira derrière Alonso et Räikkönen.

Vettel à l'arrêt, vite imité par Grosjean

Au deuxième départ, Vettel se montre le plus prompt, mais Grosjean et sa Lotus se font doubler par Alonso, l'expérimenté pilote Ferrari. Après l'Euro 2012, c'est une deuxième défaite du week-end pour la France face à l'Espagne. Et c'est là que la course devient complètement folle !

Au tour suivant, Vettel ralentit et abandonne à cause d'un problème technique sur sa Red Bull. Le double champion du monde doit renoncer. Frustré, il en jette ses gants de dépit et laisse la tête à Fernando Alonso, 11e sur la grille de départ, qui ne la quittera plus. Grosjean est toujours deuxième, après un bon début de course qui l'a vu prendre le meilleur sur Pastor Maldonado (Williams) au départ puis sur Hamilton.

Cinq tours plus tard, c'est la déception pour le stand Lotus, Grosjean doit s'immobiliser suite à un problème d'alternateur. Le Français, trahi par sa monoplace, gâche une belle chance de gagner son premier Grand Prix en F1. Ce sera pour la prochaine fois !

Hamilton récupère la deuxième place, malgré le temps perdu dans les stands, mais ne terminera pas la course. Avec des pneus en souffrance, il est repris par l'impétueux Maldonado qui s'impatiente trop. Il allait le passer mais pas assez vite à son goût, il a littéralement envoyé la McLaren dans le mur à l'extérieur du virage 13. Hamilton est furieux et donne de grands coups de poing sur son volant. Maldonado touchait au podium, mais il perd gros. Il termine seulement dixième, il est même sanctionné par les commissaires, qui le font rétrograder de deux places. Il perd donc ce point après cette manœuvre hasardeuse.

Kimi Räikkönen franchit la ligne second derrière un Alonso qui s'empare de la tête du championnat et qui s'arrêtera sur le bas-côté pour recevoir l'ovation de son public. Un commissaire de piste heureux lui avait donné un drapeau espagnol quelques minutes plus tôt, pendant le tour d'honneur. La fin de course sourit aux pilotes avec les pneus les plus frais, comme à Montréal, sur une piste à plus de 45° C.

Schumacher, presque six ans !

Michael Schumacher (Mercedes) et Mark Webber (Red Bull) ne se sont plus quittés dans les derniers tours, dépassant tour à tour Vitaly Petrov, alors 10e dans sa Caterham, jamais aussi proche de marquer un point, Jenson Button (McLaren, 8e), Sergio Pérez (Sauber), neuvième après une belle remontée mais une fin de course au ralenti à cause de ses pneus, ainsi que les deux Force India de Nico Hülkenberg (5e) et Paul di Resta (7e).

Schumacher, le septuple champion du monde allemand, termine sur le podium, le 155e de sa carrière et le premier depuis le GP de Chine du 1er octobre 2006. Il était d'ailleurs ému dans son cockpit, sachant qu'il allait goûter le champagne pour la première fois depuis son retour en F1, en 2010. Quant à Webber, parti 19e sur la grille, il a oublié ses problèmes mécaniques du week-end et redonne un peu le sourire à Red Bull. Il échoue à moins d'une seconde de Schumi après avoir profité de son aspiration. C'est une autre belle histoire de ce Grand Prix, qui en compte plusieurs, avec Alonso vainqueur devant ses fans.

Charles Pic est le seul français à l'arrivée. 15e, il devance sur la ligne Felipe Massa (Ferrari), bien loin de son coéquipier. Le Brésilien a notamment perdu beaucoup dans un accrochage avec Kamui Kobayashi (Sauber), qui abandonnera quelques instants plus tard.

Une course avec autant de rebondissements à Valence, nous ne nous y attendions pas. Coïncidence ou pas, nous pouvons remercier Jean-Éric Vergne et Heikki Kovalainen pour leur accrochage qui a forcé l'entrée en piste de la Voiture de Sécurité. Pas sûr que le Français soit du même avis, lui qui a posé pied à terre, suspension cassée après cette collision.

Prochain rendez-vous : le Grand Prix de Grande-Bretagne sur le circuit de Silverstone, du 6 au 8 juillet


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Vettel chez Ferrari en 2014 ?   Mer 27 Juin - 8:37

Stefano Domenicali a affirmé qu'ils pouvaient être coéquipiers, cela va devenir réalité à en croire la télévision italienne. Sebastian Vettel et Fernando Alonso seraient réunis au sein de la Scuderia Ferrari en 2014.

Le respecté journaliste transalpin Giorgio Terruzzi l'a affirmé sur la chaîne Italia 1. Pour lui, cela ne fait plus aucun doute que le pilote allemand va quitter Red Bull à la fin de la saison 2013 pour signer un contrat de trois ans en faveur de Ferrari. Reste à connaître qui pilotera la deuxième voiture rouge en 2013. Terruzzi lance deux hypothèses.

Qui pour la saison 2013 ?

Felipe Massa, présent depuis 2006, tient la corde pour cette année 2013, annoncée comme une année de transition. Le Pauliste est très apprécié dans son équipe, mais si ses résultats ne s'améliorent pas, Mark Webber pourrait débarquer à Maranello et tâter le terrain pour son actuel coéquipier.

Dans les deux cas, cette année de transition coûterait cinq millions à Ferrari, que ce soit Massa ou Webber. L'arrivée de Vettel serait plus onéreuse, toujours selon Terruzzi. Le double champion du monde pourrait toucher quinze millions par saison.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Alonso ne prend pas de plaisir   Lun 2 Juil - 8:47

Le double champion du monde espagnol et actuel leader du classement des pilotes, Fernando Alonso, a déclaré qu'avec toutes les tâches qui lui incombaient au volant, il était difficile de prendre du plaisir en piste.

"En course, vous ne vous amusez plus à piloter. Vous avez besoin de penser à tout avec une concentration maximum," a déclaré le pilote Ferrari.

"Il faut parler à votre ingénieur, changer de vitesse, ajuster le différentiel, charger le SREC (Système de récupération de l'énergie cinétique), activer le DRS (Système de réduction de la traînée), enlever la visière, regarder dans les rétros, freiner, consulter le temps au tour sur le volant, s'hydrater, lire le panneau pour voir combien de tours il reste. Entre tout ça, il faut penser à respirer..."

"On s'amuse sur des shows ou en kart, mais pas en course, où il faut prêter attention à trop de facteurs," a ajouté l'Asturien qui ne se régale pas non plus dans le simulateur. "Ce n'est pas un jeu, cela fait partie du travail. Et pour dire la vérité, c'est une des choses les moins amusantes à faire, même si cela ne semble pas être le cas vu de l'extérieur."



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Webber ne veut pas arrêter   Lun 2 Juil - 8:49

Actuellement deuxième au Championnat des pilotes 2012, Mark Webber a confirmé son intention de vouloir rester une année de plus en Formule 1. Mais l'identé de son équipe reste à déterminer.

"Je ne sais pas encore, je vais prendre ma décision d'ici quelques mois," a déclaré le pilote australien de Red Bull, 35 ans. "J'ai besoin de parler à mon équipe d'abord, pour voir s'ils seraient contents que je continue avec eux. En tout cas je veux être en F1 l'année prochaine, je suis motivé et je m'en sens capable, c'est très important pour moi."

Ça pourrait bouger en 2013

Dans le radar de Ferrari il y a de cela quelques mois, Webber n'est peut-être plus lié à l'écurie italienne. Il pense toutefois qu'il pourrait y avoir du nouveau au sein des écuries de pointe en 2013, surtout que des contrats prennent fin en décembre : "Je pense que l'année prochaine il y aura du changement dans les quatre grandes équipes. Ferrari, par exemple, est une grande équipe, ils ont une belle histoire et ils ont commencé à discuter avec beaucoup de pilotes."

"Compte tenu des résultats de Felipe Massa, il pourrait y avoir des changements et c'est pareil pour Michael Schumacher (Mercedes), on ne sait pas ce qui va se passer avec lui. C'est la même chose pour moi chez Red Bull ou pour Lewis Hamilton, qui n'a plus de contrat avec McLaren à la fin de l'année."

Dans tous les cas, Webber se plait en Formule 1 et ne souhaite pas arrêter de sitôt : "J'ai un métier formidable, j'ai de la chance, je roule sur les plus beaux circuits du monde en F1, c'est un véritable rêve."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: De Villota gravement blessée   Jeu 5 Juil - 8:26

La pilote Maria de Villota s'est blessée pendant les tests aérodynamiques qu'elle effectuait avec l'écurie Marussia à l'aérodrome de Duxford en Grande-Bretagne.

De Villota a heurté un camion d'assistance Marussia lors de son retour aux stands après son premier relais en piste. La pilote espagnole a immédiatement été transférée à l'hôpital. "Une femme a subi des blessures graves pouvant entraîner la mort. Après avoir reçu des soins sur place, elle a été transportée à l'hôpital d'Addenbrookes pour des soins complémentaires", a déclaré un porte-parole du service ambulancier.

Le journaliste Chris Mann, qui a été témoin de l'accident, a rapporté la scène sur Radio Cambridge. Alors que de Villota se rapprochait de son équipe, la voiture a subitement accéléré avant de percuter le camion. La monoplace est restée coincée sous le véhicule, la portion avant entièrement détruite. La pilote est demeurée immobile un long moment, faisant craindre le pire aux membres de l'équipe.

"Villota l'attendait tellement"

"Vers 09h15 ce matin, la pilote d'essais de l'écurie Marussia, Maria de Villota, a été victime d'un accident au volant de la MR-01 à l'aérodrome de Duxford, alors qu'elle testait la voiture pour la première fois. L'accident est survenu à la fin de son premier tour d'installation, il y a eu impact avec un camion de soutien", indique l'écurie. "Maria a été transférée à l'hôpital. Une fois son état de santé évalué, une nouvelle déclaration sera publiée."

Maria de Villota avait été confirmée comme pilote d'essais au sein de l'écurie Marussia pour la saison 2012 le 7 mars dernier ; elle devait prendre également part aux essais réservés aux jeunes pilotes, l'automne prochain.

La pilote de 32 ans a couru dans différentes disciplines, incluant la F3 espagnole, les 24 heures de Daytona, l'Euroseries 3000 et le championnat Superleague. Elle est la fille de l'ancien pilote de Formule 1 Emilio de Villota . L'été dernier, sur le circuit Paul Ricard, elle a engrangé plus de 300 kilomètres au volant d'une Renault datant de 2009.

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: De Villota : les soutiens affluent   Jeu 5 Juil - 8:26

Alors que ce mercredi 3 juillet devait à jamais rester graver dans la mémoire de Maria de Villota, pour la première fois au volant d'une Marussia lors de tests en lignes droites effectués par son écurie, l'Espagnole a été victime d'un terrible accident sur le tarmac de l'aérodrome de Duxford dans le comté de Cambridge, en Angleterre.

Fernando Alonso n'a pas tardé à témoigner tout son soutien à sa compatriote suite à ce dramatique incident : "Je rentre tout juste à la maison et je découvre l'accident de Maria, nous avons appelé la famille et j'espère que nous en saurons bientôt plus bientôt ! Toute mon énergie est avec toi."

Tout comme l'Anglais Jenson Button, qui assure que ses pensées "sont avec Maria et sa famille en ce moment très difficile."

Heikki Kovalainen a lui aussi "Entendu pour le sale accident de Maria lors des tests avec Marussia, j'espère quelle va s'en remettre et que tout ira bien", a commenté le Finlandais, touché par le drame tout comme l'ancien pilote de F1 Alexander Wurz : "J'espère sincèrement qu'elle retrouvera la pleine forme."

Jaime Alguersuari et Nick Heidfeld ont également eu une pensée pour De Villlota.

De Villota a heurté un camion d'assistance Marussia lors de son retour aux stands après son tour d'installation en piste. La monoplace est restée coincée sous le véhicule, la portion avant entièrement détruite. La pilote est demeurée immobile un long moment, faisant craindre le pire aux membres de l'équipe avant d'être transférée à l'hôpital. Marussia donnera bientôt des nouvelles sur son état.

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: De Villota est consciente   Jeu 5 Juil - 8:27

Grièvement blessée lors d'une collision entre sa monoplace et un camion de l'écurie Marussia mardi matin, un communiqué émis par l'équipe confirme que Maria de Villota est consciente et reçoit les meilleurs soins.

"Suite à l'accident de ce matin impliquant Maria de Villota, la pilote d'essais de l'écurie Marussia, l'équipe confirme que Maria a été transférée par ambulance de l'aérodrome de Duxford, où l'accident a eu lieu, à l'hôpital Addenbrooke situé à Cambridge", déclare l'équipe.

"Maria reçoit les meilleurs soins médicaux possibles depuis son arrivée vers 10h45 ce matin à l'hôpital, qui est le plus important centre de traumatologie de la région. Maria est consciente et son évaluation médicale se poursuit. L'équipe attendra les résultats de ces évaluations avant de commenter davantage. Pour le moment, la première priorité de l'équipe est Maria et sa famille."

La pilote espagnole se rapprochait normalement des installations temporaires de son équipe, à basse vitesse, lorsque sa MR-01 a subitement accéléré et frappé l'arrière du camion qui avait emmené la voiture à l'aérodrome, où des essais en ligne droite devaient avoir lieu.

Selon des témoins, son casque aurait encaissé le choc alors que l'avant de la voiture se coinçait sous le camion. Elle serait demeurée immobile pendant une quinzaine de minutes ; les ambulanciers auraient pris près d'une heure pour la stabiliser avant de la retirer de la voiture. De Villota a subi de graves blessures à la tête et au visage ; on craignait pour sa vie dans les moments suivant l'accident. La situation demeure inquiétante.

_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: De Villota perd un œil   Jeu 5 Juil - 8:28

C'est une très triste nouvelle pour Maria de Villota, la pilote d'essais de l'écurie Marussia. Grièvement blessée mardi lors d'un test, l'équipe confirme qu'elle a perdu l'usage de son œil droit.

L'Espagnole venait de compléter son tour d'installation sur l'aérodrome de Duxford, où l'écurie allait effectuer des tests aéro en ligne droite, lorsque sa MR-01 a subitement accéléré avant de percuter l'arrière d'un camion. Elle a subi d'importantes blessures au crâne et au visage ; on craignait pour sa vie au moment de l'accident.

De Villota a été emmenée en salle d'opération hier après-midi (mardi) où les spécialistes ont tenté de sauver son œil et réparer les importants dommages crâniens et faciaux ; l'intervention n'a pris fin que ce matin. "Maria est dans un état stable mais critique", informe un communiqué émis par Marussia.

"C'est avec beaucoup de tristesse que je dois annoncer que suite aux blessures subies hier, Maria a perdu son œil droit", confirme John Booth, le patron de l'écurie. "Les soins procurés à Maria et le bien-être de sa famille demeurent nos priorités en ce moment. Sa famille est à l'hôpital et nous faisons tout en notre pouvoir pour la soutenir."

"Nous vous demandons de faire preuve de patience et de compréhension en ce qui concerne les mises à jour sur la condition de Maria. Nous fournirons d'autres informations lorsque cela sera approprié et en prenant sa famille en considération."

"Quant à l'accident, nous avons entamé une analyse très minutieuse des événements et ce travail est toujours en cours", ajoute Booth. "Pour terminer, nous avons été submergés par des messages de soutien pour Maria, sa famille et l'équipe. Nous souhaitons exprimer notre sincère gratitude."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Batman couvre les pilotes Lotus   Jeu 5 Juil - 8:29

Les pilotes Lotus courront sous la protection de Batman ce week-end à Silverstone, l'équipe ayant annoncé un partenariat avec le film qui complétera la fameuse trilogie du réalisateur Christopher Nolan.

Pendant tout le week-end du Grand Prix de Grande-Bretagne, le symbole de la chauve-souris, tel qu'il apparaît dans The Dark Knight Rises (L'ascension du Chevalier noir), sera porté par les pilotes sur leurs casques et leurs combinaisons, en plus d'être visible sur les voitures et dans le garage Lotus.

De plus, l'impressionnant Tumbler (soit la version moderne de la Batmobile, plus char d'assaut que voiture) sera présenté sur le circuit jeudi en compagnie de Kimi Räikkönen et Romain Grosjean. Le Bat-pod (moto) sera aussi sur les lieux.

"La E20 a une allure superbe avec ce marquage Batman et nous sommes impatients de voir les réactions des fans ce week-end à Silverstone", a dit Éric Boullier, le patron de l'équipe. Comme le personnage de Bruce Wayne, qui renoue avec son costume dans le film, Lotus espère enfin renouer avec la plus haute marche du podium ce dimanche... "Bien entendu, nous espérons aussi une conclusion épique pour la E20 Dark Knight Rises lors du Grand Prix."

Cette entente commerciale rappelle celle conclue avec l'écurie Toyota en 2008, lors de la sortie du deuxième film de la trilogie.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Hamilton, profil bas   Lun 9 Juil - 8:54

Huitième de son Grand Prix national à Silverstone, dimanche, Lewis Hamilton avoue qu'il a été impuissant devant les Red Bull et les Ferrari. Il a également terminé derrière les Lotus.

McLaren promettait de pouvoir s'accrocher a Red Bull Racing ce week-end. Cela n'a pas été le cas. Après les difficultés de Jenson Button en qualifications, tout reposait sur Hamilton. Mais ce dernier n'a pu accrocher le wagon de ceux qui luttaient pour le podium.

"Loin derrière"

"Nous sommes loin derrière Red Bull", a-t-il déclaré. "On va continuer à travailler et on espère les rattraper. Ce fut une journée décevante dans le sens où nous aurions voulu aller plus loin et donner davantage aux supporters qui sont venus nous voir."

"J'ai donné mon maximum mais je n'avais pas la vitesse nécessaire pour une raison que j'ignore. Il faut avoir de l'équilibre pour faire durer les pneumatiques, je pense que ce n'était pas mal et j'ai pu mener la course à un moment donné, mais après cela je n'avais plus le rythme nécessaire pour tenir. Nous pensions que cela aurait pu s'améliorer sur la fin mais malheureusement cela n'a pas été le cas."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: ''Sergio peut dire ce qu'il veut''   Lun 9 Juil - 8:56

Le ton monte par presse interposée entre les deux Latino-Américains Pastor Maldonado et Sergio Pérez après leur accrochage dans les premiers tours du Grand Prix de Grande-Bretagne, dimanche.

Le pilote Sauber a appelé les instances fédérales à sanctionner son collègue qu'il estime coupable de l'avoir mis hors course alors que le Mexicain estimait avoir dépassé le Vénézuélien.

Le pilote Williams a donné lui aussi sa version des faits sur l'incident qui s'est déroulé au virage de Brooklands, alors que les deux hommes étaient en bagarre pour les points.

"C'est la course"

"Ce fut un instant très décevant. La course allait être très bonne pour nous, nous avions une bonne stratégie", a assuré le vainqueur du dernier Grand Prix d'Espagne. "À ce moment-là, je sortais des stands et mes pneumatiques étaient froids. J'étais à l'intérieur du virage, j'avais la priorité. Sergio était à l'extérieur et il essayait de me dépasser. J'essayais de me défendre et j'ai perdu l'arrière de la voiture. Ensuite nos pneumatiques se sont entrechoqués. Ce fut décevant, j'ai été malchanceux."

"Sergio peut dire ce qu'il veut, nous étions en course et on essayait de donner le meilleur de nous-mêmes. J'essayais de me défendre, il essayait de passer. C'est la course", a jugé Maldonado, qui a terminé la manche britannique à la 16e place alors que son adversaire a dû abandonner sur le coup.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Trois mécanos de Sauber touchés   Lun 9 Juil - 8:57

Trois mécaniciens de l'équipe Sauber ont été soignés pour des blessures diverses après l'accident survenu lors d'un arrêt au stand effectué par Kamui Kobayashi, dimanche, lors du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Aucune blessure grave n'a été à déplorer dans le stand de l'écurie suisse. L'accident s'est produit en fin de course. En lutte pour une place dans les 10 premiers, Kobayashi a raté son freinage avant son deuxième changement de pneumatiques. Sa monoplace a fauché trois mécaniciens qui ont lourdement chuté sur la dalle. Heureusement, la blessure la plus grave semble être une entorse de la cheville.

"L'accident qui a eu lieu lors de l'arrêt au stand est de ma faute et je voudrais m'excuser auprès de l'équipe", a déclaré Kobayashi. "Bien sûr je devais tout donner pour marquer des points, mais il ne fait aucun doute que j'ai freiné trop tard dans la voie des stands. Les roues avant se sont bloquées et je ne pouvais plus contrôler la voiture, c'est de cette manière que je me suis arrêté trop tard. Je suis terriblement désolé de ce qu'il s'est passé, et j'espère que les trois mécaniciens que j'ai touchés se remettront vite. Jusqu'à cet instant, la course se déroulait bien. J'avais bien progressé depuis ma 17e place sur la grille de départ pour trouver une position parmi les dix meilleurs, et j'espérais marquer des points."

Ressentiment envers Maldonado

"Évidemment, j'espère que nos trois mécaniciens vont revenir parmi nous très vite et qu'ils seront à nouveau en pleine forme très bientôt", a ajouté le patron de l'équipe, Peter Sauber. "Jusqu'à ce moment-là, soit le deuxième arrêt au stand de Kamui lors duquel il a perdu 15 secondes, il avait une très belle chance de marquer des points. Sergio (Pérez) avait lui progressé de la 15e place sur la grille de départ pour prendre lui aussi position dans les points, et ce n'est pas la première fois que nous l'avons vu faire cela."

"Nous espérions une course enthousiasmante, avec pour nous un bon résultat possible. L'accident entre Sergio et Pastor Maldonado fera l'objet d'une enquête de la FIA (Fédération internationale automobile), mais quoi qu'il arrive il a marqué la fin de la course de Sergio", a regretté Peter Sauber.

"Je suis très fâché, mon week-end a été gâché", a déclaré Pérez (qui s'est exprimé plus durement après la course). Je suis parvenu à freiner plus tard que Pastor Maldonado, il ne m'a laissé aucune place. Il m'est juste rentré dedans. Selon moi, ce n'est pas un incident de course. Nous nous battons tous âprement, mais nous nous donnons tous de l'espace pour passer. C'est dommage parce que ma voiture fonctionnait vraiment très bien. J'étais passé de la 15e place à la 7e avant mon arrêt au stand alors je pensais vraiment pouvoir marquer des points."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Maldonado et Kobayashi pénalisés   Lun 9 Juil - 8:59

Pour des circonstances très différentes, Pastor Maldonado et Kamui Kobayashi ont été sanctionnés par les commissaires du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Dans le premier cas, Maldonado devra payer une amende de 10 000 € (12 000 $) pour avoir provoqué la collision entre sa Williams et la Sauber de Sergio Pérez au 14e tour de la course. Les commissaires lui ont également adressé une réprimande.

L'incident fut jugé suffisamment grave pour que Maldonado reçoive deux pénalités, mais il y a peu de chances que Pérez, qui a exhorté la FIA à agir de façon plus sévère envers le Vénézuélien, suite à son abandon, soit satisfait par la portée de ces sanctions.

Quant à Kobayashi, qui a freiné tardivement en arrivant devant le stand Sauber, envoyant trois mécanos au sol et les blessant légèrement, les commissaires de Silverstone lui ont imposé une pénalité de
25 000 € (31 000 $) pour manœuvre dangereuse dans la voie des stands. L'incident aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves que des entorses. Le pilote japonais a déjà entièrement reconnu sa faute et présenté ses excuses à son équipe.

Dans un cas comme dans l'autre, le classement final du GP de Grande-Bretagne n'est pas affecté.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: ''Rien à faire'' au départ pour Grosjean   Lun 9 Juil - 9:03

Romain Grosjean, il lui manque toujours un petit truc. Dimanche à Silverstone, le pilote Lotus a terminé sixième du Grand Prix de Grande-Bretagne, mais il avait dû repasser très vite par son stand après un contact avec Paul di Resta au départ.

Au premier tour, il touche la Force India du pilote écossais ; c'est le risque quand on part dans le peloton (Grosjean était 9e sur la grille). Di Resta devra renoncer un peu plus tard, le Franco-Suisse observer un passage au stand précoce pour changer d'aileron avant. Ressorti dernier, il a néanmoins réussi une belle remontée pour prendre la sixième place à l'arrivée, juste derrière son coéquipier Kimi Räikkönen. La Lotus marchait bien, comme d'habitude, mais cet incident de course a coûté cher.

"Il y avait beaucoup de confusion dans les virages 3 et 4, j'étais alors à l'extérieur. La Force India est venue à l'intérieur et a touché mon aileron avant. C'est dommage, il n'y avait rien à faire. C'est vraiment mieux de partir en pole ou deuxième, les premiers virages sont plus simples...", reconnaît Grosjean.

"Le résultat en lui-même n'est pas fantastique, mais le déroulement de la course est bon. Entrer dans les points après avoir changé de museau est assez incroyable. L'équipe a réussi un super travail, j'avais une voiture fantastique. La stratégie avec un seul arrêt (il a en fait observé deux) était risquée, mais elle a marché", ajoute-t-il.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Massa pense à son futur contrat   Lun 9 Juil - 9:06

Felipe Massa a terminé quatrième dimanche à Silverstone, à la conclsuion du Grand Prix de Grande-Bretagne. C'est son meilleur résultat de la saison, il retrouve un bon niveau de performance au bon moment.

Le pilote brésilien ne voit pas pourquoi la Scuderia Ferrari ne lui proposerait pas de renouveler son contrat pour l'année 2013, s'il enchaîne les courses de ce calibre. Massa a vécu un début de saison très compliqué, mais il semble aller mieux depuis le GP Monaco où il avait fini 6e. À Valence, pour le GP d'Europe, c'était prometteur jusqu'au moment où sa voiture a été endommagée. Depuis le Grand Prix de Corée 2010, il n'avait pas intégré le top 4 avant aujourd'hui.

Beaucoup de pilotes sont pressentis depuis plusieurs mois à sa place, comme Sergio Pérez ou Mark Webber, mais s'il continue sur ce rythme, la discussion n'existera plus selon lui : "Si je continue à travailler de la même manière et que je contribue à faire progresser, je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas possible."

Pas d'urgence pour Domenicali

"Lors des deux dernières courses, au Canada et à Valence, je n'ai pas pu réussir un tel résultat. Je me sens plus à l'aise dans la voiture, je pense que je suis dans la bonne voie et que le meilleur est à venir", a ajouté Massa.

Stefano Domenicali a répondu à la même question après la course de Silverstone, mais le patron de Ferrari a éludé la question avec brio : "Il n'y a aucune urgence. Je suis heureux pour lui, il a été très malchanceux lors des dernières courses. C'est fantastique de voir cela après un si mauvais début, j'espère qu'il pourra continuer comme cela jusqu'à la fin."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Webber patiente avant de jubiler   Lun 9 Juil - 9:08

Mark Webber a fini le plus fort dimanche sur la piste (sèche !) de Silverstone, il s'impose devant Fernando Alonso, toujours leader du championnat et son coéquipier Sebastian Vettel.

À quatre tours de l'arrivée, Alonso mène toujours le Grand Prix, mais ses pneus tendres souffrent depuis plusieurs boucles. Webber en profite pour revenir comme une fusée avec ses gommes dures. L'Australien prend l'avantage dans le virage de Brooklands, son adversaire résiste pour la forme mais ne peut plus rien faire pour garder sa position. Webber file ensuite vers la victoire, sa deuxième de la saison (Alonso était alors le seul), la neuvième de sa carrière.

Ces choix de pneus en fin de course ont été déterminants, Alonso aurait peut-être dû passer les tendres un peu plus tard. Mais avec des si... Red Bull a choisi les bons pneus pour les derniers tours, à en croire la belle troisième place de Sebastian Vettel. L'écurie autrichienne place ses deux voitures sur le podium, pour la deuxième fois de la saison, après Bahreïn.

Ferrari et Lotus, mieux que McLaren

Chez Ferrari, aussi, on doit se réjouir. Alonso a laissé la victoire, mais il a sauvé sa deuxième place et son leadership au classement pilotes. Felipe Massa, parti cinquième, a gagné une place en course. Le Brésilien a terminé également en tendres comme son coéquipier, mais a su résister au retour de Kimi Räikkönen. Il réussit le meilleur résultat de sa saison, il offre douze points supplémentaires à son équipe, qui chipe la seconde place à McLaren chez les constructeurs.

L'écurie de Woking ne réussit pas un excellent week-end à Silverstone. Lewis Hamilton termine huitième, son classement au départ. Il a dû faire face à Michael Schumacher en fin de course avec des pneus en difficulté, il n'a rien pu faire. Mais son écurie l'a appelé deux fois au stand en seulement sept tours pour essayer de contrer Romain Grosjean.

Pari perdu, le Franco-Suisse termine sixième derrière son coéquipier. Il avait pourtant vécu un premier tour difficile, il avait dû changer rapidement son aileron avant après un contact avec Paul di Resta (contraint plus tard à l'abandon). Reparti dernier, Grosjean a réussi une belle remontée, ses 8 points cumulés aux 10 de Räikkönen permettent à Lotus de passer aussi devant McLaren au classement. Vraiment un mauvais week-end !

Maldonado, encore lui !

Jenson Button, éliminé en Q1 samedi, rentre miraculeusement dans les points (10e) après une erreur de Nico Hülkenberg dans l'avant-dernier tour. Il termine derrière Bruno Senna, il n'aura pas pu faire la différence sur le pilote Williams.

Jean-Éric Vergne prend une honorable 14e place, en partant de la dernière ligne. Charles Pic termine la course à la 19e place. Pastor Maldonado a encore fait des siennes. Après avoir provoqué l'abandon d'Hamilton à Valence, il a cette fois éliminé Sergio Pérez après une manœuvre hasardeuse. Les deux hommes sortaient juste des stands, le Vénézuélien passe à l'intérieur, il monte sur le vibreur et ne contrôle pas sa Williams. Il s'en va percuter la Sauber de Pérez, qui devra renoncer, en colère. Maldonado rentre avec une crevaison, il finira seulement 16e, derrière Nico Rosberg.

Il n'y avait que 23 voitures au départ du Grand Prix, Vitaly Petrov a abandonné avant de commencer. Lors de son voyage vers la grille, de la fumée s'échappait de sa Caterham, il doit rentrer au stand, poussé par ses mécaniciens. Son équipe n'attendra que quelques minutes avant d'officialiser le forfait de son pilote.




_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Réunion de crise chez McLaren   Mer 11 Juil - 8:30

McLaren tient mardi une réunion de crise à son siège de Woking après n'avoir pris que 54 points lors des six derniers Grands Prix, dont 25 avec la victoire de Lewis Hamilton au Canada.

L'équipe britannique occupe actuellement la quatrième place d'un championnat qui demeure compétitif, mais alors que la mi-saison approche, une réaction serait la bienvenue.

"Nous n'avons pas la vitesse pour nous battre contre les trois meilleures équipes", a déclaré Jenson Button qui a été contraint de lutter avec Williams et Sauber ce week-end lors du GP de Grande-Bretagne, et non avec Ferrari, Red Bull et Lotus. Après avoir remporté la course d'ouverture en Australie et pris la deuxième place en Chine, Button n'a marqué que sept points au cours des six derniers Grands Prix.

Son coéquipier Lewis Hamilton, qui exhorte son écurie à réagir, était lui leader du championnat il y a deux courses. Il est aujourd'hui quatrième au moment de se décider sur la suite qu'il doit donner à sa collaboration avec son équipe de toujours.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Mark Webber '' J'ai parlé avec Ferrari ''   Mer 11 Juil - 8:33

Le pilote Red Bull Mark Webber, qui a prolongé son contrat pour la saison 2013, s'explique sur sa décision dans une interview conduite par son équipe.

Cette décision a-t-elle été facile à prendre ?

Au final oui, ce fut une décision facile à prendre. Ces derniers mois ont été intéressants, mais dans l'ensemble la continuité et le désir pour moi de poursuivre avec Red Bull ont été très forts. Mon objectif numéro un, c'est remporter le Championnat cette année, ce qui est très important. En plus de cela, cette équipe est constituée d'une bande de gars incroyables et j'aime vraiment, vraiment travailler avec eux. La manière dont la voiture se comporte en ce moment et ses performances m'ont aidé à prendre ma décision.

Avez-vous été tenté de courir pour une autre équipe ?

J'ai parlé avec Ferrari mais ma décision a été finalement de rester ici.

"Je connais à peu près tout le monde par cœur !"

Qu'est-ce que cela vous apporte de continuer chez Red Bull ?

Je connais à peu près tout le monde par cœur ! Je connais les noms de chacun, je connais leur manière de travailler et je connais tous les services, ce qui est très important pour un pilote. Il y a beaucoup de facteurs qui m'ont fait rester.

Vous allez donc continuer avec Sebastian (Vettel)...

C'est très bien. Avec Seb, nous avons travaillé en très, très étroite collaboration depuis une longue période maintenant. Je pense que personne n'aurait dit, au début, que nous resterions coéquipiers aussi longtemps, alors c'est peut-être quelque part assez surprenant. Mais notre association a montré qu'elle pouvait être un facteur de succès. Tous les deux, nous avons travaillé très dur avec des membres clés de notre équipe. L'année dernière il n'y a pas eu beaucoup de compétition entre Sebastian et moi, mais en 2009, en 2010 et cette année nous avons connu de grandes batailles. C'est quelque chose qui profite à toute l'équipe, parfois cela apporte du stress aussi et ce n'est pas facile pour chacun de nous.

"Avec Seb, nous avons travaillé en très, très étroite collaboration depuis une longue période maintenant. Je pense que personne n'aurait dit, au début, que nous resterions coéquipiers aussi longtemps, alors c'est peut-être quelque part assez surprenant"

Est-ce que cela vous est utile de voir que votre contrat est signé aussitôt dans la saison ?

Oui, et c'est une autre des raisons pour lesquelles j'ai décidé de m'engager à nouveau. J'ai entendu différentes rumeurs et différentes choses depuis longtemps maintenant. Au final, je sais tout ce qui a été dit. Mais maintenant je peux me concentrer clairement sur le pilotage et sur l'équipe avec laquelle je travaille. Il est important de savoir, lorsque vous êtes une équipe, que votre pilote est à 100 %.

2013 sera-t-elle votre dernière saison ?

C'est une question que l'on m'a posé à de nombreuses reprises ces quatre dernières années et ma réponse n'a pas varié. C'est un sport où tout est basé sur les résultats et sur la compétitivité, alors le futur est entre mes mains. C'est à moi de réussir les performances en piste.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Massa ravit di Montezemolo   Mer 11 Juil - 8:35

Après avoir vu Ferrari rejoindre la deuxième place du classement des constructeurs à la conclusion du Grand Prix de Grande-Bretagne, Luca di Montezemolo a tenu à louanger la performance de Fernando Alonso, mais aussi celle de Felipe Massa.

Alonso a grimpé sur la deuxième marche du podium, ce qui lui a permis de conserver sa place à la tête du classement des pilotes. Quant à Massa, il a terminé à la quatrième place, c'est son meilleur résultat à ce jour cette saison. D'un coup, le Brésilien a récolté autant de points dans la manche britannique que lors des huit courses précédentes.

Le président de la société Ferrari était très satisfait de ses deux pilotes, mais il a souligné l'importance de la contribution de Massa, qui semble enfin rebondir après un début de saison difficile.

"Après une superbe qualification qui a vu Ferrari en pole position pour la première fois depuis longtemps, Fernando a mené une superbe course", a déclaré di Montezemolo. "Et je suis également très content de voir que Felipe a été très rapide, il s'est battu durement et de manière constante pendant tout le week-end. C'était très important pour lui et pour nous, car c'est en partie grâce aux points qu'il a récoltés que nous avons atteint la deuxième place du classement des constructeurs."

Progrès énormes, mais...

Au total, Ferrari a quitté Silverstone avec 30 points de plus dans son compte. C'est la meilleure récolte de l'équipe depuis le début de la saison. Comme on pouvait s'y attendre, di Montezemolo est satisfait des progrès de la Scuderia mais il veut plus encore.

"À ce moment-ci du championnat, nous avons démontré que nous sommes compétitifs peu importe les conditions et sur tous les types de circuits", a-t-il dit. "Lorsque je pense au début de l'année, je constate que nous avons fait des progrès énormes. Mais il faut continuer à travailler fort car notre voiture n'est toujours pas la meilleure. Nous sommes Ferrari, notre seul objectif est d'avoir la plus rapide de toutes les voitures en piste."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Gillan défend Maldonado   Mer 11 Juil - 8:37

L'ingénieur en chef des opérations de Williams, Mark Gillan, a défendu Pastor Maldonado après son accrochage avec Sergio Pérez, lors du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Pérez a demandé aux instances de pénaliser son collègue qu'il a explicitement dépeint comme "un pilote dangereux" après la course. Gillan a tenu à dédramatiser la situation.

"Nous avons revu cela et, selon nous, Pérez a tassé Pastor", a-t-il dit. " Pastor était à l'intérieur, il a freiné, il a bloqué ses roues et, effectivement, il s'est accroché avec l'autre voiture. Pour moi ce n'est ni plus ni moins qu'un incident de course. Je n'y vois rien de plus."

Gillan a toutefois admis que son équipe s'entretient avec le pilote après chacun de ses incidents. "Bien sûr, nous lui disons qu'il faut avant tout voir le drapeau à damiers mais sur ce coup, lorsqu'il a freiné, les roues se sont bloquées et il a perdu l'adhérence", a insisté l'ingénieur. "Il ne pouvait plus contrôler sa voiture. Il est clair qu'il ne voulait pas entrer en collision avec Pérez."

"C'est quelqu'un qui est très fort mentalement, très robuste", a ajouté Gillan. "C'est l'un de ses points forts. Ce n'est pas ça qui va le perturber. Ce qu'il veut, c'est tout simplement piloter la voiture le plus vite possible, et c'est ce qu'il fait d'habitude. Alors je ne me fais aucun souci à ce sujet."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Webber : aucun favori chez Red Bull   Mer 11 Juil - 8:39

Dans ce championnat 2012 serré et imprévisible, Mark Webber est convaincu que Red Bull n'osera pas favoriser un de ses pilotes, que ce soit lui ou Sebastian Vettel.

Suite à sa deuxième victoire de la saison, dimanche en Grande-Bretagne, l'Australien a conservé sa deuxième place dans le classement des pilotes et s'est rapproché de Fernando Alonso (Ferrari), qui le précède par 13 points. Vettel, son coéquipier, accuse un déficit de 29 points sur le leader.

Si Red Bull a donné l'impression de favoriser Vettel en 2010, l'année de son premier sacre, la saison problématique de Webber en 2011 a naturellement priorisé les efforts de l'Allemand, en route vers son second titre. Mais cette saison, ce sera jeu égal au sein de l'équipe. "J'en suis certain", a déclaré Webber.

"Ils savent que le championnat est très ouvert cette année", a-t-il expliqué dans le journal australien The Age. "On ne peut se permettre le luxe de mettre toutes les énergies sur une seule voiture et ensuite voir comment la saison va se dérouler. L'équipe en est consciente. Elle doit avoir chaque pilote à son meilleur niveau."

Encore 11 courses sur 20 à disputer

"La lutte pour le championnat va connaître des hauts et des bas au cours des trois prochains mois", a élaboré Webber. "Nous aborderons la pause estivale (en août) en bonne posture, mais ensuite c'est comme un autre championnat. Il y aura encore beaucoup de courses à faire avant de terminer la saison et il y aura une grande pression sur les équipes en termes de développement des voitures."

Mais pour le moment, Webber, qui vient de signer pour une autre année chez Red Bull, pense surtout à la prochaine manche : "Silverstone est réglé, il faut maintenant se concentrer sur Hockenheim (GP d'Allemagne, 20-22 juillet)."

"Nous avons de bons points en banque avec lesquels mener une très bonne campagne pour le titre, mais l'équipe et moi-même devons avoir la situation entièrement en main, très bien nous préparer et être plus futés que nos compétiteurs", a-t-il stipulé. "Mais on ne peut se permettre de penser trop loin à l'avance. Pour le moment je suis concentré sur le Grand Prix d'Allemagne."





_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Red Bull et Vettel l'acceptent   Lun 23 Juil - 9:38

Pénalisé de 20 secondes et finalement cinquième du Grand Prix d'Allemagne, Sebastian Vettel respecte la décision des commissaires, de même que le patron de l'écurie Red Bull, Christian Horner.

Vettel a effectué un dépassement jugé non réglementaire sur la McLaren de Jenson Button dans l'avant-dernier tour, dans le but de lui subtiliser la 2e place. Mais une enquête a été ouverte sur ce dépassement au cours duquel l'Allemand a posé ses quatre roues hors du tracé pour faire l'extérieur à l'Anglais. Verdict : 20 secondes de pénalité qui rétrogradent Vettel à la 5e place.

"À la fin de la course, les pneus de Jenson étaient en mauvais état et j'ai pu réduire l'écart", a déclaré Vettel. "C'était alors une question de où, et non de quand, j'allais le dépasser au freinage. Il a pris l'intérieur du virage, mais je n'étais pas sûr de sa position car je ne le voyais plus à ce moment-là, alors j'ai décidé de lui laisser assez de place. J'ai quitté la piste en roulant sur les portions peintes qui sont glissantes, mais je suis parvenu à rester devant et à le doubler."

"Ma seule intention était d'éviter un accident et de lui laisser suffisamment d'espace", a-t-il ajouté dans un argumentaire qu'il a probablement présenté aux commissaires emmenés par l'ancien pilote Derek Warwick. "Je le respecte et je ne voulais pas le coincer. J'étais heureux d'être sur le podium de ma course à domicile, mais je dois respecter la décision des commissaires."

Une course ''intéressante''

"La course s'est bien passée aujourd'hui mais je n'avais pas assez de rythme au début lorsque j'étais près de Fernando (Alonso). Ensuite j'ai perdu une place au profit de Jenson qui s'était arrêté avant moi. Quelques tours plus tôt, j'ai perdu du temps derrière Lewis (Hamilton) qui s'était ramené sur le tour du leader."

"Nous avons perdu un peu de temps dans le deuxième relais lorsque Lewis a décidé de dépasser les leaders alors qu'il avait un tour de retard"
Christian Horner

Pour Horner, la course a été "intéressante". "Cela a vraiment été très serré entre Fernando, Sebastian et Jenson pendant toute la course, qui fut finalement pour tout le monde à deux arrêts. Nous avons perdu un peu de temps dans le deuxième relais lorsque Lewis a décidé de dépasser les leaders alors qu'il avait un tour de retard. Cela a peut-être permis à Jenson de repasser devant après l'arrêt au stand qui a suivi, mais ensuite Sebastian a tout donné et il a dépassé à moins de deux tours de la fin dans sa course à domicile."

"Cette pénalité, cela a été décevant et c'est quelque chose qu'il faut accepter. Nous quittons l'Allemagne avec des points pour nos deux pilotes (8e place pour Mark Webber) et en conservant la première place du classement des Constructeurs. On va maintenant se concentrer sur la prochaine course dans une semaine (en Hongrie). "


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: McLaren défend Hamilton   Lun 23 Juil - 9:39

Le patron de l'équipe McLaren, Martin Whitmarsh, et son directeur sportif, Sam Michael, estiment qu'en s'attaquant aux leaders alors qu'il avait un tour de retard, Lewis Hamilton n'a rien fait d'illicite ou d'immoral lors du Grand Prix d'Allemagne.

Retardé en début de course par une crevaison, Hamilton est ressorti des stands après son premier changement de pneumatiques au milieu des trois leaders du Grand Prix d'Allemagne : Fernando Alonso, Sebastian Vettel et Jenson Button. Se sentant plus rapide, il a alors choisi de les dépasser, pour ensuite abandonner, une manœuvre qui n'a pas été du goût de tout le monde, Vettel en particulier.

Un arrêt de 2"31 ?

D'autant qu'à la suite de l'arrêt suivant, quelques tours plus tard, Sebastian Vettel sortait de son stand non plus à la deuxième mais à la troisième place, dépassé par... l'autre McLaren, celle de Button, qui aurait, au passage, battu le record de l'arrêt au stand le plus court de l'Histoire : 2"31 selon son équipe.

Il n'en fallait pas plus pour faire grincer quelques dents chez Red Bull. Que ce soit Vettel, ensuite pénalisé pour son dépassement sur Button à deux tours de l'arrivée, ou le patron Christian Horner, tous ont trouvé que le champion du monde en titre avait perdu du temps avec Hamilton. Vettel a même qualifié l'attitude de l'Anglais de "stupide".

"Nous lui avons dit d'accélérer de manière significative et de dépasser Vettel et c'est ce qu'il a fait"
Sam Michael, directeur sportif de McLaren

"Des pilotes de course font la course", a rétorqué Whitmarsh. "Il était plus rapide, il a dépassé et il s'est détaché, alors je ne vois pas de quelle stupidité on parle là-dedans."

Le directeur sportif de l'équipe, Sam Michael, a ajoute : "Ce qu'il a fait est complètement licite. Lorsqu'il est sorti des stands, il était rapide. Nous lui avons dit qu'il y avait des drapeaux bleus et lorsqu'il y a des drapeaux bleus, vous avez le choix : vous laissez passer ou bien vous dépassez et vous vous en éloignez."

"Alors nous lui avons dit d'accélérer de manière significative et de dépasser Vettel et c'est ce qu'il a fait", poursuit l'Australien. "Il n'a pas retenu Vettel du tout parce que Vettel ne pouvait pas le suivre. Alors je ne pense pas que cela ait eu le moindre impact sur la course de Vettel et c'est complètement légal."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Räikkönen sauve Lotus   Lun 23 Juil - 9:40

Parti de la dixième place dans le Grand Prix d'Allemagne, Kimi Räikkönen a remporté sur tapis vert son quatrième podium de la saison grâce au déclassement de Sebastian Vettel.

"C'est le mieux que nous pouvions faire aujourd'hui en partant de cette position", a déclaré le Finlandais avant de savoir que la pénalité de 20 secondes infligée à Vettel le propulsait sur le podium. "Mon départ é été correct, mais ensuite, je pense que Lewis (Hamilton) a eu un problème devant moi et il a fallu que je lève le pied pour l'éviter. Cela a permis à Paul (di Resta) de passer dans la zone de DRS."

Boullier heureux

"À partir de là, j'étais devant une montagne parce qu'il était très difficile à dépasser. Si j'avais pu être plus performant samedi en qualifications et que je sois parti de plus haut, j'aurais peut-être pu attaquer les leaders, mais c'est ainsi", a ajouté Räikkönen. "Évidemment, nous espérions un peu mieux, mais la voiture était bien pendant toute la course et je ramène une bonne poignée de points pour l'équipe. Il y a donc du positif avant la prochaine course."

"Nous avons assisté à une superbe remontée de Kimi après ses ennuis d'hier", se réjouissait le patron de Lotus, Éric Boullier. "Il a mené une course faite d'expérience et de finesse de pilotage, associée à une bonne stratégie de l'équipe. Avec les 10e (Räikkönen) et 19e (Grosjean) places au départ, notre tâche était de toute façon difficile. Alors c'est bien de voir Kimi marquer à nouveau de gros points après une belle performance."


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Montezemolo ''fier'' des Rouges   Lun 23 Juil - 9:41

Après la 219e victoire de Ferrari en F1, le président de la marque italienne, Luca di Montezemolo, a décerné un satisfecit à toute son équipe suite au Grand Prix d'Allemagne.

"Je voudrais remercier toute l'équipe et Fernando (Alonso, le vainqueur) pour cette fantastique victoire ! Hockenheim est dans un pays où siègent certains des plus grands constructeurs automobiles du monde qui ont une grande tradition dans la Formule 1", a rappelé le dirigeant italien. "Et la Ferrari n'a pas quitté la première position en piste, hier sur le mouillé et aujourd'hui sur le sec."

"Je suis fier de ce travail remarquable effectué par l'équipe en piste et à l'usine lors des derniers mois. Nous devons continuer comme ça."

Avec cette victoire, Alonso creuse l'écart en tête du Championnat des Pilotes et Ferrari revient un peu sur Red Bull chez les Constructeurs.


_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Alonso, la 30e d'une main de maître   Lun 23 Juil - 9:43

Fernando Alonso était bien le patron de cette première partie de saison. Après avoir décroché la pole sur le tracé de Hockenheim, le pilote Ferrari a géré le Grand Prix d'Allemagne d'une main de maître et s'impose pour la troisième fois de la saison sous le drapeau à damiers.

Derrière l'Espagnol la majeure partie de la course, Sebastian Vettel a pris la deuxième place sur la ligne après s'être défait de Jenson Button à deux tours du but mais de manière illicite.

Baby Schumi s'est vu infligé une pénalité de vingt secondes pour avoir posé les quatre roues dans l'herbe dans le but de passer Button. Un temps précieux de perdu qui le déclasse en cinquième position et profite à Kimi Räikkönen qui rentrera chez lui, trophée de la troisième place en mains.

Il creuse l'écart au classement
Tournée vers la trajectoire de son voisin sur la première ligne pour ne pas se faire surprendre au départ, Alonso s'envolait parfaitement pour ne plus jamais lâcher la tête de la course. Avec un écart oscillant entre une et trois secondes tout au long du Grand Prix avec son principal poursuivant, l'Asturien gérait parfait ses pneumatiques et ses deux arrêts au stand pour signer sa trentième victoire en carrière. Avec désormais trente-quatre points d'avance sur Mark Webber (huitième), moins en forme qu'en Grande-Bretagne il y a deux semaines, Nando peut voir venir avant le Grand Prix de Hongrie le week-end prochain.

Sous la pression de Michael Schumacher au départ, qui se classe finalement septième après avoir observé trois arrêts comme son équipier Nico Rosberg parti vingt-deuxième et auteur d'une belle remontée pour accrocher le point de la dixième place, Sebastian Vettel a craqué. Le double-champion du monde en titre voyait même Jenson Button le passer à la sortie de son deuxième arrêt au stand Red Bull. Mais après avoir accusé jusqu'à trois secondes de retard, l'Allemand revenait finalement sur la MP4-27 de l'Anglais en difficulté sur ses gommes avant de le passer à l'extérieur de la piste à deux tours de la fin et être pénalisé deux heures après la fin du GP.

Le bon coup de Sauber
Relégué en fond de trafic en raison d'une crevaison au deuxième tour, Lewis Hamilton voyait ses chances de podium partir en fumée très tôt dans l'après-midi. Pensant à l'abandon, le pilote McLaren réussissait finalement à rejoindre son stand avant de finalement se retirer à une dizaine de tours du but alors qu'il occupait une décevante seizième position pour son centième GP. Romain Grosjean aura vécu la même mésaventure. Vingtième au départ, le Français se retrouvait très vite à un tour et l'écurie Lotus ne comptait alors plus que sur Kimi Räikkönen, quatrième à l'arrivée après un excellent premier relais au volant de sa Lotus E20 et qui profite donc du déclassement du double champion du monde en titre pour signer son quatrième podium cette année pour son retour en F1.

Calqué sur une stratégie à deux arrêts, Kamui Kobayashi aura encore fait parler de lui avec une belle cinquième place finale. Un excellent résultat pour l'écurie Sauber puisque Sergio Pérez, douzième temps de la qualification et pénalisé de cinq places sur la grille termine juste derrière son équipier. Le Japonais et le Mexicain occupent tous les deux le Top 10 du classement des pilotes. Enfin, devant son public, Nico Hülkenberg accroche les points de la neuvième place alors que l'autre pilote Force India, Paul di Resta, termine aux portes des points devant Felipe Massa et les deux Toro Rosso.



_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Vador 77

avatar

Messages : 4056
Date d'inscription : 24/08/2010
Age : 40
Localisation : PARIS

MessageSujet: Déclarations des pilotes   Lun 23 Juil - 9:48

Suite au Grand Prix d'Allemagne sur le circuit de Hockenheim, dixième manche du championnat 2012, les pilotes commentent leurs performances.

Une chose est certaine, Fernando Alonso a subi une pression sans relâche avant de remporter sa 30e victoire en F1. L'Espagnol a su se protéger contre l'insistance de Sebastian Vettel et ensuite Jenson Button pour devenir le premier pilote (et Ferrari la première équipe) à remporter trois courses cette saison. Le leader du championnat en est ravi.

Vettel était déçu de ne pas gagner chez lui, et à cela s'ajoute une pénalité de 20 secondes pour son dépassement hors piste sur Button à la fin de l'épreuve. Le pilote Red Bull a perdu sa 2e place et se retrouve 5e. Quant à Button, il espérait aussi remporter l'épreuve, mais son résultat (une 3e place transformée en 2e) est néanmoins une très bonne nouvelle pour lui et McLaren malgré l'abandon de Lewis Hamilton.

Chez Lotus, Kimi Räikkönen était au pied du podium à l'arrivée, il monte dessus grâce à la pénalité de Vettel, reclassé entre les deux pilotes Sauber. Pour l'écurie suisse, leur excellent résultat démontre la nécessité poue elle de mieux faire en qualification. Mercedes est contente d'avoir ses deux voitures dans les points devant son public, surtout au terme d'une course aussi intense au niveau des combats et des dépassements.

Le résumé du Grand Prix d'Allemagne ici ; la galerie d'images du dimanche est ici ; le classement du championnat est ici.

Vainqueur - Fernando Alonso, Ferrari : "Ce fut une course très serrée du début à la fin. Nous n'avions pas la plus rapide des voitures. McLaren et Red Bull ont un petit extra, mais pas assez pour me dépasser. L'équipe a pris des décisions stratégiques parfaites au moment d'effectuer mes deux arrêts. Je devais demeurer concentré et défendre ma position en utilisant le SREC, surtout dans le virage 6. Dans le troisième secteur il n'y avait pas de place pour doubler. J'ai tenté de gérer mes gommes autant que se peut à chaque instant. Je n'ai clairement pas baissé la garde un seul instant mais je pense que j'étais plus calme que les gens de l'équipe dans le garage et sur le muret des stands, ainsi que tous nos fans devant leurs télévisions ! Quand je pense à notre situation lorsque nous étions à Jerez (pendant les essais hivernaux), où en Australie lors de la première course, je dois remercier tous les gens de Maranello pour la manière fantastique avec laquelle ils ont réagi à la situation. Après la pole position d'hier, sur piste détrempée, la voiture semblait très forte comme nous l'avions prévu."

"Nous devons demeurer concentrés et éviter tout problème au niveau de la fiabilité et des arrêts. Je sais que sur ces points, je peux compter sur la meilleure équipe, une équipe qui est habituée de gagner souvent. Tout ce que j'ai à faire, c'est de me concentrer sur le pilotage et à aider l'équipe. Je donne toujours 100 % et je travaille jour et nuit vers cet objectif. Je ne veux voir personne d'autre mieux préparé pour la Hongrie que moi, physiquement et mentalement, ni plus motivé que moi. Je tente toujours de remporter cette compétition qui court en parallèle avec celle sur la piste. Je m'attends à bien faire à Budapest et il n'y a aucune raison d'être pessimiste. Cependant, je n'oublie pas que Red Bull et McLaren étaient plus rapides. J'ai déjà dit que le mois de juillet sera crucial car il y a 75 points (trois victoires) à prendre sur une période de quatre semaines. Jusqu'à maintenant nous en avons rapporté 43, alors nous tenterons de finir le travail en Hongrie."

*2e (reclassé) - Jenson Button, McLaren : "Ce fut vraiment une très bonne course et je me suis vraiment amusé en piste. J'ai pris un bon départ, réussi quelques bonnes manœuvres sur Nico (Hülkenberg) et Michael (Schumacher), et mon rythme est demeuré fort pendant toute la course. En ce qui concerne le dépassement effectué par Sebastian (Vettel), le cas est assez clair. Les règlements stipulent qu'on ne peut se donner un avantage en quittant la piste. Il faut souligner qu'il aurait eu d'autres opportunités pour me dépasser avant la fin de la course car mes pneus arrière étaient finis. J'avais poussé très fort pour tenter de rattraper Fernando (Alonso) et il ne me restait plus rien pour finir la course. Je n'avais plus de gomme pour les deux derniers tours."

"Il y a deux grands positifs à retenir aujourd'hui. Premièrement, même si dépasser s'est avéré difficile, nous étions au même niveau que Ferrari et Red Bull en termes de vitesse. Notre nouvel ensemble fonctionne bien, alors si nous pouvons régler le problème des qualifications nous serons dans le coup et nous aurons de très bonnes chances de remporter des courses cette saison. Deuxièmement, même s'il y a déjà eu des paroles négatives au sujet de nos arrêts, les gars ont fait un boulot incroyable aujourd'hui. Le plus rapide de mes arrêts s'est déroulé en 2,31 secondes. On me dit que c'est le plus rapide arrêt de l'Histoire. Les gars étaient phénoménaux, ils ont absolument tout donné aujourd'hui. Tous nos efforts s'avèrent vraiment payants maintenant. J'ai déjà hâte à la Hongrie, c'est un endroit spécial pour moi (première victoire en F1, avec Honda) et je me sens très encouragé. Nous connaîtrons une autre grande course le week-end prochain."

*3e (reclassé) - Kimi Räikkönen, Lotus : "C'est le mieux que nous pouvions faire aujourd'hui en partant de cette position. Mon départ a été correct, mais ensuite, je pense que Lewis (Hamilton) a eu un problème devant moi et il a fallu que je lève le pied pour l'éviter. Cela a permis à Paul (di Resta) de passer dans la zone de DRS. A partir de là, j'étais devant une montagne parce qu'il était très difficile à dépasser. Si j'avais pu être plus performant samedi en qualifications et que je sois parti de plus haut, j'aurais peut-être pu attaquer les leaders, mais c'est ainsi. Évidemment, nous espérions un peu mieux, mais la voiture était bien pendant toute la course et je ramène une bonne poignée de points pour l'équipe. Il y a donc du positif avant la prochaine course."

*4e (reclassé) - Kamui Kobayashi, Sauber : "Je suis très content pour l'équipe car nous sommes parvenus à réaliser un autre bon résultat. Nous avons été malchanceux au cours des deux dernières épreuves et mes qualifications se sont mal passées hier. Mais les performances de la voiture, surtout sur piste sèche, sont vraiment très bonnes. Si seulement je m'étais mieux qualifié, j'aurais pu accomplir encore plus aujourd'hui. C'était un peu difficile au début de la course sur la gomme medium, mais notre stratégie était la bonne. Considérant nos positions de départ, un total de 18 points pour l'équipe (20 points après le reclassement de Vettel) est un excellent résultat."

*5e (pénalisé) - Sebastian Vettel, Red Bull : "La course s'est bien passée aujourd'hui mais je n'avais pas assez de rythme au début lorsque j'étais près de Fernando (Alonso). Ensuite j'ai perdu une place au profit de Jenson (Button) qui s'était arrêté avant moi. Quelques tours plus tôt, j'ai perdu du temps derrière Lewis (Hamilton) qui s'était ramené sur le tour du meneur. À la fin de la course, les pneus de Jenson étaient en mauvais état et j'ai pu réduire l'écart. C'était alors une question de où, et non de quand, j'allais le dépasser au freinage. Il a pris l'intérieur du virage, mais je n'étais pas sûr de sa position car je ne le voyais plus à ce moment-là, alors j'ai décidé de lui laisser assez de place. J'ai quitté la piste en roulant sur les portions peintes qui sont glissantes, mais je suis parvenu à rester devant et à le doubler. Ma seule intention était d'éviter un accident et de lui laisser suffisamment d'espace. Je le respecte et je ne voulais pas le coincer. J'étais heureux d'être sur le podium de ma course à domicile, mais je dois respecter la décision des commissaires."

6e - Sergio Pérez, Sauber : "Je suis tellement content pour nous tous d'avoir pu récupérer après de si mauvaises qualifications. Nous avions un très bon rythme pendant la course. Toutefois, ma stratégie a été un peu compromise car j'ai dû effectuer mon premier arrêt un peu plus tôt que prévu. Je ressentais quelque chose d'étrange sur le côté gauche de la voiture, c'était peut-être une crevaison mais je ne sais pas encore. J'ai donc dû allonger mon dernier relais et je me suis retrouvé sur des pneus très usés. L'équipe a fait un excellent boulot aujourd'hui et cela va nous donner un bon boost pour la course du week-end prochain à Budapest."

7e - Michael Schumacher, Mercedes : "Il y a de meilleures façons de terminer sa course à domicile que passer de la 3e à la 7e place. J'ai tiré tout ce que je pouvais de la voiture mais malheureusement, c'est tout ce que nous pouvions accomplir aujourd'hui. C'est dommage car j'aurais aimé donner plus à tous nos collègues de Mercedes-Benz qui étaient ici pour nous encourager. Au début du week-end, nous nous attendions à nous battre pour les 5e à 7e places, et bien sûr la 5e aurait été une meilleure option, mais la 7e était le maximum dans ces circonstances. J'ai effectué un bon départ et j'ai bien aimé la courte bataille contre Sebastian (Vettel). Malheureusement, mis à part cela il y a peu de points forts à rapporter, sauf le fait d'avoir signé le meilleur tour de la course peut-être. Toutefois, je ne pouvais maintenir ce rythme très longtemps. Maintenant il faut regarder vers l'avenir et faire le maximum lors de la prochaine course."

8e - Mark Webber, Red Bull : "Je n'avais aucun rythme aujourd'hui, je n'étais pas rapide. Je n'arrivais pas à garder le contact comme d'habitude avec certains pilotes, alors nous allons regarder cela de plus près et revenir plus forts à Budapest. Je suis déçu car je m'attendais à faire mieux aujourd'hui. Normalement les dimanches se passent bien pour moi, mais pas aujourd'hui. Lors du premier tour ce n'était pas si mal, j'ai doublé Lewis (Hamilton), mais par la suite je survivais autant que possible. Ce circuit est complètement différent (de celui de Silverstone, où il a gagné il y a deux semaines) mais nous devons être rapides dans toutes les circonstances. Pour une raison inconnue, ce n'était pas le cas aujourd'hui."

9e - Nico Hülkenberg, Force India : "Nous avons toujours su que ça allait être difficile de s'accrocher à la quatrième place parce que nous n'avions pas l'air particulièrement forts dans des conditions sèches samedi matin (lors des essais libres). Mais lorsque vous êtes dans cette position, vous espérez pour le mieux. La première partie de la course c'est bien passée pour moi et j'ai eu quelques bonnes batailles. Au niveau de la stratégie, trois arrêts était la voie à suivre vu la forte dégradation des pneus. Il est bon de repartir avec quelques points mais j'avais certainement l'espoir d'un peu plus pour ma course à domicile."

10e - Nico Rosberg, Mercedes : "Après de si mauvaises qualifications hier et après avoir démarré complètement à l'arrière aujourd'hui, je me sens bien d'avoir marqué un point. Notre stratégie était bonne et je me suis vraiment amusé à dépasser autant de voitures pour passer de la 21e à la 10e place. J'ai dû doubler certains pilotes à quelques reprises et il y a eu de belles manœuvres. Merci à nos fans qui étaient ici à Hockenheim pour leur soutien fantastique, même si le week-end ne s'est pas déroulé comme prévu. Je me tourne maintenant vers Budapest où j'espère connaître un meilleur week-end la semaine prochaine. Nous allons continuer à travailler très fort en ce sens."

11e - Paul di Resta, Force India : "Ce fut une course difficile aujourd'hui et ultimement, je n'avais pas le rythme pour me battre contre les Lotus et les Sauber. La grande question, c'était de savoir si je devais m'arrêter deux ou trois fois. Avec le recul, je pense que nous aurions pu être plus agressifs. Mais les pneumatiques étaient difficiles à comprendre et je perdais du rythme au milieu de chaque relais. Je pense que la voiture est rapide mais nous ne sommes tout simplement pas parvenus à le démontrer aujourd'hui. C'est pourquoi je n'ai pas marqué de points. J'espère que nous trouverons la bonne recette le week-end prochain, avant la pause estivale."

12e - Daniel Ricciardo, Toro Rosso : "J'ai pris un départ normal et j'ai réussi à tenir ma position pour le premier tour, alors au moins nous ne nous sommes pas rendu la vie plus difficile qu'elle ne l'était déjà. Cependant, il a été clair dans le premier tour que je ne pouvais pas rivaliser avec les voitures qui étaient autour de moi car j'ai dû faire face a du sous-virage. Après cela, j'ai perdu des places au profit des Sauber et de Rosberg. Je ne pouvais pas rester avec eux. Au premier arrêt, j'ai demandé à ce qu'il y ait davantage d'aileron avant pour limiter le sous-virage et le deuxième relais était un peu mieux. Lors du dernier relais, j'avais encore plus d'appui à l'avant et c'est là que la voiture a été la meilleure de tout l'après-midi. J'espérais reprendre di Resta mais à huit tours de la fin j'ai commencé à perdre de l'adhérence à l'arrière et je n'ai rien pu faire. Nous avons un peu tout tenté aujourd'hui, mais malheureusement nous n'avions pas les réponses à nos questions."

13e - Felipe Massa, Ferrari : "Ce fut une course très difficile pour moi, conditionnée par mon problème au départ. Je me suis bien élancé, mais une Toro Rosso a subitement ralenti devant moi et même si j'ai tenté de l'éviter, je l'ai touchée avec mon aileron avant. J'ai perdu tellement de temps pour rejoindre les stands que ma course était pratiquement déjà terminée. Les pneumatiques fonctionnaient bien et répondaient à nos attentes. C'est vraiment dommage car encore une fois la voiture était très compétitive, comme Fernando (Alonso) l'a démontré en menant une course parfaite et en remportant une grande victoire bien méritée. C'est extrêmement important pour lui et pour toute l'équipe. Évidemment je ne suis pas heureux aujourd'hui, mais le fait de pouvoir compter sur une voiture qui s'améliore continuellement en termes de performances, cela me rend confiant pour le reste de la saison. Il faut améliorer la situation en ce qui concerne les qualifications et tenter de démarrer plus haut sur la grille. C'est la meilleure façon pour éviter des problèmes au départ, comme celui qui m'a affecté cet après-midi. Je pense que nous devrions être dans le rythme en Hongrie, comme ce fut le cas lors des dernières courses."

14e - Jean-Éric Vergne, Toro Rosso : "Je suis à la fois déçu et heureux. Heureux de la performance qui était assez bonne et déçu parce que nous avons été malchanceux avec une crevaison. Cela a signifié pour moi l'obligation d'effectuer un arrêt très tôt dans la course ce qui a gâché cette dernière. En fait, j'ai connu un assez mauvais départ, je suis tombé à la 20e place mais ensuite je suis parvenu à couper la ligne à la 13e au premier tour. La voiture était assez performante pour m'offrir un meilleur résultat. La monoplace a mieux fonctionné que dans les quelques derniers Grands Prix que nous avons courus, alors cela nous donne de l'espoir de progresser à la prochaine course. Il n'y a que quelques jours qui nous séparent maintenant du Grand Prix de Hongrie où j'ai habituellement réussi de bonnes performances dans les autres séries dans lesquelles j'ai couru. Mais maintenant, c'est la Formule 1, alors il faudra voir ce qu'il peut se passer."

15e - Pastor Maldonado, Williams : "Ce fut une course difficile. Cela se passait bien au début mais suite à des dommages subis précédemment la voiture manquait de rythme pendant le deuxième relais. Je n'avais pas assez de grip pour protéger ma position. C'était mieux pendant le dernier relais sur la gomme tendre, mais avant d'aborder la prochaine course en Hongrie, nous devons comprendre pourquoi nous n'étions pas aussi rapides qu'au début du week-end."

16e - Vitaly Petrov, Caterham : "Je suis satisfait de ma performance aujourd'hui. La course a été plutôt tranquille pour moi et la voiture se comportait bien dès le premier tour, alors je pense avoir fait le maximum. Le dernier relais était particulièrement bon car je savais que Senna était sur des pneus tendres et je devais m'assurer de le garder derrière moi ; je me suis concentré là-dessus jusqu'au drapeau à damiers. Je n'ai pas commis d'erreur et ce résultat me rend heureux pour l'équipe. C'est encourageant car la voiture fonctionnait mieux aujourd'hui. Le rythme était bon pendant les premiers tours, comme c'est le cas depuis le début de la saison, alors j'espère que nous pourrons continuer sur cette lancée en Hongrie. Chose certaine, nous avons maintenant beaucoup plus d'informations avec lesquelles travailler car nos deux voitures ont complété la course et cela devrait nous aider davantage pour le week-end prochain."

17e - Bruno Senna, Williams : "Mon rythme était meilleur que laisse entendre ce résultat, c'est décevant de terminer à cette position. C'est malheureux d'avoir perdu presque une minute entière sur le premier tour. J'ai dû rentrer au stand après une collision et je suis revenu en piste complètement à l'arrière. C'est alors difficile de se frayer un chemin à travers le peloton. Mais la voiture était rapide et si j'arrive à mieux me qualifier la prochaine fois, nous aurons alors de bonnes chances de marquer des points en Hongrie."

18e - Romain Grosjean, Lotus : "C'est parti du mauvais pied dès le début avec cette pénalité (pour changement de boîte de vitesses) et tout est allé de travers aujourd'hui. C'est vraiment dommage parce que j'ai pris un bon départ et j'ai gagné des places au premier virage. Ensuite, il y a eu ce contact sur la ligne droite et ma course était ruinée. Je ne sais pas vraiment ce qui s'est passé, il faudra regarder les images de caméra embarquée. Mais le résultat a été que ma voiture était endommagée sévèrement avec l'aileron avant cassé et une crevaison. Le temps que je revienne aux stands, la course était terminée. Ce n'est pas le genre de week-end dont vous rêvez, mais cela arrive. Cela me fera profiter encore plus de ma prochaine bonne course."

19e - Heikki Kovalainen, Caterham : "La première partie de la course s'est bien déroulée pour moi. La voiture se comportait mieux que jamais et je pouvais pousser, mais après mon deuxième arrêt j'ai ressenti un problème. À partir de ce moment il y avait beaucoup plus de grainage sur les pneus avant. J'ai fait un arrêt très tard dans la course pour changer le museau et voir si cela réglerait le problème, ce fut le cas car la voiture se comportait de nouveau de manière normale. Il ne me restait qu'à ramener la voiture à l'arrivée. Il devient clair que plus il fait chaud, plus nous sommes compétitifs, donc si tout va bien nous serons encore plus rapides en Hongrie. C'est un circuit que j'aime et j'ai signé ma première victoire là-bas (avec McLaren). Nous verrons comment cela se passe le week-end prochain."

20e - Charles Pic, Marussia : "Le départ n'a pas été bon pour moi, nous devons comprendre et apprendre pour la prochaine fois. Le premier tour s'est bien passé et j'ai été en mesure de bien récupérer. Le rythme était bon et nous continuons à nous améliorer par rapport aux Caterham. De plus on se détache des HRT. C'est positif mais cela ne suffit pas. Nous devons continuer à travailler encore plus fort pour nous améliorer. Je suis très heureux de ma course et de la direction que nous prenons. Les gars de l'équipe ont eu un week-end difficile mais ils ont bien réagi et je tiens à les remercier. Maintenant on se dirige vers le Hungaroring. Nous avons peu de temps mais nous profiterons des prochains jours pour analyser la course d'aujourd'hui en espérant apporter quelques améliorations pour le week-end prochain."

21e - Pedro de la Rosa, HRT : "Je me suis beaucoup amusé aujourd'hui. Tout s'est bien passé, j'avais un bon rythme et les pneus ont tenu le coup sans problème. Mais plus que tout, je suis heureux du combat que j'ai mené en piste. J'ai pourchassé la voiture de Glock dès le départ et c'est à la toute fin, lorsque j'ai vu que ses pneus étaient finis, que je l'ai doublé dans un endroit où il ne s'y attendait pas. Je suis très content car pour la première fois, nous étions en mesure de battre une Marussia et de la dépasser sur la piste. La course n'a pas été facile car les drapeaux bleus sont vite apparus. C'est décevant car lorsque vous apercevez le premier, vous savez que plusieurs autres vous attendent. Alors vous tentez de céder le passage sans salir vos gommes. Je pense que j'y suis parvenu. J'espère que nous maintiendrons ce niveau ou ferons encore mieux en Hongrie."

22e - Timo Glock, Marussia : "Pas un grand week-end pour moi. C'était ma course à domicile, mais j'ai vite compris qu'il faudrait l'oublier. Ce fut très difficile je dois dire. À partir du 10e tour l'équilibre de la voiture était anormale et elle est devenue très difficile à piloter. J'avais des difficultés à atteindre la vitesse maximale sur les lignes droites et vers la fin de la course j'avais des problèmes de différentiel, alors les derniers tours étaient vraiment durs. Je ne pouvais rien faire avec la voiture et je perdais du terrain rapidement. Je ne réfléchirai pas à cette course très longtemps."

23e - Narain Karthikeyan, HRT : "Ce fut une bonne course car nous nous sommes battus directement contre nos adversaires directs du premier au dernier tour. Vu cela, je dirais qu'il s'agit de notre meilleure course cette saison jusqu'à maintenant. J'ai perdu trop de temps avec les drapeaux bleus pendant mon dernier relais, mais je n'étais pas si loin de Pedro (de la Rosa) et Glock. Notre vitesse et notre rythme étaient bons, et le plus beau c'est que nous avons réussi à accomplir cela sans évolutions additionnelles sur la voiture. Alors nous avons clairement un bon potentiel."

Abandons

Lewis Hamilton, McLaren (dommages, 58e tour) : "Ma crevaison pendant le deuxième tour a été un événement incroyablement malchanceux. Il y avait des débris sur toute la largeur de la piste et je n'avais d'autre choix que de passer à travers. Ce qui est encore plus frustrant, c'est qu'à ce moment-là j'étais le huitième à passer, alors être celui qui se retrouve avec une crevaison, c'est cruel. Après cela, j'ai immédiatement senti que ma voiture ne se comportait plus de la même façon. Cependant, au bout de quelques tours, j'ai pu adapter mon style de pilotage et la voiture a retrouvé un bon rythme pendant le deuxième relais. Toutefois, vu les dommages à l'arrière, pour être honnête je pense que nous avons été chanceux de nous rendre jusqu'à ce point. Au moins j'ai pu m'amuser un peu en piste. Mon rythme était assez fort pour suivre les leaders. C'est encourageant car la voiture était réellement rapide ce week-end. Un grand merci à tout les gens à l'usine pour leurs efforts en vue de préparer le grand nombre de nouvelles pièces que nous avions sur la voiture ce week-end. Chaque petit détail compte et je sais que d'autres pièces sont en production. Nous avons du rythme et nous allons l'emmener avec nous en Hongrie le week-end prochain. Je serai de retour dans la voiture dans cinq jours et pour moi, après une journée comme celle-ci, c'est une excellente nouvelle."

Notes

*Vettel : pour dépassement hors piste sur Button pendant l'avant-dernier tour, les commissaires ont ajouté 20 secondes à son temps de course. Il a été rétrogradé de la 2e à la 5e place.








_________________
Sans Maitrise La Puissance N'est Rien !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: F1   

Revenir en haut Aller en bas
 
F1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17, 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team Racing Project :: Réservés aux Visiteurs :: Sport mécanique-
Sauter vers: